Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2010 3 14 /04 /avril /2010 01:18

 

Récemment, Greenpeace a mené une intense campagne censée sauver le thon rouge de l'Atlantique, espèce prétendument en voie de disparition.

 

Thon

 

La principauté de Monaco, relayée par l'Union Européenne, a proposé d’inscrire le thon rouge de l'Atlantique dans la liste des espèces dont la commercialisation est interdite.

 

 

Doha2

 

Cette position a été rejetée le jeudi 18 mars 2010, à Doha, par les parties prenantes à la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (Cites) parrainée par l'Onu.

 

 

Japon (3)Que n'a-t-on pas entendu, à propos de ce rejet, sur le lobbying du Japon, premier pays consommateur de thon rouge au monde ! ''En pleine année internationale de la biodiversité, qu'une espèce aussi emblématique que le thon rouge soit sacrifiée au profit d'intérêts économiques de court terme est une véritable honte'', a déploré le WWF France.

 

Au détour d'un article du Monde ou même, in extremis, d'une page de Greenpeace, annonçant ainsi discrètement la prochaine cible de son activisme, on apprend l’existence d’une organisation internationale dont on n'a sans doute jamais entendu parler au JT de 20 heures.

espadon

 

Il s'agit de la Commission Internationale pour la Conservation des Thonidés de l’Atlantique (Iccat). L'Iccat est responsable de la conservation des thonidés et des espèces apparentées (dont l’espadon) dans l’océan Atlantique et ses mers adjacentes.

 

 

Peche en MéditerranéeActuellement, quarante-huit États et l'Union européenne adhèrent à la convention ayant institué l’Iccat. Ce sont des États intéressés par la pêche de ces espèces, que ce soit à titre de pêcheurs ou de consommateurs. Ils sont donc intéressés par le fait de ne pas les voir disparaitre, mais aussi de ne pas en restreindre au-delà du nécessaire la pêche et la consommation.

 

Bien entendu les conflits d'intérêts entre ces États existent et, s'ils peuvent ralentir la prise de certaines décisions, ils sont aussi la garantie qu'elles ne résulteront pas de pures positions idéologiques militantes. Toutes les mesures de conservation et de gestion adoptées par l’Iccat proviennent des recommandations formulées par son Comité permanent pour la recherche et les statistiques, lequel rassemble plus d’une centaine des meilleurs halieutes du monde.

 

Qu'a défendu officiellement l'Iccat, à propos des thons de l'Atlantique, devant les instances de la Cites à Doha ?

 

Thon2

 

Par une déclaration de son président à la Cites, l’Iccat a fait valoir qu’elle a adopté un programme destiné à rétablir le stock de thons rouges d’ici à 2023.

 

  

  

bateau de peche à l'agonie

  

Ce programme prévoit plusieurs mesures, telles que la taille minimum de capture et la réduction de la saison de pêche.

 

 

 

 

Or, lors de l’année initiale de mise en œuvre, la prise totale autorisée fut dépassée en raison du dépassement des quotas par certains adhérents à la convention qui furent par la suite sanctionnées. Un plan de remboursement fut adopté en 2007 pour faire face à ces dépassements. Au cours de cette même année, un dispositif de surveillance des captures fut adopté.

 

bateau de peche coule

 

Une nouvelle révision intervenue en 2008 a considérablement renforcé le programme par le biais de mesures de contrôle plus strictes et la réduction de 20% de la prise totale.

 

 

 

Malgré cela, la prise totale adoptée cette année-là n’était pas conforme à l’avis du comité scientifique, situation qui a été revue l’année suivante. Au mois de novembre 2009, l’Iccat a décidé de réduire la prise totale autorisée à 13 500 tonnes pour la saison de pêche, conformément aux recommandations de son comité scientifique.

 

La surveillance des captures de thon rouge a fonctionné efficacement en 2009 : des importations de plus de 2 300 tonnes de thon rouge ont été refusées par les douanes et plus de 800 tonnes de thon rouge mis en cage ontt été remises en mer, au motif que les documents de capture n'avaient pas été émis dans le strict respect des exigences du programme.

 

japon (2)

 Dans un courrier de l’Iccat au WWF démentant les assertions « incorrectes » (qu’en termes diplomatiques ces choses là sont dites !) relevées dans un document émis par cette organisation, on apprend que les douanes ayant refusé les 2300 tonnes sont les douanes japonaises.

 

 

poissons séchés

 

Par où l'on voit que les Japonais ne sont pas plus idiots que n'importe qui et qu'ils savent que leur intérêt bien compris de consommateurs n'est pas d'épuiser la ressource. Mais, dans les media, nous n'aurons entendu parler que du lobbying intense du Japon !

 

 

Sans titre - 4

 

A l’issue de la rencontre de Doha, Greenpaece a déclaré :  "Cette conférence était une chance historique de sauver l’espèce, menacée d’extinction. Aucune mesure de protection n’a été prise pour la sauvegarde de l’espèce."

 

 

Cette déclaration ne fait pas que s’apparenter à de la mauvaise foi. C’est un mensonge.

 

thonsLa Cites n’a pas interdit la commercialisation du thon rouge de l’Atlantique, mais elle a entendu les mesures appliquées par l’Iccat et a pu, à juste titre, estimer qu’elles étaient suffisantes pour juguler une surpêche observée dans le passé, et que rien ne justifie donc l’interdiction de la commercialisation d’une espèce qu’aucun scientifique ne considère comme menacée d’extinction.

 

Quant on prétend vivre du militantisme, pour vivre, il faut faire feu de tous bois, y compris de l’exagération et du mensonge.

 

Pour paraphraser le regretté Bourvil : « Le professionnalisme, oui ! Le militantisme, non ! »

 

Bibliographie 

Un article passionnant de l'Ifremer sur le thon rouge de l'Atlantique

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent Berthod - dans Progrès
commenter cet article

commentaires

Bruno LARDOUX 09/12/2010 15:49


Je vois que vous êtes extrêmement intéressé par le thon rouge, comme moi je suis extrêmement intéressé par son développement, pour ses qualités gustatives.

Ma question: serait-il possible d'envisager des fermes d'élevage du thon rouge avec des enclos, fût-ce en plein milieu de mers et d'océans, comme on a pu le faire pour le saumon ?

Cordialement,


Laurent Berthod 11/12/2010 20:53



Bonjour,


Merci de votre question qui témoigne de la confiance que vous m'accordez.


Malheureusement je ne suis pas spécialiste du thon rouge. J'ai cru comprendre en naviguant sur Internet que les tentatives menées jusqu'ici pour élever le thon rouge s'étaient soldées plutôt
par des échecs. Pour en savoir plus, je crois que le mieux serait de vous adresser à des instituts de recherche. L'Ifremer est, me semble-t-il, le mieux placé pour vous apporter des éléments
d'information.


Bien à vous.


 



cdc 27/04/2010 15:19


Il semble que c'est le thon à nageoires jaunes qui soit en réelle diminution. Cela dit, cuire du thon me semble être le comble de l'hérésie, c'est cru qu'il faut le déguster !


Laurent Berthod 28/04/2010 00:04



Oui, pour y avoir goûté selon une recette coréenne mise en    
œ uvre par un californien, je vous approuve. Il est cependant bien pratique d'avoir en encas une boîte de thon dans son
placard.


Bien à vous. 


 



Daniel 17/04/2010 01:42


"Je crois avoir lu que l'albacore a une couleur rouge lorsqu'il est cru.[...] C'est un poisson quasiment de luxe. C'est un critère distinctif s'ils sont en rayon dans le même magasin.

Les Thon sont des prédateurs, donc leur chair doit être fortement irriguée afin de produire la puissance nécessaire à la nage rapide.
Le thon albacore à une teinte rose-rouge frais (http://www.sardine.fr/ActualitePhotoVideo/Photos/tabid/62/galleryType/SlideShow/ItemID/269/TagID/1183/language/en-US/Default.aspx)
Le thon rouge a une couleur bien plus marquée (http://cailleux-family.over-blog.com/article-31767924.html; http://www.cuisinejaponaise.be/img/bloc_thon_rouge.jpg).

De plus, la chair du thon rouge est plus dense et la structure (les myomères = muscles) sont plus compacts.
Le thon albacore a une tenue moins ferme, et les myomères sont plus démarqués.

La cuisson du thon (et même de la viande, visible avec un steak haché) décolore les chairs du fait de la dégradation de l'hémoglobine. Donc ce n'est pas un critère efficace pour définir l'espèce du
poisson.

Le prix est un argument plus efficace, mais gare aux arnaques et surtout à Greenpeace!!!


Laurent Berthod 17/04/2010 09:53



Merci de ces précisions.


Si je comprends bien, avant cuisson, le  thon rouge a une couleur rouge plus franche que l'albacore, qui est plus pâle ?


En ce qui concerne la décoloration de la viande rouge à la cuisson, la dégradation me semble être celle de la myoglobine plutôt que de l'hémoglobine. Pour le thon je ne sais pas.


Les liens vers les photos :


- thon
albacore


- thon rouge et thon rouge


 



ZOE 16/04/2010 07:46


Les liens sur votre blog c'est bien pour moi . J'en choisi que je met en "favoris" .
Je ne pense pas que je les aurais trouvés sans cela .


Laurent Berthod 16/04/2010 22:46



Merci de votre "retour", comme disent les "communiquants". Être utile à mes lecteurs est un objectif qui me tient à cœur.


Bien à vous.



Daniel 16/04/2010 01:17


Bonjour.

Très bon article, une bonne synthèse de la réalité scientifique en dehors de toute idéologie et partisianisme.

@ Martin pêcheur:
Il y a plusieurs espèces de thons:
Le thon en boite c'est de l'Albacore (espèce tropicale):Thunnus albacares.
Le thon Blanc (Germon), petite espèce d'eau tempérée, commensale du thon rouge (se trouve souvent avec lui): Thunnus alalunga.
Le thon Obèse. Une espèce tropicale (voir eau tempérée) dans toutes les mers du monde: Thunnus obesus.
Les Bonites, cousins des thons, mais classées dans la même famille, vendues sous le nom de Thon Rayé ou Listao: Sarda sarda; Katsuwonus pelamis etc.
Le thon rouge est une espèce d'eau tempérée. En fait il existe trois espèces de thon rouge:
* Thunnus thynnus : thon rouge atlantique.
* Thunnus orientalis: thon rouge du pacifique.
* Thunnus maccoyii: thon rouge du sud (pacifique, indien).
A noter une espèce voisine du thon jaune, vivant en atlantique : Euthynnus alletteratus (le Petit Thon).

Enfin, il y a les Sérioles (appelés thons jaunes dans les DOM-TOM) mais qui sont en fait des Carangues.

Celui qui est rouge quand vous l'achetez et qui blanchit à la cuisson c'est du thon rouge (ou de l'espadon..).

Bien cordialement.


Laurent Berthod 16/04/2010 22:36



Je crois avoir lu que l'albacore a une couleur rouge lorsqu'il est cru. Le thon rouge qui blanchit à la cuisson ne peut-il être aussi de l'albacore ? La prochaine fois que j'en ferai cuire,
j'observerai la réaction colorimétrique de plus près. Le thon rouge et plusieurs fois plus cher que l'albacore. C'est un poisson quasiment de luxe. C'est un critère distinctif s'ils
sont en rayon dans le même magasin.



Présentation

  • : Le blog de Laurent Berthod
  • Le blog de Laurent Berthod
  • : Les idées d'un blogueur politiquement incorrect. Comment pourrait-il en être autrement, je suis un vieil humaniste kantien et qui dit kantien, dit con et réac !!! Histoire des idées, épistémologie, progrès technique, agriculture intensive, distinction homme/animal, réchauffement climatique, religion et science, etc. : ce blog n’épargne aucune des bienpensances de notre monde postmoderne idéologiquement formaté par l’émotion médiatique.
  • Contact

Recherche