Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 janvier 2010 4 28 /01 /janvier /2010 13:38




Sur les cinquante dernières années les produits pesticides ont vu, en moyenne, au moment de leur mise en marché :



pechers5.jpg

 
   Leur dose d’utilisation divisée par 9.





cerises3


Leur dose journalière admissible (DJA)  multipliée par 5.






Dose épandue divisée par neuf, dose ingérée sans risque multipliée par cinq =  sécurité multipliée par 45 !*
Un progrès de 8 % par an.

L’agrochimie n’est pas vraiment l'empoisonneur irresponsable et avide de profit que prétend la vulgate écologiste !

* Oui, je sais, c'est une approximation conceptuelle, une image en quelque sorte, mais une image proche de la réalité.



abricotiers2






Partager cet article

Repost0
25 janvier 2010 1 25 /01 /janvier /2010 23:02



Gange

Dans un entretien accordé à l’hebdomadaire britannique The mail on Sunday,  le coordinateur et auteur principal du chapitre sur l’Asie du quatrième rapport (2007) du Giec, Murari Lal, a reconnu qu’il était au courant que l’affirmation concernant la fonte des glaciers de l’Himalaya d’ici 2035 était issue de la littérature du WWF et n’avait pas fait l’objet de publication dans des revues à comité de lecture.


                        Le Gange

Indus

Il a également déclaré que cette affirmation a été incluse dans le rapport pour exercer une pression sur les gouvernements. En effet la fonte des glaciers de l’Himalaya tarirait des ressources en eau importantes de plusieurs pays de la région et on pouvait espérer que cela les conduirait à prendre des mesures concrètes.


                                                                                                                                                                            L'Indus


Le Giec admet ainsi ouvertement et sans vergogne avoir mis la « science » au service d’une politique.

On sait à quoi dans le passé ont mené ces détestables pratiques.

Francis Galton
Est-il besoin de rappeler l’utilisation et la falsification du darwinisme par Galton et ses disciples pour le mettre au service de la bien mauvaise cause eugéniste ?


Lyssenko
A-t-on oublié l'utilisation par Lyssenko de la prétendue transmission héréditaire des caractères acquis au service de la catastrophique politique agricole stalinienne ?


A cet égard, je ne saurais trop recommander de se reporter à l’excellente postface que Michael Chrichton a donnée à son roman État d’Urgence.


À
 lire

Réchauffement climatique : une grosse coquille du Giec ! (Brève)


etat d urgence (2)
État d’Urgence,
Michael Crichton, Ed. Robert Laffont














Partager cet article

Repost0
23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 23:06



L’utilitarisme de Bentham inclut les animaux dans la « communauté morale ». C’est ce sur quoi se fonde l’idée des droits de l’animal.


declaration1789
Deux sortes d’objections peuvent être faites à cette idée.
Les juristes sont pour le moins partagés sur le fait que des êtres sans libre arbitre puissent être des sujets de droit. On voit en effet difficilement un animal signer un contrat, revendiquer des droits et voter pour des représentants chargés d’instituer et de défendre ces droits !!! Par ailleurs on voit difficilement comment les animaux seraient susceptibles de se voir opposer la réciprocité d’un droit, c'est-à-dire une obligation !!!




Jusqu’à quel niveau de confusion morale, et même mentale, peut conduire cette idée de droits de l’animal ?


j0197999Parmi les droits reconnus aux êtres humains figure la légitime défense. On ne voit donc pas ce qui pourrait s’opposer à ce que l’on accorde ce droit aux animaux. Mais dans beaucoup de situations les animaux ne sont pas en mesure de l'exercer. Ce sont donc leurs défenseurs qui s’accordent la légitimité de l’exercer en leur nom.



ALF4
L'Animal Liberation Front (ALF) est une organisation d'origine britannique fondée en 1976. Elle a été créée par des anciens de l'association britannique de sabotage de la chasse, active dès les années soixante. Elle s'installe aux États-Unis en 1977. En 1982, elle saccage des labos universitaires en Grande-Bretagne et envoie des lettres piégées à des politiques et des scientifiques favorables à l'expérimentation animale. De 1990 à 1994, elle commet plusieurs centaines d'actes terroristes aux États-Unis et en Grande-Bretagne.




marquage ferEn Grande-Bretagne, en 1999, un journaliste avait réussi à infiltrer un groupuscule de sympathisants de l’ALF en se faisant passer pour un aspirant sympathisant. Quand son reportage est passé à la télévision anglaise, des membres de l’ALF ont réussi à retrouver le journaliste, l'ont enlevé et retenu prisonnier pendant 48 heures au cours desquelles ils l’ont torturé, lui marquant le sigle ALF au fer rouge sur le dos.



guard-copie-1.jpgToujours en Grande-Bretagne, en 2004, les militant de l’ALF ou de la milice des droits animaliers, envoient des lettres piégées, menacent leurs ennemis de les infecter avec le virus du sida. Après avoir fait annuler le projet de construction d'un laboratoire de recherches médicales à Cambridge à force d'intimidations et de menaces, les extrémistes animaliers s'en prennent la même année à l'université d'Oxford, qui a prévu d'investir 18 millions de livres dans un projet similaire. La compagnie de travaux publics chargée de la construction du laboratoire a annoncé qu'elle abandonnait le projet par peur de représailles sur ses actionnaires. Le gouvernement a décidé de réagir et a renforcé les pouvoirs de la police contre ces groupes.


city3.jpg
La City n'est pas en reste : l'Association nationale des fonds de pension, inquiète des répercussions que de telles actions peuvent avoir sur le secteur pharmaceutique, offre une récompense de 25 millions de livres en échange d'informations permettant l'arrestation des activistes « durs ».



Depuis lors, le gouvernement britannique considère ces campagnes d'intimidation comme criminelles et passibles de peines de plus de dix ans de prison. En Grande-Bretagne, le nombre d'attaques a diminué depuis 2004 où plus de 124 militants ont été arrêtés.

boucherie charcuterie
L’ALF est actif en Belgique. En avril 1998, neuf véhicules et un bâtiment de réfrigération appartenant à des sociétés spécialisées dans le commerce de viande, sont endommagés à Anvers.
Été 1998 : attentats contre six Quick et Mac Do', en région anversoise toujours. En Juillet 1999, incendie d'un camion et d'un bâtiment d'une entreprise de viande. En octobre 1999 : attentat contre un resto quick de Leeuw-St-Pierre. En Janvier 2000 : tentative d'incendie d'un magasin de fourrures à Wilrijk.




A la fin des années 90, l'ALF avait déjà commis plus d'une cinquantaine d'attentats en Belgique. A cette époque la Belgique a créé un groupe de lutte contre cette organisation comprenant gendarmerie et sûreté de l'État.

chateau de Sans Souci Limonestauteur PHILDIC
L’ALF a revendiqué l’incendie, en avril 2007 à Limonest, en région lyonnaise, de Tecniplast, qui fabriquait des cages pour animaux destinés à l’expérimentation animale.






St GermainLes enquêteurs de la brigade anti-terroriste du parquet de Paris le soupçonnent d’avoir participé à l’attentat à l’explosif qui a détruit deux camions et une partie du centre d’élevage d’animaux de laboratoire de Charles River, le 28 juin 2007 à Saint-Germain-sur-l’Arbresle, près de Lyon; qu’il  a revendiqué.


Fin 2007, ont recensait cent-douze actions menées par l’ALF et l’Animal Rights Militia (ARM) dans l’Hexagone.

novartisA la fin de l’année fin 2008 des actes de dégradation ont visé des véhicules et des maisons de salariés de l’entreprise pharmaceutique Novartis.

En mai 2009, la salle de sport du laboratoire à Saint-Louis dans l’est de la France a été incendiée.

Puis c’est au tour de Daniel Vasella, PDG de Novartis, d’être la victime des activistes animaliers. Le 27 juillet 2009, les tombes de ses deux parents sont profanées dans un village de l'est de la Suisse et l'urne funéraire de sa mère est dérobée.


chalet
Le lundi 3 août, c'est sa maison de vacances, dans le Tyrol autrichien, qui brûle. Les activistes qui ont revendiqué l'incendie de son chalet ont menacé Daniel Vasella de « détruire » sa vie tant qu'il ne renoncera pas aux expérimentations sur les animaux.




ratNovartis, estime que les coupables sont des militants de Stop Huntingdon Animal Cruelty (SHAC) organisation qui reproche à Novartis de collaborer avec le laboratoire britannique Huntingdon Life Sciences qui procède à des expérimentations sur des animaux pour la mise au point de médicaments.



osloLes attaques contre le PDG de Novartis ne doivent rien au hasard. Selon plusieurs sources britanniques, elles ont été planifiées en juin 2009 à Oslo lors du rassemblement mondial annuel des mouvements de défense des animaux.



visonAprès cela, l’action menée dans la nuit du 15 au 16 octobre 2009 revendiquée par l’ALF
qui a "libéré" 4200 visons de leur élevage du village de Saint-Cybranet en Dordogne, ressemble un peu à de la roupie de sansonnet.  Un sympathisant engueule l’ALF parce que les visons relâchés dans une « nature » à laquelle ils ne sont pas adaptés sont morts !


diable
En 2008, dans une interview au Progrès, un chercheur de l’Inserm, « qui n’a pas envie de se faire tabasser pour avoir cherché un remède contre le cancer », souligne que « si aujourd’hui un cancer sur deux est guéri c’est grâce à des gens et à des sociétés qui sont la cible de ces groupes terroristes ». Il rappelle que « toutes les avancées de la médecine ont eu lieu grâce à l’expérimentation animale ». Et il demande « Si ces ardents défenseurs [qui] sont prêts à attaquer des chercheur […] refuseraient une chimiothérapie le jour où ils auront un cancer ».



                                                            ***
                                                              *

Sources : articles de presse dont beaucoup sont trop anciens pour être facilement retrouvés sur Internet. Un correpondant personnel pour la Belgique.

Liens : je ne donne aucun lien vers des sites revendiquant des actions de l'ALF. Les lecteurs intéressés les trouveront par eux-mêmes. On se demande si ces sites sont négligés par les services de police ou s'ils leur servent de moyen de surveillance et de pistage des terroristes de l'ALF.

la parfum
Bibliographie
:

Le parfum d'Adam, Jean-Christophe Rufin, de l'Académie française, Coll. Folio. Les premiers chapitres de ce thriller, écrit dans un excellent français et remarquablement documenté, montrent très bien les méthodes d'action et de recrutement utilisées par l'ALF.





Lire aussi  les épisodes précédents du feuilleton
 :

Peter Singer : tuer un nouveau né n'est pas tuer une personne

L’homme, l’animal, l’utilitariste

L'homme, l'animal, le biologiste

L'homme, l'animal, l'éthologie

L’homme, l’animal, les Lumières

Requiem pour les animaux abattus

L'élevage, l'abattoir et la Shoah

Guillaumet

Universelle humanité


chat                                                   Chat fermant les yeux sur des atrocités commises sur des rats

 
escargot2                                                    Escargot se rendant la mort dans l'âme à son laboratoire


canards                                                                Canards se voilant la face sur leur triste sort



Partager cet article

Repost0
19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 13:52



RP2
Une dépêche AFP du 18 janvier 2010 nous informe que le président du Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (Giec), Rajendra Pachauri, a annoncé lundi le lancement d'une enquête.



NASA
Dans son quatrième rapport, publié en 2007, le GIEC indiquait que les glaciers de l'Himalaya pourraient disparaître d'ici 2035, voire avant.




ST5Le Sunday Times a évoqué le fait que cette échéance de 2035 pourrait n'être fondée sur aucune recherche valide.


g k
Un des co-auteurs du rapport de 2007, le Professeur Georg Kaser, glaciologue autrichien, a déclaré avoir appelé l'attention de ses collègues du Giec sur cette erreur avant la publication du rapport.



auteur photo, LerianCette erreur aurait sa source dans des déclarations du WWF qui auraient elles-mêmes résulté d’une coquille dans la reprise d’une étude de 1996 du Professeur russe Vladimir Klotlyakov, prévoyant une disparition des glaciers de l'Himalaya d'ici 2350.


rapportLe rapport du GIEC comporte quatre parties, la première porte sur le changement climatique global proprement dit, la seconde sur les impacts régionaux et l'adaptation des systèmes naturels.

Pour le Professeur Kaser on aurait tort d’en profiter pour discréditer le GIEC. La première partie "c'est de la science pure […] les équations, les observations, sont bonnes ou sont fausses" déclare-t-il. En revanche, il estime que les méthodes de rédaction de la seconde partie devront être reconsidérées pour le prochain rapport de 2013.


Certes, mais la méthode de rédaction de la première et de la seconde partie est identique : revue des meilleures publications scientifiques sur le sujet traité et mêmes procédures de relecture ! Le professeur Kaser est-il si certain que toutes les équations retenues dans la première partie sont les bonnes ? Le Giec existera-t-il encore en 2013 ?



glacier des Bossons 



Mont Blanc2



                                Glacier des Bossons

                                                                                                                                                     Mont-Blanc




Mont Blanc





Partager cet article

Repost0
10 janvier 2010 7 10 /01 /janvier /2010 01:06





Cassini3.JPGRicherenches, village du haut Vaucluse.

Latitude :     44° 21′ 37″ Nord
Longitude :  4° 54′ 47″ Est
Altitude :          152 mètres
 

 

vendredi 8 janvier 2010 (5)

Vendredi 8 janvier 2010. Dans la nuit la neige s'est mise à tomber. Alerte rouge de Météo-France sur le Vaucluse et la Drôme. 




vendredi 8 janvier 2010 (3)

Richerenches sous vingt centimètres de neige.






vendredi 8 janvier 2010 (12)

Il y du mistral. Sur le justement nommé Cours du Mistral il fait très froid. Sans gants, je n’en avais pas prévu, j'ai du mal à garder l’appareil photo en main.
Le marché aux truffes aura du mal à se tenir le lendemain. Privé de brouillade !




dimanche 26 novembre 2006 (2)

Depuis l'hiver 2006-2007 chaque hiver est plus froid que le précédent.
 
Avant d’acheter la maison, nous sommes venus deux fois à Richerenches la visiter.

Agréable soleil d’automne le 26 novembre 2006.





vendredi 26 fevrier 2007

Délicieux soleil d’hiver le 26 février 2007. Ces deux jours-là nous avons déjeuné dehors, à la terrasse du café restaurant du village, en laissant tomber parka et manteau.

Nous nous sommes dit que nous achetions une maison dans une région au climat bien tempéré et que cela conviendrait à nos vieux jours.



Depuis lors, chaque hiver est plus froid que le précédent.

samedi 29 decembre 2007

Hiver 2007-2008

Plutôt doux. Je ne peux pas vous le prouver, il faudrait que je mette une photo pour chaque jour ! Nous n'avons pas pu rééditer l'exploit de déjeuner dehors en novembre ni en février.
 Cependant, le 29 décembre 2007, il fait chaud à Vaison !




consommation moderee

Et la consommation de bois de chauffe reste modérée.





jeudi 8 janvier 2009
Hiver 2008-2009

Attrapé la crève le 19 décembre dans les rues glaciales de Vaison.
Une mince couche de neige sur les tuiles le 8 janvier 2009.



samedi 2 mai 2009

Le 2 mai 2009, le sommet du Ventoux est encore couvert de neige.






samedi-16-mai-2009-2.jpg


Le 16 mai des plaques de neige s’y accrochent   toujours.






vendredi 18 decembre 2009

Hiver 2009-2010
,

Premier épisode glacial en décembre, neige le 18.






vendredi 8 janvier 2010 (2)

Blizzard, neige, verglas en janvier ! Ce matin il a recommencé à neiger. Nous ne savons pas si nous pourrons rentrer à Lyon.






vendredi 19 décembre 2008 Vaison

Un ami me fait remarquer que depuis quelques temps on n’entend plus grand monde prendre la défense des ours polaires. Sans avocats, il s’inquiète pour eux.
C'est effectivement très inquiétant pour les ours du pôle nord, ils risquent de devoir migrer vers le sud, j'ai peur qu'un jour nous tombions nez à nez avec l'un d'eux, comme aujourd’hui les habitants du Spitzberg ! Vivement le réchauffement climatique !



                                                                                         Réfugiés climatiques à Vaison

 vendredi 26 fevrier 2007 (4)



 vendredi 8 janvier 2010 (13)


 









vendredi 26 fevrier 2007 (3)



vendredi 8 janvier 2010 (6)


vendredi 8 janvier 2010 (10)


vendredi 8 janvier 2010 (14)



vendredi 8 janvier 2010 (4)
Pour ceux qui ne voudraient pas croire aux vingt centimètres



Partager cet article

Repost0
7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 22:55



img004

L’utilisation des pesticides organochlorés, et plus particulièrement de l’un d’entre eux, le chlordécone, a été intense aux Antilles françaises.




DSC01389Le chlordécone a été utilisé contre le charançon du bananier. Les risques de ces produits pour la santé, ainsi que leur grande persistance dans l’environnement ont entrainé des restrictions d’emploi à partir de 1969, puis leur retrait définitif. Le chlordécone a été définitivement interdit aux Antilles en septembre 1993.



Hopital Georges Pompidou
Dans Le Parisien du 17 septembre 2007 une interview du professeur Dominique Belpomme, cancérologue ayant exercé à l'hôpital Georges-Pompidou, très engagé dans la cause écologique, faisait l’effet d’une bombe.




img050Ayant conduit une mission à prétention scientifique à la Martinique, à propos de la pollution par les pesticides, il n’hésitait pas à déclarer : « La situation est extrêmement grave ! Les expertises scientifiques que nous avons menées sur les pesticides conduisent au constat d'un désastre sanitaire aux Antilles. Le mot n'est pas trop fort : il s'agit d'un véritable empoisonnement de la Martinique et de la Guadeloupe ». 

« Je pense que cette affaire se révèle être beaucoup plus grave que celle du sang contaminé. Cette fois, c'est toute une population qui a été empoisonnée : celle qui vit aujourd'hui, mais aussi les générations futures. »


Sans titre - 1
« Le taux de cancers de la prostate y est majeur : les Antilles sont au deuxième rang mondial ».
« Tout cela est scientifiquement établi, mais nous n'avons pas encore la preuve épidémiologique que les cancers de la prostate sont liés au chlordécone ».




logINLe lendemain 18 septembre 2007 l’Institut national de veille sanitaire (INVS) publiait un communiqué, dans lequel on pouvait lire :

Du fait de leur rémanence, ces [pesticides] sont toujours présents dans les sols et les habitants des Antilles peuvent être exposés par voie alimentaire principalement. Ceci a conduit l’Institut de veille sanitaire à s’intéresser à ce problème depuis plusieurs années.

(…)

Sans titre - 3A ce jour, aucun lien n’a été démontré entre l’exposition aux pesticides aux Antilles et les observations sanitaires qui y ont été effectuées : la plus grande fréquence absolue du cancer de la prostate aux Antilles par rapport à la métropole peut être expliquée par l’origine ethnique de la population (facteur de risque bien documenté aux États-Unis).

 

L’Institut indique que plusieurs études sont en cours concernant le lien possible entre les pesticides organochlorés et diverses pathologies.


rapport belpomme

Le même 18 septembre 2007 à l’Assemblée nationale le Professeur Belpomme donnait une conférence de presse présentant son "rapport". Après différentes rencontres avec des responsables des Ministères de la Santé et de l’Outre Mer, le Professeur Belpomme a été personnellement auditionné le 7 novembre 2007 par la Commissions des Affaires économiques de l’environnement et du territoire de l’Assemblée Nationale.





Du fait de l’émotion soulevée par cette agitation médiatique, l'Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST) a été saisi, en octobre 2007, de deux demandes d’avis concernant cette question, l’une de la commission des Affaires économiques, de l'environnement, et du territoire de l'Assemblée nationale l’autre de la commission des Affaires économiques du Sénat


rapport OPECST synthèseLe rapport remis le 24 juin 2009 par l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques fait le point de la question en 223 pages. Ce rapport se montre très sévère avec les gesticulations et l’absence totale de rigueur scientifique du professeur Belpomme.

On y lit :

Dans un article publié récemment dans l’« International Journal of Oncology », le Pr. Belpomme affirme que le taux de croissance du cancer de la prostate augmente plus vite en Martinique qu’en Métropole. En réponse, les scientifiques travaillant sur ces questions font valoir que la méthode de calcul employée par le Pr. Belpomme pour établir cette progression (…) n’est pas reconnue (…). Et qu’en employant les méthodes reconnues par la communauté scientifique, on obtient des évolutions comparées proches : 5,33 % sur la période 1978 – 2000 pour la métropole, et 5,65 % sur la période 1981-2000 pour la Martinique.

Et plus loin :

« Il est quand même surprenant que le Pr. Belpomme ait refusé d’être auditionné par vos rapporteurs, arguant du fait qu’il était déjà venu deux fois devant la Commission des Affaires Économiques de l’Assemblée Nationale en 2005 et en 2007. Il nous a même écrit qu’il ne s’occupait plus de ce sujet, alors que, dans les mêmes jours, en mars 2009, l’article cité précédemment dans le "Journal International Of Oncology" était publié ».

Et encore :

header-logo-lp« Il est quand même singulier que les médias aient donné sur ce dossier la parole quasi exclusivement à certains, alors que les scientifiques de l’INSERM, de l’INVS, de l’AFSSA ont toujours opposé des démentis aux affirmations du Pr. Belpomme. »


logINLast but not least, une des études en cours en 2007 a été rendue publique en septembre 2009 par l’INVS et l’Association martiniquaise pour la recherche épidémiologique en cancérologie.


carte pollution des solsIntitulée « Étude de la répartition spatiale des cancers possiblement liés à la pollution des sols par les pesticides organochlorés, en Martinique » cette étude s’appuie sur les données consignées de 1981 à 2000 au registre des cancers de la Martinique, un des plus anciens de France. Elles ont été rapprochées de  la cartographie des zones potentiellement polluées par la chlordécone, établie par le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM). Les cancers retenus pour l’étude l’ont été sur la base d’une analyse bibliographique des cancers dont la survenue pouvait être liée à une exposition aux pesticides tant chez l’adulte que chez l’enfant.


carte couleur2Les conclusions de l’étude sont que, pour tous les cancers étudiés autres que le myélome multiple, aucune relation spatiale entre incidence et degré de pollution n’a été mise en évidence. Les résultats doivent être interprétés avec prudence compte tenu des données utilisées mais ils permettent de conclure à l’absence d’épidémie de cancers en rapport avec les pesticides organochlorés en Martinique « comme cela a pu déjà être déclaré dans les media ».

NB. Concernant le myélome multiple seule l’exposition professionnelle est mise en cause, dans des proportions qui n’ont rien à voir avec une sur-morbidité importante : « Au total, (…) le risque attribuable dans la zone 4 [la plus exposée aux pesticides] lié à ce type d’exposition [professionnelle] au cours des années précédentes pourrait s’être traduit par un excès de 12 cas de myélome multiple sur une période de 20 ans (1981-2000) »


logALa leçon que j’ai retenue de cette affaire, pour ma gouverne personnelle, est que lorsqu’à l’avenir j’entendrai le Professeur Belpomme à la radio ou à la télé, ou un porte-parole de l'association qu'il préside (Association de Recherche Thétapeutique Anti-Cancéreuse, ARTAC) je pourrai baisser le son et vaquer tranquillement à mes occupations.



Bibliographie

Le Parisien, interview du Professeur Belpomme du 17 septembre 2007

Communiqué de l’INVS du 18 septembre 2007

Rapport du professeur Belpomme  au nom de l’Artac

Rapport de l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques du   2009

Synthèse du rapport de l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques

INVS, Étude de la répartition spatiale des cancers possiblement liés à la pollution des sols par les pesticides organochlorés, en Martinique



img088



img054




Partager cet article

Repost0
26 décembre 2009 6 26 /12 /décembre /2009 22:53




DSC01666Le réveillon de Noël est passé, mais pas celui de la Saint-Sylvestre, il est donc encore temps que je vous livre ma recette de la brouillade aux truffes. D'ailleurs, la brouillade aux truffes n'est pas réservée aux seuls réveillons et l'on se doit de penser à ce sublime met quand on veut manifester son amitié à ses hôtes ou, pourquoi pas, tout simplement se faire plaisir.



Saison

DSC01725En hiver, avec de la truffe fraiche. Pas trop tôt dans la campagne, car les truffes ne sont pas encore suffisamment mûres pour exhaler toute la puissance de leur parfum. A la veille des fêtes de fin d'année, les prix sont au plus haut, attendre le mois de janvier est donc plus économique.



DSC01779
La truffe en conserve perd beaucoup de son intérêt. La truffe congelée garde toutes les qualités organoleptiques de la truffe fraiche, mais elle perd sa jolie marbrure blanche et il faut accepter de courir le risque d'une panne d'électricité.




Proportions

Deux à trois œufs par personne selon l'appétit.

Compter 25 à 30 grammes de truffes pour deux personnes.

DSC01786
Dans six œufs le parfum s'exprime déjà de façon intense. Trente grammes de truffe pour quatre œufs, ça fait moins à manger, mais ça devient un véritable "gâteau" aux truffes absolument sublime ! Si on veut garder cette proportion et remonter à trois œufs par personne, il faut y mettre les moyens !



Recette

020 Richerenches,les truffes

Acheter la truffe au marché, "melanosporum" exclusivement,  à une personne de confiance.







DSC01768Mettre la truffe et les œufs en coquille dans un récipient plastique hermétique pendant vingt-quatre heures ou plus. Au frigo, la truffe peut se conserver jusqu'à une huitaine de jours, voire plus, mais comme il est difficile de savoir exactement quand la truffe achetée a été récoltée et pour éviter toute mauvaise surprise, je conseille de ne pas dépasser huit jours.


Durant tout ce temps les œufs s'imprègneront du parfum de la truffe. Poser la truffe sur un papier absorbant de type essuie-tout et penser à changer celui-ci environ une fois par jour. 

DSC01774
Une à deux heures avant la confection de la brouillade brosser la truffe fraîche avec une brosse à dent (réservée à ce seul effet !) sous le robinet, afin de la débarrasser de toute trace de terre. Elle brille alors de ses milles feux de diamant noir !




Lorsque le temps est venu, couper la truffe avec un couteau bien aiguisé en tranches assez fines, mais pas trop, la truffe qui craque sous la dent procure une sensation plaisante.


DSC01788
Une fois tranchée, la mélanger avec les œufs cassés, le jaune entier ou à peine percé, dans une coupe et laisser "infuser" une bonne heure. Saler, ne pas poivrer, éviter tout épice ou aromate, le parfum de la truffe se suffit à lui-même et ce serait le gâcher que de le couvrir par un autre. 


 

DSC01790
Brouiller le mélange à feu très doux dans une poêle graissée (personnellement je préfère le beurre, qui est le plus neutre, mais dans le midi certains considéreront comme une hérésie de mettre autre chose que de l'huile d'olive et dans le sud-ouest on doit pouvoir mettre de la graisse de palmipède). Moins la truffe est chauffée, plus elle conserve son arôme.


 

DSC01797 
Servir les œufs brouillés plus ou moins baveux, mais avant qu'ils soient devenus fermes.

Si on a mis un ou deux œufs de "rab" dans le récipient plastique hermétique, on pourra le lendemain déguster un œuf à la coque délicieusement "truffé".



Vin
 

DSC01800

Si l'on veut bien y mettre le prix, un Condrieu sera le must mais un viognier plus simple et plus modeste pourvu qu'il soit de qualité ou un Coteaux du Tricastin blanc s'alliera parfaitement à la fois aux œufs et à la truffe.







Pour tout savoir sur la truffe
Pour acheter au cœur de la région de production
Jour de marché à Richerenches
Richerenches, village templier


DSC01746





Partager cet article

Repost0
21 décembre 2009 1 21 /12 /décembre /2009 20:20



Gerondeau2Dans la revue de presse anti pensée unique 
j’ai signalé l’excellente intervention de Christian Gérondeau, interviewé par Guillaume Durand sur Radio-Classique. Christian Gérondeau y annonçait “l’échec” de Copenhague. Que disait-il ?



voitures4
Les Chinois sont devenus les premiers producteurs mondiaux de voitures et de camions, qui ne vont pas rester au garage.


 

ShangaiIls se sont engagés à limiter l’augmentation de leurs émissions de CO2 à + 6% par an. En effet le seul engagement annoncé était d’améliorer leur efficacité énergétique de 40 % d’ici 2020, soit de 3% par an. La croissance économique de la Chine est de 9% par an. Résultat : 9 % – 3 % = + 6% par an pour les émissions de gaz à effet de serre. Christian Gérondeau nous disait que les Chinois n’en démordraient pas.


Il ne s’est pas trompé. Cela a suffi pour que les USA refusent de s’engager, ce qui était parfaitement prévisible compte-tenu du précédent de Kyoto.


Brasilia
Les cinq grands pays qui ont conclu « l’accord » de Copenhague sont, à l'exception de l'un d'entre eux, dirigés par des gouvernements démocratiquement désignés. C'est le cas des USA, de l'Inde, du Brésil et de l'Afrique du Sud.


Wen JibaoLa Chine pour sa part est dirigée par un pouvoir dictatorial qui sait cependant que la seule légitimité qui lui permette de ne pas être destitué par une révolte populaire, avec tous les risques que cela comporte pour la vie-même de ses dirigeants, réside dans l’amélioration continue du niveau de vie et du bien être de la population chinoise résultant de sa politique.

Sur ce plan là, avec 10 % ou plus de taux de croissance pendant de longues années, 9 % aujourd’hui, et la montée en puissance d’une classe moyenne de plus en plus nombreuse et aisée, on ne peut pas taxer les dirigeants chinois d’amateurisme. On peut donc considérer qu’ils représentent effectivement, bien que fort peu démocratiquement, les intérêts économiques du peuple chinois.


Obama 2
Ces grandes nations, conscientes de l’intérêt de leurs peuples, ont refusé les mesures contraignantes organisant les restrictions et la pénurie proposées par la vieille Europe ou par les ONG vertes irresponsables.



Veronese enlevement d Europe, 1Seuls à avoir signé Kyoto, les gouvernements de la vieille Europe, quant à eux, se sont laissé aller au malthusianisme de par leur alliance ou leur concurrence avec les partis écologistes et de par le poids d’une frange de l’opinion convertie, sous l’influence de ces partis, à la culpabilité postmoderne. Ils devraient réfléchir à leur échec. Car l’échec de Copenhague n’est, en vérité, que l’échec des positions néomalthusiennes.


L’issue de Copenhague est heureuse pour le bien-être des peuples, notamment ceux des pays dits émergents.


CFACTCar, à supposer que l’origine anthropique du présumé réchauffement climatique soit une réalité présentant de graves dangers pour l’avenir de l’humanité, le problème ne sera pas résolu par les mesures qu’essayent d’imposer par la peur et les gesticulations médiatiques les tenants de l’école de pensée écolo-néomalthusienne antihumaniste.


Vinci Vitruve3
Il est plus utile et plus sage de s’inspirer de la culture  humaniste des ingénieurs et de chercher « à en sortir par le haut », comme on dit aujourd’hui, autrement dit par la recherche et l’innovation. Des règles contraignantes et restrictives ne conduiraient qu’à nous appauvrir.



energie
Mieux vaut investir dans la recherche et le développement d’énergies de substitution (et surtout, sans se limiter aux énergies qualifiées de renouvelables, dont on peut douter du potentiel global).




En conclusion, plutôt que d’en arriver à acculer les grandes nations, dirigées par des gouvernants ayant le sens des responsabilités, à botter en touche laborieusement  et avec grande perte de temps et d’énergie, mieux vaudrait débattre d’une politique internationale d’investissement massif dans des programmes de recherche visant à mettre au point et développer des énergies de substitution aux combustibles fossiles.

Raffinerie
Au cas où la théorie du réchauffement climatique anthropique s’avérerait n’être que le produit d’une auto-intoxication des experts du Giec et de certains gouvernants, une telle politique aurait alors pour avantage de préparer l’humanité à se passer des combustibles fossiles, qui seront un jour épuisés.




Delhommais2N.B. Dans Le Monde du 20 décembre, Pierre-Antoine Delhommais, avec son inimitable et cinglante verve ironique, envoie aux pelotes le malthusianisme bobo et bien-pensant. Pour lire sa chronique, cliquer ici.
 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
20 décembre 2009 7 20 /12 /décembre /2009 00:05

Dans un article du Progrès.fr on peut lire :

L'homme d'affaires et plasticien Thierry Ehrmann devra remettre dans leur état d'origine les lieux où il avait construit la "Demeure du Chaos", une œuvre d'art controversée implantée dans le village classé de Saint-Romain-au-Mont-d'Or. Ainsi a tranché la Cour de cassation, dans un arrêt.

P5070002

Je n’ennuierai pas mes lecteurs avec les rebondissements judiciaires multiples qui ont jalonné une affaire qui oppose depuis plusieurs années le mécène Thierry Ehrmann à la municipalité de Saint-Romain-au-Mont-d’Or, dans le Rhône.



Avant que, peut-être, cette œuvre d’art à peine imaginable disparaisse, j’en offre à mes lecteurs la visite, purement photographique malheureusement. L’album consacré à cette œuvre d’art est ici.

Ceux qui pourront la visiter avant sa probable destruction en garderont un souvenir impérissable.


027 La demeure du chaos


095 La demeure du chaos



 



                                                           
115 La demeure du chaos  




P5070026











117 La demeure du chaos




Partager cet article

Repost0
15 décembre 2009 2 15 /12 /décembre /2009 21:38


Une excellente synthèse des connaissances actuelles sur le phénomène des marées vertes en Bretagne est disponible sur le site de l’Institut scientifique et technique de l’environnement.

Le présent article en est un résumé.

lagune venise 3
La prolifération des algues vertes (ulves) est un phénomène répandu dans de nombreuses régions du monde : Chine, Cuba, Espagne, fjords de Norvège, Pays-Bas, Danemark, lagunes de Venise et de Tunis, Sénégal…



Carrelets Charente Maritime
En France, au-delà de certaines côtes bretonnes, elles sont observées dans le Cotentin, en baie de Somme, en Charente-Maritime, en Martinique ou dans les étangs et lagunes du Languedoc - Roussillon.



1952C’est un phénomène ancien puisque des échouages d’ulves sur les côtes de la Manche sont rapportés depuis le début du XXème siècle. Dès les premières photographies aériennes de l'IGN en 1952, les rideaux d’ulves sont visibles sur les baies aujourd'hui  les plus concernées.


activité agricole2
Aucune corrélation ne peut donc être établie entre le phénomène et le développement des activités agricoles.




Sans titre - 2
En France, le cas de la baie de Lannion, une des portions du littoral les plus touchées, est révélateur.





Sans titre - 10
Sur les bassins versants concernés on rencontre des systèmes de polyculture-élevage relativement peu intensifs ; on n’y compte pratiquement pas d’élevage hors-sol, et de nombreuses surfaces sont occupées par des prairies permanentes.


oursins2jpgLes ulves ne sont pas toxiques. Elles sont même comestibles par l’homme et par les animaux. Dans la nature, elles sont consommées par de nombreux animaux tels que les bigorneaux, les ormeaux, les oursins…

Sans titre - 3
Elles pourraient rentrer aisément dans la fabrication d’aliments du bétail. L’utilisation des ulves collectées, en tant que fertilisant épandu dans des parcelles agricoles, ne pose pas de difficulté particulière.



C’est leur décomposition par putréfaction qui peut produire de l’hydrogène sulfuré (H2S), gaz toxique au-delà de certaines concentrations, difficilement atteintes en plein air.

riviereTrès tôt, des tentatives de rapprochements entre les flux d’azote apportés par les rivières et les fleuves bretons et le développement des ulves ont été menées.  En réalité, la prolifération d’ulves se manifeste dans les baies propices, quels que soient les flux d’azote déversés par les cours d’eau. De plus, les quantités d’ulves ne sont nullement corrélées aux flux d’azote rejetés.

L’hypothèse de l’influence des apports d’azote au mois de juin n’est pas non plus confirmée par les observations.

estranLes marées vertes sont observées sur des baies présentant les deux caractéristiques suivantes :

- présence d’une plage de sable à faible pente, favorisant l’effet de lagunage,

- piégeage de l’eau en fond de baie, sans forte dispersion des masses d’eau vers le large.


Sans titre - 6Ce sont les conditions géomorphologiques et hydrodynamiques des baies qui déterminent le développement et l’échouage des ulves.

Les quantités d’azote reçues par les seuls cours d’eau, bien que variables, sont beaucoup plus élevées que les besoins en azote des ulves ; ceci est également vrai, mais dans une moindre mesure, pour le phosphore.

Dans ces conditions, aucune limitation de la croissance des ulves par réduction des apports d’azote par les cours d’eau, n’est à attendre.

riviereL’azote du milieu marin ne provient pas uniquement des cours d’eau et les apports des cours d’eau ne représentent qu’une partie de l’azote disponible dans le milieu marin. Aussi, compte tenu des masses en jeu et des besoins des ulves, aucune carence en azote capable de réduire la croissance des algues ne pourra jamais être observée.

Le cycle de l’azote dans le milieu marin côtier, la part relative de ses diverses origines ainsi que les mécanismes compensateurs (notamment en ce qui concerne la fixation de l’azote atmosphérique par le phytoplancton) n’ont pas fait l’objet d’études permettant de les modéliser. Il est surprenant que seul l’azote apporté par les cours d’eau fasse l’objet des recommandations actuelles.
 

mythiliculture2
D’autres facteurs peuvent expliquer le phénomène parmi lesquels on peut citer la diminution des consommateurs d’ulves dans la chaîne alimentaire, le développement de la mytiliculture dans la baie de Saint-Brieuc, l’accumulation de phosphore dans les sédiments côtiers…


       Mytiliculture et algues vertes en baie de Saint-Brieuc

Ces facteurs n’ont pas encore été étudiés et l
es connaissances acquises à ce jour ne sont pas suffisamment précises pour réaliser une modélisation représentant fidèlement le phénomène.

Sans titre - 5
La modélisation qui a été développée prend pour hypothèse le rôle déterminant des apports d’azote des cours d’eau. Les observations et les mesures effectuées ont montré que cette hypothèse n’est pas vérifiée.



Les actions sur les nitrates dans les bassins versants n’auront pas d’effet sur la prolifération des ulves.

Actuellement les moyens d’action efficaces pour prévenir le phénomène ne sont pas connus.

ulves2Les recherches doivent porter sur d’autres facteurs explicatifs que l’azote. L’étude du devenir et du rôle du phosphore doit être approfondie. Des travaux sur la récolte précoce et la valorisation des ulves ou leur dispersion vers le large, doivent également être poursuivis.



N.B. On trouvera des  données quantitatives, des photos aériennes et des cartes dans le document de l'Institut scientifique et technique de l'environnement.

Lire aussi : Le préfet, les marées vertes et le Père Ubu 


 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de Laurent Berthod
  • : Les idées d'un blogueur politiquement incorrect. Comment pourrait-il en être autrement, je suis un vieil humaniste kantien et qui dit kantien, dit con et réac !!! Histoire des idées, épistémologie, progrès technique, agriculture intensive, distinction homme/animal, réchauffement climatique, religion et science, etc. : ce blog n’épargne aucune des bienpensances de notre monde postmoderne idéologiquement formaté par l’émotion médiatique.
  • Contact

Recherche