Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 22:30

 

chèque (4)

Dans un précédent article, on a vu que les normes européennes pour le bien-être des poules pondeuses vont coûter un milliard d’Euros à l’économie française (combien à l’économie européenne ?)


Une autre question est de savoir si ces normes sont vraiment favorables au bien-être des poules !


D’abord, qu’est-ce que le bien-être des poules ?

souffrance--3-.jpg

 

Il peut s’envisager sous différents aspects : la souffrance physique, la santé, le stress, la possibilité d’exprimer des comportements instinctuels.



 



picotage (3)

 

Sur ce dernier point, chez la poule,  il s’agit de comportements tels que l’usage de nid, de perchoir, de bains de poussière, le grattage et le picotage.



 

 

 

piquage - Copie (2)

Dans les souffrances, outre celles provoquées par l’homme, les prédateurs ou les conditions matérielles d’élevage, on peut compter celles infligées par des congénères, telles que le picage et le cannibalisme. Le picage consiste à donner des coups de bec au plumage des autres volailles et à en arracher les plumes, ce qui peut entraîner des blessures. Le picage peut évoluer jusqu'au cannibalisme.






logofr.gif
À la demande de la Commission européenne, l’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) a émis un avis.

 

 

 

inra.pngL’Institut national de la recherche agronomique (Inra), pour sa part, a publié un document de synthèse sur cette question. Ces deux documents  convergent.


 

En résumé, que nous disent-ils ?

Ils distinguent trois grands types de systèmes

batterie 3
Les cages conventionnelles, autrement dit celles que les amis des animaux combattent et qui sont désormais proscrites par la réglementation européenne.


 


nichage (5)
Les cages dites aménagées, comportant perchoir, nid, système permettant le raccourcissement des griffes, mangeoire dont la longueur ne doit pas être inférieure à certains seuils, accès à deux abreuvoirs minimum… Ces cages peuvent être classées selon la superficie par poule.

 



au sol - Copie
Les systèmes dits alternatifs : élevage au sol ou en volière, avec ou sans parcours en plein air.





Comparés aux cages conventionnelles, les cages aménagées et les systèmes alternatifs présentent :


CaptureINRA 2Des avantages en ce qui concerne les comportements d’utilisation de nid, d’utilisation de perchoir, de bain de poussière, de grattage et de picotage, de liberté de déplacement et de vol.

Des inconvénients en ce qui concerne le picage et le cannibalisme, la stabilité de la hiérarchie, presque tous les aspects relatifs à la santé des animaux, la mortalité.

Dans le système des cages aménagées,  les cages les plus petites sont souvent les plus avantageuses.





DSC07528

 


Des inconvénients pour tous les critères relatifs à l’hygiène alimentaire.




 

 

 

DSC07510
Des désavantages pour tout ce qui concerne le travail des éleveurs et la productivité des différents facteurs, donc le prix des œufs.


 

 

 

DSC07522 - Copie4En  écartant les critères qui concernent exclusivement les humainshygiène alimentaire et productivité, qui devraient pourtant être les premiers à être pris en considérationon voit néanmoins que l’intérêt réel des poules est plus compliqué que l’image anthropomorphique et simpliste que s'en font les amis des animaux.

 

Si vous étiez une poule, préféreriez-vous pouvoir prendre des bains de poussières mais vous faire déchiqueter plus souvent, éventuellement jusqu'à la mort, par les coups de becs de vos congénères ou l’inverse ? Bien malin qui peut se mettre dans la peau d’une poule et répondre à une telle question !

 

Pour en savoir plus

La note de synthèse de l'INRA

L'avis d l'EFSA


Lire aussi

Les poules pondeuses ou le suicide économique de l'Europe

 

 

nichage

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent Berthod - dans Homme-animal
commenter cet article

commentaires

ME51 08/03/2012 15:51

@Senèque

Avez vous déjà visité un abattoir et vu une vache ou même un veau se débattre après avoir été égorgé?
D'après vos dires ,je ne le pense pas!!!

Sénèque 08/03/2012 14:32

Je me souviens avoir appris, il ya longtemps, que le suicide par ouverture des veines du poignet serait une façon recherchée de se donner la mort parce que l'hémorragie externe serait la moins
douloureuse des façons de mourir.
Pour un animal (et pour un homme) est-il plus douloureux de mourir par hémorraie ou par "étourdissement" (c'est à dire par un bon coup sur la tête) ? Laurent peut-il nous apporter des éléments de
réponse à cette question ?
Je précise qu'étant mécréant, je n'attache aucune importance aux rituels alimentaires, qui me semblent confirmer la définition que Freud donnait de la religion : une névrose obsessionnelle.

Laurent Berthod 08/03/2012 17:15



Il y a des éléments de réponse à votre question dans le rapport officiel dont Le Point a publié des extraits. Je regrette seulement que les références précises aux études scientifiques sur lesquelles il
s'appuie ne figurent pas dans ces extraits. J'ai mis la recherche de ces références à mon programme de travail des prochains jours.


 


Personnellement, j'en étais resté à une époque où cette question était encore controversée. Il semble bien que ce ne soit plus le cas et qu'il y ait des signes objectifs de la souffrance des
animaux égorgés sans avoir été préalablement étourdis, sans parler du stress lié à leur contention, qui était reconnu par tout le monde depuis longtemps.


 


Je n'ai pas assisté à un abattage rituel, mais j'ai vu tuer des vaches après étourdissement par matador. Le béotien que je suis n'a pas constaté de signe de stress ni de souffrance particulière.
Tout ça se passait même très calmement. Un de mes amis, directeur d'abattoir, pas particulièrement mauviette, me disait qu'il supportait difficilement d'assister à un abattage rituel.


 


Bien à vous.


 


NB Lorsque Sénèque, condamné au suicide par Néron, est passé à l'acte, il ne s'est pas fait égorger, il s'est fait entailler les veines et/ou artères du poignet, comme vous le rappelez bien.



ME 51 08/03/2012 12:54

Bonjour Laurent

Merci encore une fois pour cet exellent article.
Moi je vous parlerais plutôt du bien être animal porcin.
Nous avons( à 7 associés) une grosse porcherie naisseur engraisseur et actuellement nous faisons des travaux pour le bien être animal,pour être aux normes avant le 1 01 2013.
Comme nous voulons garder le même nombre de truie, ces travaux nous obligent à refaire un batiment et tout ceci va nous coûter plus de 500000€ pour ne pas gagner un centime d'€uro en plus par kg de
viande.

Peut être vais je un peu m'écarter du cadre du sujet, mais le bien être animal doit l'être jusqu'à la fin de la vie,c'est à dire à l'abattoir.

Pourquoi alors nous ruiner en obligeant les éleveurs à faire des travaux sans aucunes rentabilités alors que part rituels religieux l'abattage de certains animaux ne respectent plus du tout les
règles du bien être animal ?
D'ailleurs après la polémique plutôt politique, nous n'avons jamais entendu parler " les Zamis des Zanimaux", bizarre,bizarre,....

Laurent Berthod 08/03/2012 11:05

Cher Frédéric,

Malgré la bien-pensance post-moderne qui voudrait imposer l'idée que toutes les civilisations se valent, peut-être les zamis des zanimaux, mal-pensants, estiment-ils que les civilisations qui se
sont succédé à Olduvai étaient encore plus barbares que la notre !

Maurice Lévy 07/03/2012 18:40

Laurent, vous avez un problème de coordination avec les annonceurs : quand j'ouvre cette page de votre blog, j'ai dans la fenêtre en haut à droite une pub pour des clapiers à lapin. Si votre régie
publicitaire confond cage à poule et clavier à lapin, il faut d'urgence en changer.

Présentation

  • : Le blog de Laurent Berthod
  • Le blog de Laurent Berthod
  • : Les idées d'un blogueur politiquement incorrect. Comment pourrait-il en être autrement, je suis un vieil humaniste kantien et qui dit kantien, dit con et réac !!! Histoire des idées, épistémologie, progrès technique, agriculture intensive, distinction homme/animal, réchauffement climatique, religion et science, etc. : ce blog n’épargne aucune des bienpensances de notre monde postmoderne idéologiquement formaté par l’émotion médiatique.
  • Contact

Recherche