Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 décembre 2012 2 18 /12 /décembre /2012 19:00

 


4 miette

Complaire à l’idéologie ambiante écolo-bobo-bio culpabilisatrice, qui s'est développée avec vigueur dans le terreau janséniste français, est une priorité de nos gouvernants. Comme s'il n'y en avait pas d'autres !







Le ministère de l’Agriculture a lancé récemment une campagne contre le gaspillage alimentaire.

 

 

1 pomme

Les producteurs de fruits et légumes s’offusquent, à juste titre, que l’État invite les consommateurs à manger des pommes et des tomates qu'il interdit dans le même temps de commercialiser.




 

 

2 tomate

Et dont les producteurs qui les mettraient en marché seraient victimes des pires sévices verbalisateurs.







Je partage cette réaction. J’y ajoute une réflexion plus générale et plus politique.



5 oeuf boeufAu vu de cette prescription de moraline, les pauvres, les précaires, les exclus, tous ceux qui ne peuvent se permettre de gâcher, constatent qu’avec le produit de leurs impôts − oui, oui, ils en payent, et ils le savent très bien, à chaque fois qu’ils achètent chez Aldi, ils payent de la TVA − le gouvernement finance une campagne qui recommande aux plus riches qu’eux de ne pas gâcher !



6 pomme de terre

Un encouragement au développement du populisme dans les couches populaires, en somme, et encore des voix supplémentaires en perspective pour la Marine nationale.

 

 

Dernière minute : il paraît que le ministère de l'Agriculture viendrait tout juste de retirer les visuels de cette campagne.


Pour en savoir plus

La campagne antigaspi sur le site du ministère de l'Agriculture

Un résumé de la réaction des professionnels des fruits et légumes

 Un développement de la réaction des professionnels


Lire aussi

Culpabilité postmoderne

 

Repost 0
Published by Laurent Berthod - dans Progrès
commenter cet article
23 novembre 2012 5 23 /11 /novembre /2012 00:15

 

 


Dans un de mes récents billets
je parlais des expressions toutes faites de la propagande écologiste, qui ne sont que des formules magiques évitant d’avoir à argumenter rationnellement.


1984
Dans son roman « 1984 », l’État totalitaire imaginé par George Orwell invente un nouveau langage, la Novlangue. Un des personnages explique : « Ne voyez-vous pas que le véritable but de la Novlangue est de restreindre les limites de la pensée ? »

La Novlangue est destinée à rendre impossible la formulation de toute critique de l’État totalitaire ou même la simple expression d’idées hétérodoxes.






L’écologisme étant devenu l’idéologie hégémonique, plus encore que ne le fut, il n'y a pas si longtemps, le marxisme (L'Express et Le Monde, aujourd'hui militants de l'écologisme, n'étaient pas marxistes, Le Point et le Figaro ne pouvaient être suspectés de faiblesse à son égard), j’ai établi, sur le mode Ne dites pas… mais dites… une recension, non exhaustive, de la novlangue écologiste.



Rosa-Bonheur.jpg

Ne dites pas Le progrès, mais La crise écologique.






faucille marteau
Ne dites pas Mes fantasmes d’abondance illimitée pour tous, de l’ex-communiste que je fus, démentis par la réalité mais La raréfaction des ressources naturelles.



soleil (3)
Ne dites pas La fin du monde est pour dans quatre milliards d’années quand le soleil finira en géante rouge mais La fin du monde est pour demain si nous ne réformons pas fondamentalement notre mode de vie.



Murillo Jeune mendiant (1)

Ne dites pas Imposons la pénurie mais Il nous faut aller vers la frugalité heureuse.







Centrale nucléaire, Saint-Vulbas (3)

Ne dites pas Le génie humain a toujours trouvé des solutions mais L’épuisement des ressources naturelles est inéluctable.




Donzère, les éoliennes - Copie
Ne dites pas L’avenir est aux gaz de schiste mais La transition énergétique.






moissonneuse batteuse (9)
Ne dites pas L’agriculture moderne a fait disparaître la famine de la surface de la terre mais L’agriculture moderne affame les pauvres et pollue la planète.





morts (2)
Ne dites pas Nous vivons de plus en plus vieux, mais L’alimentation, l’air, l’eau sont de plus en plus pollués.




foule (2)

Ne dites pas La transition démographique mais La démographie galopante.




Discobole

Ne dites pas Immobilisme prolongé mais Développement durable.







Le Nain (3)

Ne dites pas La mondialisation enrichit les pauvres (des pays pauvres) mais La mondialisation appauvrit les pauvres (des pays riches).





Lysenko with Stalin

Ne dites pas Science prolétarienne (out), mais Science citoyenne (in).




TGV (12) - Copie
Ne dites pas Progrès du bien être, du confort de vie et de la longévité des humains grâce à la science mais Science sans conscience…



Nano (2)
Ne dites pas Nanotechnologies mais Science sans conscience…





maïs (5)
Ne dites pas OGM mais Science sans conscience…



Rabelais
Ne dites pas Monsanto mais Science sans conscience…




Bourdichon

Ne dites pas Monsanto mais Asservissement des paysans.







Agent Orange

Ne dites pas Monsanto mais Agent orange.





Raffaello Sanzio Les vertus cardinales 2

Ne dite pas Principe de prudence mais Principe de précaution.





La prudence

Ne dites pas Prudence mais Risque zéro.







DDT (3)

Ne dites pas Pesticides mais Perturbateurs endocriniens.





abeille butineuse Richerenches (5) - CopieNe dites pas La mortalité des abeilles est due à des maladies mal gérées par des apiculteurs incompétents mais La mortalité des abeilles c'est la faute au Régent, au Gaucho et au Cruiser.


 

algues-vertes-Saint-Michel-en-Greve--la-plage--10-.jpg
Ne dites pas Les phosphates des rejets domestiques et industriels sont probablement responsables des marées vertes mais Plus personne ne nie que les nitrates agricoles soient la cause des marées vertes.




Et, pour revenir à 1984, n’oublions pas le slogan de l’État orwellien :

La guerre, c'est la paix.

La liberté, c'est l'esclavage.

L'ignorance, c'est la force.

 

 

Lire aussi

Les sales gosses (pièce de théâtre en un acte et une scénette)


 

Repost 0
Published by Laurent Berthod - dans Progrès
commenter cet article
26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 00:00

 

 

logoLa mission d’information du Sénat sur les pesticides, qui vient de rendre son rapport, propose diverses mesures restrictives, comme l’interdiction, à terme, de la vente de pesticides aux particuliers. On se demande comment les retraités et les prolos qui cultivent leur potager, les résidents secondaires un jardin d’agrément, vont pouvoir faire. La dictature sur la vie quotidienne des Français est en route.

 

ministreSuite à l’étude truquée de Séléralini et al. Capone et aux photos de rats monstrueux, le Ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, déclare vouloir faire modifier par l’Union Européenne les procédures d’évaluation utilisées pour l’autorisation des OGM − OGM auxquels il continuera d’ailleurs, par principe, à s’opposer − en exigeant notamment des « études de long terme ».

 

rat monstrueux4
Études de long terme dont la majorité des toxicologues doutent de l’utilité. Le groupe d’expertise collective d’urgence, constitué spécialement par l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) pour émettre un avis sur l’étude bidonnée de Séléralini et al. Capone considère que des recommandations concernant l’évolution des principes d’évaluation des OGM et des produits phytopharmaceutiques sont prématurées.  

 



MST4
En lisant l’excellent article de Jean-Daniel Flaysakier, publié sur son blog, on apprend que Marisol Touraine, ministre en charge de la santé, envisage d’autoriser le don de sang des homosexuels masculins.



don du sang
Il faut savoir qu’un délai d’environ douze jours court entre la contamination d’une personne et la possibilité de détecter cette contamination par un test sanguin. De ce fait il existe, encore aujourd’hui, un risque, minime, que l’on connaît quantitativement parlant, de transmission du VIH par transfusion sanguine. La population homosexuelle masculine étant proportionnellement beaucoup plus infectée que la population générale, la règle est de ne pas accepter de don du sang de donneurs masculins se déclarant homosexuels.

 

 

Cependant entre 2008 et 2010, sur 28 personnes ayant donné leur sang qui étaient contaminées à leur insu par le VIH, 14 étaient des homosexuels qui avaient donné leur sang sans déclarer leur orientation sexuelle.

Sang globule rouge et globule blang

Une étude conduite par les experts de la transfusion sanguine a cherché à évaluer l’évolution du risque de transmission si l’on autorisait le don de sang aux homosexuels masculins.



L’hypothèse que l’ouverture du don de sang aux homosexuels masculins aurait pour effet de responsabiliser encore plus les éventuels donneurs concernés et de créer une sorte d’autorégulation, aboutirait à une diminution de 19 % du nombre de cas de transmission par rapport à la situation actuelle.


dosage2


Dans l’hypothèse où cette autorisation inciterait un certain nombre d’homosexuels masculins à utiliser le don de sang pour bénéficier d’un dépistage du VIH dans un cadre plus anonyme que celui des centres spécialisés, comme cela a été constaté à l’étranger, le risque de transmission serait multiplié par quatre.


 

Sur aucun de ces trois sujets il n’a été pris de décision. Mais des discours ont été prononcés et des positions de principe énoncées.

 


Ma conclusion


pesticides (22)
1° Un risque faible sur les pesticides, qui sont par ailleurs indispensables à la conduite des cultures par les particuliers, j’en sais personnellement quelque chose, et quand je les utilise, je me protège.




maïs (5)

 

 

2° Un risque imaginaire sur les OGM.

 

 





HIV (1)

3° Un risque quasi certain d’accroissement de la transmission du Sida en cas d’ouverture du don du sang aux homosexuels masculins.






Hôtel Dieu



Par où l’on voit que notre santé n’est qu’un prétexte pour nos gouvernants à satisfaire une clientèle électorale, celle des bobo-bio-écolos, mais qu’elle ne semble plus guère compter lorsqu’il s’agit de satisfaire une autre clientèle, celle des homosexuels.

 



potagerLes prolos quant à eux n’ont qu’à se faire tout petits pour rentrer dans leur trou à rats, autrement dit les taupinières de leurs jardins ouvriers, jardins qu’ils avaient développés bien avant que les bobos inventent l’élevage de poules sur les balcons citadins, l’agriculture sur les toits parisiens et les jardins collectifs en centre ville.


On se dit que malgré tout Guy Mollet et Mitterrand c’était quand même autre chose qu’Olivier Ferrand !


         Allons bon, zut, voilà-t-y pas que je tombe moi-même dans la nostalgie            d'un mythique bon vieux temps !     

 

DSC09961 - Copie

Prière pour un paradis perdu !

 

 

Pour en savoir plus

Chapitre IV du rapport sénatorial (voir la proposition à la fin du chapitre)

Avis de l'Anses

Article de Jean-Daniel Flaysakier

Deux articles de Libération à propos du don de sang par les homosexuels masculins : en cliquant ici et en cliquant là.

 

Lire aussi 

Pesticides et contaminants chimiques

OGM


Repost 0
Published by Laurent Berthod - dans Progrès
commenter cet article
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 00:00

 

 

gattacaÀ propos du principe de précaution, commentant mon article précédent, Gattaca a écrit : « Dans son ineptie, ce principe a quand même l'intelligence de préciser qu'il ne consiste pas à ne rien faire et qu'il faut prendre des mesures proportionnées au risque ».


La baguette de Circé

Gattaca a raison et je le remercie de cette observation. D’ailleurs, c’est seulement l’interprétation écolo du principe de précaution qui est inepte. Dans la propagande écolo,
à l’instar des expressions toutes faites telles que scientisme, biodiversité, démographie galopante, crise écologique, transition énergétique, ou encore de l’aphorisme Science sans conscience… le fameux principe de précaution est devenu une baguette magique qui évite d’avoir à argumenter rationnellement.




tubiana
Dans son excellent livre « Arrêtons d’avoir peur », le grand cancérologue Maurice Tubiana consacre quelques pages au principe de précaution.




rapport kourilsky viney
Il y explique que jusqu’à sa formulation de 2003 dans la charte de l’environnement, à laquelle la Constitution fait désormais référence, ce dont nous sommes redevables à Papy Chirac, le principe de précaution était formulé de façon raisonnable (Loi Barnier 1995, Rapport Kourilsky-Viney de 1998, déclaration des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union Européenne à leur réunion de Nice en 2000).





Selon cette dernière déclaration, le principe de précaution ne pouvait-être invoqué que si le risque était scientifiquement plausible, les mesures prises face au risque devaient être révisables, proportionnées à sa probabilité et à sa hauteur, et conduire à des recherches scientifiques appropriées.


Coppens3

Dans la procédure de préparation de la charte de l’environnement, un groupe de travail, présidé par Yves Coppens, composé de scientifiques, de juristes et de représentants d’associations, ne put se mettre d’accord sur un texte (les scientifiques et les juristes sont mus d’abord par la raison, les associations par le militantisme). Aussi, deux versions furent-elles proposées à Papy Chirac. Une version inspirée de la déclaration de Nice et une version « dure ».


Les points de divergences entre ces deux versions étaient au nombre de deux :

- devait-on préciser dans une loi les conditions de mise en œuvre du principe de précaution, affirmé solennellement et dans sa généralité dans la Charte.

- devait-on ou non prendre en compte les avantages d’une nouvelle technologie ?


Tubiana4
Un groupe de réflexion mis en place conjointement par les Académies des sciences et de médecine, présidé par Maurice Tubiana, avait conclu contre la version dure. Sa position ne fut pas retenue par Papy Jacko. C’est la version dure qui fut proposée au Parlement et finalement votée à Versailles.




Raffaello Sanzio, JusticeC’est l’absence de loi encadrant la mise en œuvre du principe de précaution, absence voulue par le lobby écologiste, qui donne à des magistrats ne disposant d’aucune formation scientifique le pouvoir de se prononcer au cas par cas. Ceci explique notamment l’incohérence des arrêts rendus, auxquels ne sont pas étrangers les prétendus experts, en vérité souvent des militants, auxquels les juges font appel.




 

Munch,le cri, Nal Gal, Oslo

Bon, ceci ne concerne que l’aspect juridique du principe de précaution à la sauce écolo-verdâtre. Mais sa version juridique ne fait que garantir la mise en œuvre de ses nocives versions, médiatique et idéologique, ce que j’ai appelé dans mon précédent billet le principe d’immobilisme.

Nain assis sur les épaules d'un géant, à la prière du Professeur Maurice Tubiana « Arrêtons d’avoir peur », moins poli que lui, j’ajouterais, adressé à qui vous pouvez bien imaginer : « Arrêtez de nous faire peur, arrêtez de nous mentir  ! »


 

 Pour en savoir plus


tubiana
Maurice Tubiana, Arrêtons d'avoir peur, Ed. Michel Lafont.

 

 


Tubiana8Une video (4' 45 ", 15,7 Mo)
. Maurice Tubiana nous parle de la science, de la désinformation médiatique
, des ingénieurs plus courageux que Pasteur, qui n'en manquait pas, de courage !

 

Lire aussi

Scientisme, vous avez dit scientisme ?

Biodiversité ? Vous avez dit biodiversité ?

Démographie galopante, vous avez dit démographie galopante ?

Principe de précaution (pas billet d'humeur, sérieux !)

Principe de précaution (billet d'humeur)





Repost 0
Published by Laurent Berthod - dans Progrès
commenter cet article
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 00:30

 

 

Imposteur
Sur le blog Imposteur, un commentateur a attaqué le dernier livre de Gil Rivière-Wekstein, Faucheurs de science, l'accusant du grave et impardonnable péché de scientisme.




Qu’entend ce commentateur par le mot de scientisme ? Il s’en explique :   « Je crains que l’auteur de ce livre de soit en fait scientiste, dans le sens où la science est alors élevée au rang d’une religion intouchable et qu’on n'a dès lors d'autre choix que de lui vouer un culte inconditionnel. Je ne refuse pas la science ni l’expérimentation scientifique, mais je m’indignerai toujours lorsqu'en son nom on s'adonnera à l'activation d’un dogme, d’une croyance mythique, en l’occurrence, qu’on ne peut s’opposer à des expérimentations en s’arrimant à ce bon vieux mythe du progrès, induisant que c’est in fine pour le plus grand bien de l’humanité, mais en faisant notamment l’impasse sur un indispensable garde-fou : le principe de précaution. »


Raffaello Sanzio Les vertus cardinales 2
Principe de précaution qui est une extension abusive, à l'infini, d'une des quatre vertus cardinales, la prudence (dont trois sont ici représentées par Raffaello Sanzio).






bonimenteur

Le scientisme n'est pas ce que désigne ce commentateur dans son explication qui relève d’une inculture philosophique répandue, soigneusement entretenue par les prédicateurs escrolos, environnementeurs et bionimenteurs.





Le scientisme n'est pas la confiance dans le progrès technique apportant le bien-être, le confort et la prolongation de l'espérance de vie aux pauvres humains que nous sommes.



Auguste Comte 3Le scientisme, philosophiquement parlant, c'est l'idée que la science aurait réponse à tout : le sens de la vie, la morale, ce qui disntingue la beauté de la laideur, l'existence ou non de Dieu, etc. Contre certains d'entre eux, les philosophes ont montré de façon plutôt convaincante que la science ne pouvait prétendre avoir réponse à toutes les questions que se pose l'humanité. Aussi le mot scientisme a-t-il acquis, à juste titre, une valeur péjorative.



img037 (9) - CopieC'est cette valeur péjorative que retournent contre la science les escrolos environnementeurs bionimenteurs, manipulateurs d'opinion, pour prendre dans leurs rets leurs auditeurs de faible culture philosophique, discréditer la science et faire croire qu’elle n'est pas bonne par nature.



La science n'est ni bonne ni mauvaise par nature. La science est la recherche de la vérité, dans son seul domaine, la connaissance de l'Univers et de ses lois.


Esopus 2
Les applications de la science, les technologies, ne sont pas la science. Les technologies, à l'instar de la langue d'Esope, peuvent le mieux comme le pire, cela dépend de la façon dont on en use.




Prinicipia, Newton
Depuis que la science moderne est née, disons pour simplifier, au XVIIe siècle, elle a débouché sur des applications techniques qui font que jamais l’humanité n’a connu une aussi rapide amélioration de son bien-être, de son confort et de son espérance de vie.





Little Boy -1

Que les résultats de la science puissent néanmoins être utilisés de façon nuisible ou nocive, chacun le sait !






Pasteur

Mais taxer de scientisme ceux qui pensent que sans la science les immenses progrès accomplis par l’humanité n’auraient pas eu lieu est tout simplement un sophisme au service d’une propagande profondément réactionnaire.






Chirac

Le prétendu principe de précaution est brandi à tout bout de champ contre le progrès technique. C’est cela le vrai sujet, et non le scientisme. On pourra reparler une autre fois de ce principe de peur, érigé par les écolo-réactionnaires en principe d’immobilisme. Merci papy Chirac !







revolverMa conclusion personnelle : à chaque fois que je lis ou entends l'accusation de scientisme sous la plume ou dans le microphone d'un escrolo environnementeur bionimenteur, je sors mon revolver, purement mental, il va de soi !





Repost 0
Published by Laurent Berthod - dans Progrès
commenter cet article
28 mai 2012 1 28 /05 /mai /2012 23:30

 

bacchus2
Certains accusent la consommation de viande d’être responsable du développement de l’obésité dans les populations. Dans l’article  Viande et obésité, encore un mythe on a vu ce qu’il en est en réalité.




Munch,le cri2

Les adversaires de la consommation de viande cherchent aussi à nous angoisser en la prétendant responsable de cancers mais en oubliant de nous parler de ses vertus nutritionnelles.



Qu’en est-il ?


Cancer


Sur une vingtaine d’études de cohorte, une sur cinq seulement met en lumière un lien entre risque accru de cancer colorectal et consommation élevée de viande rouge et de charcuterie. Quatre études sur cinq ne démontrent aucun lien.


tourteaux5En s’appuyant sur deux grandes méta-analyses (analyses raisonnées de nombreuses études épidémiologiques) , le World cancer research fund (WCRF) admet la probabilité d’un  risque accru de cancer de 30 % pour le quart des gens qui consomment le plus de viande rouge et de charcuterie et recommande, par précaution, de limiter la consommation de viande rouge à 70 g par jour.


obésité1

Selon plusieurs enquêtes de consommation, seuls 20 % des français consomment plus de 70 g de viande rouge par jour. Ces 20 % de Français consomment un total de 200 g de viande rouge et de charcuterie par jour, mais une autre étude, sanitaire, montre que ce sont les mêmes qui consomment un régime une fois et demi plus riche en calories et font moins d’exercice physique. La mortalité par cancer et par accident cardiovasculaire y est plus élevée.



legumes-12-.jpgComme l’expérimentation sur des humains n’est pas pensable et qu’il est impossible d’éliminer dans les enquêtes les facteurs de confusion, il est difficile d’attribuer spécifiquement à l’un de ces facteurs la cause de la surmortalité. En outre la consommation de fruits et légumes est facteur de diminution du risque de cancer colorectal. Il n’est donc pas du tout évident que ce soient les facteurs nutritionnels présents dans la viande qui soient nocifs, cela pourrait bien être les autres facteurs associés, parmi lesquels peut figurer une sous-consommation de fruits et légumes.



Valeur nutritionnelle


Les besoins journaliers d’un adulte en protéines sont de 60 g.


cosse2
100 g de viande contiennent 25 g de protéines. Les aliments végétaux les plus riches en protéines, les pois, les haricots et les lentilles, seulement, 9 g pour 100 g, les céréales 7,8 g.




Steak
Sont présents dans la viande la plupart des acides aminés qui sont dits essentiels parce que l’organisme humain ne peut les synthétiser. Les protéines de la viande présentent un équilibre en acides aminés proche des besoins de l’homme.




Sang globules rouges-Les viandes sont riches en fer héminique, la forme présente dans les globules rouges et la myoglobine, c'est-à-dire la forme de fer la plus assimilable. Le fer contenu dans les végétaux n’est assimilé qu’en de faibles proportions. C’est ainsi qu’il y a cent fois moins de fer assimilables (0,06 mg) dans 100 g de lentilles cuites (aliment végétal le plus riche en fer) que dans 100 g de boudin.



old-man3.jpg

Comme le fer, le zinc animal est bien plus absorbé que le zinc végétal. C’est un élément qui intervient dans une centaine d’enzymes. En particulier il intervient dans l’appétit, d’où le cercle vicieux lorsqu’une perte d’appétit apparaît, comme celle que l’on observe chez les personnes âgées : la perte d’appétit diminue la consommation de zinc qui accroit la perte d’appétit.




fromages--le-marche-de-Hania.jpg

Avec les fromages, les œufs et le poisson, la viande fait partie des aliments les plus riches en sélénium, qui joue un rôle dans la protection des cellules et la réparation de l’ADN.




cerveau coupe

La viande contribue de façon importante aux apports en vitamines B3, B6 et B12. Les viandes de ruminants (bœuf, mouton) sont particulièrement riches en vitamine B12 qui intervient dans la formation des cellules nerveuses et présente une activité anti-anémique car elle joue aussi un rôle dans la formation des globules rouges.



La teneur en lipides des viandes est très variable selon le morceau. Voir l'article Viande et obésité, encore un mythe.


Mangeons nous trop de viande ?


DSC08417

La recommandation du World cancer resaerch fund et de ne pas dépasser 500 g de viande rouge (bovins, ovins, porcins) cuite par semaine, soit 700 g de viande pesée crue (la différence est due à l’eau et aux déchets dans l’assiette).



DSC08404
45 % des Français consomment moins de 45 g de viande rouge (pesée crue) par jour, 20 % plus de 70 g, soit seulement 490 g par semaine.






DSC08432En France la consommation moyenne de produits carnés couvre 50 % des besoins en protéines, 30 % en fer, 20 % en sélénium, 70 % en vitamine B12 et seulement 10 % des besoins en énergie. Par ou l’on voit qu’un aliment faiblement énergétique, ce qui est recherché dans la lute contre le cancer, le diabète et les maladies cardio-vasculaires, est riche en d’autres éléments nutritionnels indispensables.


Continuons donc à manger de la viande sans excès et sans angoisse, c’est bon pour la santé ! Et cela préserve de carences difficiles à éviter avec un régime végétarien ou, a fortiori, végétalien.



Pour en savoir plus


la viande voit rouge
J’ai trouvé les données de cet article dans l’ouvrage La viande voit rouge, de Pascal Mainsant et René Laporte aux éditions Fayard. Je ne saurais trop en recommander la lecture. Les auteurs montrent en quoi les discours des tiers-mondistes, écologistes, philosophes, éthologues, défenseurs de la protection animale et du végétarisme qui forment le front anti-viande sont dangereux et infondés. Il est écrit pour le grand public dans un style alerte, avec juste ce qu’il faut de chiffres pour étayer le discours sans assommer le lecteur.





Lire aussi

Viande et obésité, encore un mythe

Repost 0
Published by Laurent Berthod - dans Progrès
commenter cet article
28 avril 2012 6 28 /04 /avril /2012 00:00

 

 


Le concours Lépine s'est ouvert, hier 27 avril 2012, à la foire de Paris



Au palmarès


United States
Nation la plus médaillée : États-Unis d’Amérique, quatre médailles

Inventeurs médaillés : Bill Gates, Steve Jobs, Mark Zuckerberg, Monsanto

Inventions : nombreuses dans le secteur des nouvelles technologies, maïs Mon810 Bt (OGM)

Prix décerné : taux de chômage le plus bas depuis trois ans




France
Nation ayant obtenu une médaille : France

Inventeurs se partageant l’unique médaille : José Bové, Jacques Chirac 1er

Invention : une seule, la version française du principe de précaution

Prix décerné : taux de chômage record depuis douze ans

 


  coq

  Cocorico !


Repost 0
Published by Laurent Berthod - dans Progrès
commenter cet article
26 avril 2012 4 26 /04 /avril /2012 23:00

 


Sans titre - 2
Il faut bien reconnaître que depuis la sortie d’Yves Cochet en 2009 à propos de l’empreinte écologique respective des enfants et des vols transatlantiques où il prônait sa fameuse « grève du troisième ventre », la peur néo-malthusienne de la croissance démographique n’a guère eu de succès sur Internet.



Malgré des recherches, sinon minutieuses, du moins soigneuses, je n’ai trouvé de significatif et de récent qu’un site sur le web.


DR (2)Il est tenu par des gens qui cherchent à se donner un air de respectabilité raisonnable sous lequel perce néanmoins une idée fixe à résonance paranoïde.



Euro4
Puisque cette peur de la démographie ne fait plus trop recette en ce moment*, détrônée, ce qui est bien compréhensible, par les appréhensions liées aux effets de la crise financière et économique qui abat le vieil Occident, le moment est peut-être venu de l’occire définitivement, bien que je n’y croie pas trop.



* La crise écologique n’existe pas, c’est un mensonge, au mieux un fantasme, mais je crois bien, qu’à 2,3 %, la « crisse écolochiste excisste pien, elle ! »



Serpent de mer (2)

Cette peur est comme un serpent de mer et, un jour ou l’autre, elle sortira la tête de l’eau. Des visionnaires nous feront alors pour la énième fois l’effrayant portrait de Nessie.





foule - Copie

Au 1er siècle avant J.-C. il y avait environ 250 millions d’habitants sur terre. En 1750, 750 millions. En 1800, 954 millions. En 1900, 1650 millions et en 2011, 7000 millions (sept milliards).




L’accroissement annuel de la population mondiale était donc


Hans Bol

D’environ 1,1 pour mille dans les 1750 premières années de l’ère chrétienne.





fête

De 4,8 pour mille entre1750 et 1800.






Frankfurt Wäldchestag 1871

De 5,5 pour mille de 1800 à 1900.






Ilya Repin(adumbration 1906)

Et de 13,1 pour mille de 1900 à aujourd’hui.





Munch,le cri, Nal Gal, Oslo - Copie

Ceci dénote une accélération de la croissance de la population. C’est ce qui suscite l’effroi des néomalthusiens.





Mais au-delà de cette tendance apparente il y a une réalité plus complexe, donc plus difficile à comprendre pour les esprits simplistes, qui s’appelle la transition démographique.

Depuis la fin du XVIIIe siècle la mortalité a baissé dans des proportions spectaculaires.


massacre des innocents Giotto

Au XVIIIe siècle, un enfant sur quatre décédait avant l’âge d’un an. Le taux de mortalité dans la première année était donc de 250 pour mille. Le taux de mortalité dans l'enfance et l'adolescence était à la même époque de 250 pour mille. Un nouveau né sur deux seulement vivait donc jusqu'à l'âge de pouvoir procréer.




nouveau né

Aujourd’hui, en France, la mortalité avant l'âge d'un an est de 4 pour mille. Le taux de mortalité dans l’enfance et l’adolescence est de 50 pour mille. 94,6 % des nouveaux nés vivent donc jusqu'à l'âge de pouvoir être parents.






Le Nain (2)
Dans un premier temps, alors que les taux de mortalité des enfants et des jeunes diminuent, le taux de natalité hérité des comportements passés ne diminue pas. Le taux d’accroissement de la population est alors au plus haut.





Le Nain
Puis, à la longue, les familles se rendent compte qu’avec une procréation moins nombreuse elles obtiennent le même nombre de descendants. Les taux de fécondité et de natalité diminuent alors. C’est ainsi que le taux de natalité dans le monde qui était de 37,2 pour mille en 1950 n’était plus que de 20,3 pour mille en 2005.



L’accroissement de la population se ralentit, passant, dans le monde, de 20,2 pour mille par an entre 1965 et 1970 à 11,8 pour mille par an entre 2005 et 2010.

Ce phénomène est ce qu’on appelle la transition démographique.


Transition démographique

Première phase

Baisse de la mortalité infantile et juvénile et maintien d’une natalité élevée : taux d’accroissement de la population plus rapide que jamais.

Deuxième phase

Baisse de la natalité : retour du taux d’accroissement de la population à des niveaux antérieurs voire plus faibles.




coupe
La transition démographique ne se passe pas en même temps dans tous les pays, cela dépend du moment où se manifestent les progrès de l’alimentation, de l’hygiène et de la médecine, qui déclenchent le processus.





Ste Anne3

D'autre part, la vitesse avec laquelle apparaît la deuxième phase dépend notamment du niveau d’éducation de la population, particulièrement des femmes.




Aujourd’hui, la grande majorité des zones du globe sont entrées dans la deuxième phase de la transition démographique, et les quelques pays qui restent en retard ne manqueront pas d’y arriver bientôt.


oldman (2)
C’est pourquoi les prévisions actuelles tablent sur un plafond de 9 milliards d’habitants en 2050, suivi d'une stabilisation. Le problème majeur sera alors d’arriver à faire face au vieillissement de la population, lequel fera peser sur les actifs le poids croissant de l’entretien des plus âgés.




tubiana
J’ai trouvé les chiffres illustrant le phénomène de la transition démographique dans l’excellent livre du grand scientifique et éminent cancérologue, Maurice Tubiana, intitulé
« Arrêtons d’avoir peur », dont je recommande chaudement la lecture.



Deux chapitres ont été pour moi particulièrement instructifs : celui concernant les bénéfices et les risques des rayonnements ionisants (ces rayonnements étant couramment utilisés en cancérologie sont un sujet dont le professeur Tubiana est familier) et celui rapportant les conditions, sous le règne de Chirac
1er, de l’élaboration et de l’adoption du principe de précaution tel qu’il est maintenant inscrit dans notre Constitution.

 

Pour en savoir plus

tubiana001 (2)


Maurice Tubiana, Arrêtons d'avoir peur, Ed. Michel Lafon








Lire aussi

L'explosion démographique, une peur vieille comme l'humanité

Les écologistes n'aiment pas l'humanité

À la faute morale, les écologistes ajoutent la faute intellectuelle



Repost 0
Published by Laurent Berthod - dans Progrès
commenter cet article
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 22:59

 



insAu début du mois de janvier la presse a fait état des résultats d’une étude de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) conduite sous la direction de Jacqueline Clavel.



quotidienOn a pu lire des articles sur les sites Internet de nombreux organes de presse, notamment ceux du Monde, du Figaro, de Libération, de Science et Avenir, du Temps − quotidien suisse – du Quotidien – journal luxembourgeois – cette liste n’étant certainement pas exhaustive.




géocap3Si l’on collationne les différentes informations figurant dans chacun de ces articles, on ne trouve rien de contradictoire mais on dresse un état des lieux plus complet que celui donné par un seul d’entre eux, état des lieux qui reflète sans doute mieux la réalité de l’étude et des conclusions qu’on peut en tirer, à commencer par celles que formule la responsable de l’étude elle-même.







Inauguration de l'Institut du Cancer 1934
Pour la période 2002-2007, ont relève 14 cas de leucémies aigues chez des enfants de moins de quinze ans vivant dans un rayon de cinq kilomètres autour des dix-neuf centrales nucléaires françaises, alors que, selon le taux d’incidence national, 7,4 étaient statistiquement attendus.







DSC06714 (250x140)

Cet excès de cas se retrouve dans un cercle concentrique de cinq kilomètres autour des centrales. Les tests statistiques classiques conduisent à le considérer comme statistiquement significatif.





Centrale nucléaire Cruas
Mais la localisation n’est pas corrélée aux zones les plus exposées aux retombées des rejets gazeux, eux-mêmes classés en fonction du danger présenté par les radionucléides dont ils sont porteurs.





Cet excès de cas sur six ans, pour la période 2002-2007, n'a pas été mis en évidence sur la période qui l’englobe, longue de dix-huit ans, qui court de 1990 à 2007.



Centrale nucléaire, Saint-Vulbas (3)Jacqueline Clavel déclare que « le lien avec les très faibles radiations ionisantes émises par les centrales en fonctionnement normal ne peut pas être établi » et « qu’aucun excès de risque de leucémie dans les zones les plus exposées aux rejets gazeux des centrales n'a été observé ».



Que peut-on alors conclure de cette étude ?

iarc« Pas grand-chose en fait : le résultat est certes statistiquement significatif mais il ne nous dit rien, car les chiffres – 14 cas autour de 19 centrales – sont trop faibles pour pouvoir en tirer des conclusions fermes » explique le Docteur Ausrele Kesminiene, du Centre international de recherche sur le cancer (Circ) à Lyon.



Je passe sur la discussion des causes suspectées de cet excès de cas (statistiquement significatif, mais qui ne nous dit rien !
)


logo
Le réseau Sortir du nucléaire a salué la publication de cette étude, jugeant qu'elle établissait
« une corrélation très claire »  entre la fréquence des leucémies infantiles aigües et la proximité des centrales nucléaires.



Mes observations personnelles



Si on a constaté un excès de cas de leucémies sur la période 2002 à 2007 mais pas sur la période 1990 à 2007, serait-ce qu’il y aurait eu un déficit de cas de 1990 à 2006 ?


balance-2.jpgBon, si on se place sur le seul plan de la moyenne, mon raisonnement n’est sans doute pas faux. Mais les statistiques c’est un peu plus compliqué que des moyennes. Il est possible que l’excès sur 2002-2007 soit statistiquement significatif (bien que ne pouvant rien nous dire) et que le déficit sur la période 1990-2006 ne le soit pas.




034 La demeure du chaos (2)

Mais enfin, c’est une question qui me tracasse et que j’aurais bien aimé pouvoir poser à Jacqueline Clavel, ce qu’aucun journaliste, du moins des organes de presse que j’ai consultés, n’a eu l’idée d’aller lui poser.







sortieLe réseau Sortir du nucléaire, par sa prise de position à propos de cette étude, donne un exemple de plus de la façon dont les organisations militantes se discréditent en tirant la couverture du côté de leurs positions politiques.



Pour une fois que les media, pourtant friands de catastrophisme, n’ont pas donné dans le panneau, les militants OUI !



015.1 Les trompettes (1)

Conclusion : quand les media embouchent les trompettes de la renommée en faveur d'études directement conduites par des organismes prétendument indépendants qui ne sont en vérité que des organisations militantes (CRIIRAD*, CRIIGEN** et autres CRII…) ils feraient mieux de se méfier. En embouchant, ils entubent…




Pour en savoir plus (c'est-à-dire pas grand chose) sur les facteurs de risques des leucémies de l'enfant : Installations nucléaires de base et leucémie de l'enfant (Rapport d'avril 2011 − antérieur à l'étude dont il est question dans le présent article)



* Commission de Recherche et d’Information Indépendantes sur la Radioactivité, le truc fondé par la merveilleuse Michèle Rivasi, qui voudrait nous faire croire, par tous les moyens, que l'accident de Tchernobyl a eu des conséquences sanitaires pour la population française.

** Comité de Recherche et d'Information Indépendantes sur le génie Génétique, de l'inénarrable Gilles-Eric Séralini, dont les analyses statistiques sur les souris nourries aux OGM sont contestées par tous les scientifiques sérieux.


Repost 0
Published by Laurent Berthod - dans Progrès
commenter cet article
4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 23:34

 


Centrale nucléaire, Saint-Vulbas (3)
On nous annonce ce mercredi à grand renfort de trompettes que la sécurisation des centrales nucléaires coûtera un peu plus de dix milliards d’Euros d'investissements.





048 Donzère, les éoliennes (300x400)

Mais, nous a-t-on jamais parlé du coût de l’électricité issue des énergies renouvelables ?




media.JPGIl y a un dispositif en France, concernant la tarification de l’électricité, dont la presse et les media ne parlent que rarement, sinon jamais.


Un commentaire ou un message du lecteur du présent article qui aurait une référence à m’opposer sera le bienvenu.



logo ED
Le client d’EDF ou de tout autre fournisseur de courant électrique est soumis à une taxe, pudiquement appelée Contribution au service public de l’électricité (CSPE).




Cette contribution est destinée à compenser des surcoûts liés au service public.


Haute-Corse-copie-1.jpgIl s’agit pour l’essentiel des surcoûts liés aux dispositifs de soutien aux énergies renouvelables,  des surcoûts de production dans les DOM, à Mayotte, en Corse et dans les îles bretonnes, mais aussi de divers surcoûts dont, dans une très faible mesure, ceux résultant de tarifs spéciaux consentis aux pauvres.



giotto (2)Pour ce qui est des DOM, de la Corse et des autres îles, dites zones non interconnectées, dans lesquelles le coût de production de l’électricité est plus élevé que la moyenne nationale, cette compensation est la manifestation d’une solidarité nationale. Il en est de même pour les tarifs préférentiels accordés aux pauvres.




DSC07188 (400x225)

La CSPE est aussi destinée à couvrir les surcoûts résultant de l’obligation d’achat, par EDF ou les distributeurs non nationalisés, de l’électricité produite par certains types d’installations (éoliennes, photovoltaïque, cogénération…)




CRE2.JPGLa CSPE est fixée chaque année par arrêté ministériel, sur proposition de la Commission de Régulation de l’Énergie, en fonction d’une estimation pour ladite année du montant total des charges de service public et d’une estimation de l’assiette de consommation soumise à contribution.



Elle fait l’objet d’ajustements a posteriori en fonction des charges et de la consommation réellement constatées. Chaque année cette contribution prend donc en compte une prévision pour l’année et une régularisation du passé.



DSC06721 (640x360)La Commission de Régulation de l’Énergie a évalué que la contribution au service public de l’électricité nécessaire pour financer les charges prévisionnelles pour 2012 s’élève à 4,3 miliards d’Euros, soit 11,3 €/MWh, ce qui représente environ 9 % de la facture moyenne TTC*.




Le coût lié à l’achat obligatoire de l’électricité produite par les énergies renouvelables compte pour 52 % du total** (32,3 % pour le seul photovoltaïque).


101 Damme, le moulin


Le surcoût 2012 lié aux énergies renouvelables représente donc 4,7 % de la facture moyenne TTC !


(Et 3 % pour le seul photovoltaïque)







L’augmentation de la charge de service public, prévisionnel 2012/constaté 2010, est de + 60 % pour le total, de + 290 % pour les seules énergies renouvelables et de + 610 % pour le seul photovoltaïque !


photovoltaïque
Avec les données collectées dans les documents cités, j’ai calculé qu’en 2012, le prix d’achat du kWh photovoltaïque revient environ huit à neuf fois plus cher que le kWh ordinaire !




La Commission de Régulation de l’Energie estime d’ailleurs que l’augmentation de 60 % des charges prévisionnelles au titre de 2012 par rapport aux charges constatées au titre de 2010, est due notamment à un très fort développement des installations photovoltaïques et, dans une moindre mesure, éoliennes.


A qui dit-on merci, en ces temps de crise économique et de rigueur ?

 
 Borloo4
Merci qui ?

Merci l'écologisme !



* En y ajoutant les régularisations sur le passé, la charge de service public se monte à 5,2 milliards d’Euros, soit 11 % de la facture TTC ! Ce montant pour une année seule peut être comparé aux dix milliards d’Euros d’investissements annoncés pour la sécurisation des centrales nucléaires.

** Zones non interconnectées : 28, 5 %. Dispositions sociales : 2,3 %


Pour en savoir plus

La CRE et les charges de service public de l’électricité en 2012

Délibération de la CRE du 13 octobre 2011 portant proposition relative aux charges de service public de l’électricité et à la contribution unitaire pour 2012



Repost 0
Published by Laurent Berthod - dans Progrès
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Laurent Berthod
  • Le blog de Laurent Berthod
  • : Les idées d'un blogueur politiquement incorrect. Comment pourrait-il en être autrement, je suis un vieil humaniste kantien et qui dit kantien, dit con et réac !!! Histoire des idées, épistémologie, progrès technique, agriculture intensive, distinction homme/animal, réchauffement climatique, religion et science, etc. : ce blog n’épargne aucune des bienpensances de notre monde postmoderne idéologiquement formaté par l’émotion médiatique.
  • Contact

Recherche