Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 décembre 2011 2 27 /12 /décembre /2011 21:30



En ces temps de fêtes, dont l'une invite à  méditer sur un passé d'au moins deux mille ans, je propose une petite récréation à caractère historique et philosophique.

La question est : « De qui est-ce ? »


C’était un stoïcien à l’égal de Sénèque et d’Epictète


Giordano, La mort de SénèqueLa vie ? Le voyage vaut la peine d'être fait une fois.

Le succès c’est d’aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme.

Quand on obtient d’une chose ce qu’on en attendait, on n’en demande pas plus.

La grande leçon de la vie, c'est que parfois, ce sont les fous qui ont raison.

Un pessimiste voit la difficulté dans chaque occasion, un optimiste voit une occasion dans chaque difficulté.

S’occuper des choses les plus sérieuses du monde n’est possible qu’à condition de comprendre aussi les choses les plus dérisoires.

Le pouvoir de l’homme s’est accru dans tous les domaines, excepté sur lui-même.

On vit de ce que l’on obtient. On construit sa vie sur ce que l’on donne.

En avalant les méchantes paroles qu'on ne profère pas, on ne s'est jamais abîmé l'estomac.




C’était un homme d’action indomptable


- César franchissant le Rubicon -Il n'y a qu'une réponse à la défaite, et c'est la victoire.

Agissez comme s'il était impossible d'échouer.

Il ne sert à rien de dire “Nous avons fait de notre mieux”. Il faut réussir à faire ce qui est nécessaire.

Quand on doit tuer quelqu'un, ça ne coûte rien d'être poli. 

C'est une belle chose d'être honnête, mais il est également important d'avoir raison.

Je suis toujours prêt à apprendre, bien que je n'aime pas toujours qu'on me donne des leçons.

Le cheval est dangereux devant, dangereux derrière et inconfortable au milieu.




Qui n’avait pas une piètre idée de lui-même


Caravage, NarcisseNous sommes tous des vers... Mais je pense que je suis un ver luisant.

Ce n'est que quand il fait nuit que les étoiles brillent.

Je me satisfais aisément du meilleur.

Il n’y a aucun mal à changer d’avis. Pourvu que ce soit dans le bon sens.

Pour s'améliorer, il faut changer. Donc, pour être parfait, il faut avoir changé souvent.

L’Histoire me sera indulgente, car j'ai l'intention de l'écrire.





Mais qui ne manquait pas d’humour


Franz HalsJe suis prêt à rencontrer mon Créateur. Quant à savoir s'il est préparé à l'épreuve de me voir, c'est une autre histoire.

Le secret de ma vitalité ? Je n'ai dans le sang que des globules rouges : l'alcool a tué depuis belle lurette tous mes globules blancs...

J’ai retiré plus de choses de l’alcool que l’alcool ne m’en a retirées.

Après la guerre, deux choix s’offraient à moi : finir ma vie comme député, ou la finir comme alcoolique. Je remercie Dieu d’avoir si bien guidé mon choix : je ne suis plus député !

Une pomme par jour éloigne le médecin, pourvu que l'on vise bien.

Les économies, c'est très bien, surtout si vos parents les ont faites pour vous.




Il était un observateur politique hors pair qui savait prendre de la distance


- lunette marine -Christophe Colomb fut le premier socialiste : il ne savait pas où il allait, il ignorait où il se trouvait... et il faisait tout ça aux frais du contribuable.

Un bon politicien est celui qui est capable de prédire l'avenir et qui, par la suite, est également capable d'expliquer pourquoi les choses ne se sont pas passées comme il l'avait prédit.

En Angleterre, tout est permis, sauf ce qui est interdit. En Allemagne, tout est interdit, sauf ce qui est permis. En France, tout est permis, même ce qui est interdit. En U.R.S.S., tout est interdit, même ce qui est permis.

L’Angleterre s’écroule dans l’ordre, et la France se relève dans le désordre.

_________



V Churchill

 

Beaucoup  l'auront deviné, il s'agit de celui dont le Général de Gaulle écrivit que « Dans ce grand drame, il fut le plus grand », le vieux lion, Sir Winston, bien sûr !






Churchill

V Victoire





Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent Berthod - dans Émotion
commenter cet article

commentaires

Remi Aubry 02/11/2012 11:37

Bonjour Laurent. Il faut conseiller la lecture des mémoire de Sir Winston, en VO si possible. C'est un vrai régal et cela montre à quel point il était personnellement une vraie antithèse de de
Gaulle, autre géant de l'époque. Merci pour votre blog, passionnant.

JG2433 01/01/2012 09:37

Laurent Berthod, puisque le sujet de votre billet aborde, à travers l'éminent homme d'état que fut Sir Winston Churchill, l'histoire récente de l'Angleterre, voici une "petite phrase" la concernant
:

« La responsabilité des Anglais dans le thatchérisme serait considérable »
[Hubert Lucot. — Grands mots d'ordre et petites phrases, P.O.L., 2007]

Puisqu'une nouvelle année se présente devant nous, faisons avec le même auteur, le constat suivant :
« Le temps passe trop vite. Les jours, les années. Il faudrait faire quelque
chose. »

Bonne année et meilleurs voeux à vous et à vos proches !

clovis simard 31/12/2011 21:52

Mon Blog(fermaton.over-blog.com),No-14. THÉORÈME DU CHE.- COMMANDE CHE GUEVARA.

Sceptique 31/12/2011 06:21

J'espère, cher Laurent, que vous mesurez l'honneur que vous fait le Premier Ministre de Sa Majesté la Reine d'Angleterre, en déposant, en personne, un commentaire, très britannique, sur votre blog!

davidcameron 29/12/2011 21:05

Mers-el-Kebir serait plutôt une erreur des amiraux français qui refusaient de gagner l'Angleterre et de se rallier à la France Libre. Mais il est une erreur de Churchill que celui-ci a reconnue et
qu'il a amèrement regrettée : c'est, lorsqu'il était Chancelier de l'Echiquier du cabinet Baldwin (1924-1929), de s'être obstiné à faire de la livre une monnaie forte accrochée à l'étalon-or. La
leçon été comprise et les Britanniques, après 1945, n'ont jamais répété cette erreur, et aujourd'hui moins que jamais.

Présentation

  • : Le blog de Laurent Berthod
  • Le blog de Laurent Berthod
  • : Les idées d'un blogueur politiquement incorrect. Comment pourrait-il en être autrement, je suis un vieil humaniste kantien et qui dit kantien, dit con et réac !!! Histoire des idées, épistémologie, progrès technique, agriculture intensive, distinction homme/animal, réchauffement climatique, religion et science, etc. : ce blog n’épargne aucune des bienpensances de notre monde postmoderne idéologiquement formaté par l’émotion médiatique.
  • Contact

Recherche