Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 22:31

 

  

 Iccat 

peche (5)

   

Samedi dernier, les États concernés par la pêche au thon rouge, réunis à Paris, au sein de la Cicta (Commission internationale pour la conservation des thonidés de l’Atlantique, Iccat en anglais), ont adopté un quota pour la pêche au thon rouge en Méditerranée.

 

 

Iccat (2)

   

Ils l'ont arrêté à 12 900 tonnes en 2011, contre 13 500 tonnes en 2010, alors que les ONG environnementalistes réclamaient une division par deux de ce quota.

 

 

logoQuelques jours avant l’ouverture de cette conférence, deux chercheurs de l’Institut de la recherche pour le développement (IRD) étaient interviewés dans la deuxième partie de l’émission Question d’époque, de Louise Tourret et Florian Delorme, sur France Culture.

 

Alain Fonteneau, spécialiste des thonidés à l’IRD, y confirme la teneur de l’article que j’avais consacré en avril dernier à cette affaire du thon rouge.

  

époqueVous pouvez écouter et/ou télécharger cette émission tant qu’il en est encore temps. Le sujet de la pêche commence à 22′14″.

 

laurent (2)

     

Au-delà de la petite satisfaction toute personnelle que me procure cette confirmation, les propos tenus par Alain Fonteneau sont passionnants.

 

 

thonsEn résumé, Alain Fonteneau explique que le quota actuel permet au stock de thons rouges de l’Atlantique de se reconstituer de façon satisfaisante.

Je cite : « L’avis des scientifiques est clair, il est que si on maintient le quota de 13 500 tonnes, le stock est en très bonne santé dans les années prochaines. »

 

Et encore : « Aucun risque de surexploitation, aucun risque d’extinction, bien entendu ».

Sans-titre---2.jpg

Enfin : « Aux XVe, XVIe et XVIIe siècles, on a pêché 25 000 à 30 000 tonnes, pendant des siècles et des siècles. Quand les stocks seront remontés à l’objectif de 2022, on pourra pêcher facilement 30 000 tonnes de façon permanente. »

 

 

mammouth.jpg

 

L’an dernier les ONG exigeaient l’arrêt de la pêche. Cette année elles se contentaient de réclamer une réduction de 50 % du quota. Étonnante, la rapidité avec laquelle évolue leur position, non ?

 

 

 

 

Sans titre - 3  

NB La Commission européenne s’était alignée sur la demande des ONG. Bruno Le Maire, au nom de la France, s’appuyant sur les rapports scientifiques, demandait le maintien du quota de l’an dernier.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent Berthod - dans Progrès
commenter cet article

commentaires

laterjuju 08/12/2010 03:04


Effectivement Laurent, on apprend dans cet interview pas mal de choses interessantes... et notamment le point de vue des specialistes du thon rouge sur le role de Greenpeace et WWF dans cette
affaire...

Bien que les 2 chercheurs precisent qu aujourd hui, il y a une reelle divergence entre les revendications de Greenpeace et les recommandations scientifiques, ils disent par ailleurs, je cite:

Fonteneau
"on doit feciliter Greenpeace et WWF pour leur travail admirable... Je pense que aujourd'hui, si le thon rouge est sauve, c est a cause de Greenpeace"

Changeux
"Moi je leur tire mon chapeau et je pense qu elles ont un role important"

Par ailleurs ils rappellent que 80% des especes sont aujourd'hui surexploitees

Ces propos de specialistes, je pense, devrait vous amener a moderer vos propos sur ces ONGs. Parce que votre comparaison de l'environnementalisme avec le nazisme ou le communisme n a juste AUCUN
sens...


Laurent Berthod 08/12/2010 18:43



Bonjour,


Oui, dans leur interview ces deux chercheurs ont bien déclaré ce que vous dites. Personnellement, je l'ai interprété comme une précaution contre des rétorsions possibles de cette ONG qui
n'est pas à une exécution médiatique près, quand ce n'est pas pire. Un hommage de la vertu au vice, en quelque sorte.


Je persiste dans l'idée que beaucoup d'écologistes politiques et d'ONG environnementalistes usent de méthodes que les totalitarismes n'auraient pas désavouées, comme le mensonge éhonté ou les
actions violentes (l'arraisonnement de bateaux par Greenpeace ou le fauchage d'OGM s'apparentent aux exactions des SA et visent un objectif semblable, intimider quand ce n'est pas terroriser).
Par ailleurs la détestation de l'humanité que respirent les déclarations et les idées des pères
fondateurs ne peuvent que faire froid dans le dos. Enfin, leur programme comporte beaucoup de propositions visant à encadrer étroitement tous les actes de notre vie quotidienne et de réduire
drastiquement notre liberté individuelle. La comparaison me parait justifiée même si, évidemment, ces idéologies sont distinctes et ne visent théoriquement pas les mêmes objectifs et que les
degrés de violence ne sont pas identiques.


Merci de votre intervention.


Bien à vous.




Sceptique 07/12/2010 12:20


@Daniel
"s'appuyer sur les faits scientifiques". Comme pour les OGM, par exemple? En fait, tout dépend de la puissance de l'ennemi!


Daniel 06/12/2010 15:39


Bon retour sur la Blogosphère.

Je me demandais ce qu'il vous était arrivé???

Je constate que vous avez fait le même constat que moi:
les écolo ne demande plus l'interdiction pure et simple de la pêche, depuis que les scientifiques ont montrés que cela était inutile. Mais pour garder cette haine farouche du monde moderne qu'ils
ont chevillés aux corps, ils demandent une baisse de moitié des quotas.
Certes cela est encore risible sur leur façon d'être et d'agir. Mais cela relève aussi d'un pas de le bon sens. Peut-être faut-il y voir le désintérêt croissant des citoyens pour tout ce matraquage
médiatique. A force de faire peur... on obtient le rejet de soi... A crier au loup!!!

Par contre, il apparait dans la demande de la commission européenne que cette dernière est encore trop noyautée par ces extrémistes "qui veulent nous faire manger de la verdure" tous les jours.
Pour une fois la commission devrait faire comme la France : s'appuyer sur les faits scientifiques plutôt que sur des idéologies fumeuses.

Bien cordialement.


iris 05/12/2010 20:29


Bonjour Laurent - Je commençais à désespérer de votre retour . Ouf, on respire ! Votre blog me fait l'effet d'un dépolluant au milieu du bruit "merdiatique" ambiant.
Tant mieux que l'affaire du thon rouge se termine ainsi - ça leur rabat un peu le caquet...
On perçoit depuis longtemps une volonté de nuisance rampante à l'égard de l'humain ; il flotte comme une nostalgie d'un ordre antique où tous les hommes n'en étaient pas, et ce sans scrupules.
Le pire, c'est le bourrage de crâne fait aux enfants des écoles . Les cours sont souvent plus toxiques que les plats...


cdc 04/12/2010 01:39


Je ne manquerai pas d'aller consulter cet article. Etant un optimiste rationnel, j'aime me référer à d'autres sources que celles du gloom and doom...
Merci encore !


Présentation

  • : Le blog de Laurent Berthod
  • Le blog de Laurent Berthod
  • : Les idées d'un blogueur politiquement incorrect. Comment pourrait-il en être autrement, je suis un vieil humaniste kantien et qui dit kantien, dit con et réac !!! Histoire des idées, épistémologie, progrès technique, agriculture intensive, distinction homme/animal, réchauffement climatique, religion et science, etc. : ce blog n’épargne aucune des bienpensances de notre monde postmoderne idéologiquement formaté par l’émotion médiatique.
  • Contact

Recherche