Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2009 4 10 /12 /décembre /2009 23:17


Sans titre - 1

Depuis le début de la conférence de Copenhague, le plus souvent je zappe les dix premières minutes des bulletins d’information radio ou télé, en espérant que passé ce délai on sera passé à un autre sujet. Aussi, de crainte de lasser de la même façon les visiteurs de ce blog, ai-je hésité à faire un troisième article successif consacré au réchauffement climatique.




Mais finalement je me suis dit que ce que je mets en ligne se distingue quelque peu de ce que l’on entend tous les jours, voire toutes les heures. En outre, ma revue de presse d’aujourd’hui sera consacrée pour l’essentiel à des documents vidéo.


Et pour immédiatement me contredire, je commence par l’article écrit de Régis Soubrouillard, publié dans Marianne,  intitulé  Climategate : pourquoi les médias français gardent le silence.

Sans titre - 5 2
Cet article est dans la ligne de celui de Claude Weill que j’ai déjà signalé. Il est un des rares articles de la presse écrite française qui soulèvent le couvercle mis sur la marmite du climategate. Régis Soubrouillard n’est vraiment pas gentil du tout avec son confrère du Monde Stéphane Foucart. A mon avis, c’est à juste titre, mais cela sent quand même un peu la jubilation du règlement de compte entre “chers confrères”.



Sans titre - 14 2
L’émission web de France-Info, Parlons net, donne la parole à Vincent Courtillot
  (50’ 49’’ - 159 600 Ko). Version audio (23 824Ko seulement).



Sans titre - 12 2
Vincent Courtillot est l’invité de Nicolas Demorand dans Le sept-dix de France-Inter
 .(09’ 06’’- 55 674 Ko).




 
Sans titre - 8 2
Sur Radio Classique, Guillaume Durand interroge Christian Gérondeau. Celui-ci confirme la volonté politique de la Chine, dont il nous avait déjà parlé dans son livre CO2 un mythe planétaire (4’ 41’’ - 28 623 Ko).



Sans titre - 13À Bibliothèque Médicis, l’émission animée par Jean-Pierre Elkabbach (les anciens se souviendront avec l’émotion liée aux souvenirs de jeunesse du « Taisez-vous Elkabach ! » de Georges Marchais) met face à face des partisans du réchauffement anthropique et des opposants. (59’ 42’’ - 179 689 Ko).



Sans titre - 4 2Dans l’émission Ligne Jaune du site Arrêt sur image, présenté par Guy Birenbaum, parmi les invités du talk-show, il y a le journaliste de Libération, Sylvestre Huet. Dans son CV Monsieur Huet dit lui-même qu’il a une formation d’historien. Jusqu’à quel niveau ? il ne le dit pas. Il est "journaliste scientifique" depuis1986.

Dans son blog de Libération il commente des articles pour la plupart publiés dans des revues à comité de lecture. Il les approuve ou les réfute, alors qu’il n’a aucune compétence pour ce faire. Lui, qui n’a aucune formation scientifique, s’est cru autorisé à traiter la procédure de publication d’un article de Vincent Courtillot dans une revue à comité de lecture de “vérolée”. Avec Stéphane Foucart du Monde, il est de ces quelques journalistes qui ont monté en cabale contre Courtillot la controverse entre scientifiques à propos dudit article de ce dernier.


Sans titre - 3 2Dans cette émission,
à chaque idée de ses interlocuteurs qu’il réfute il oppose, en les brandissant, un article ou une courbe comme étant la vérité, comme si la vérité était une et qu’elle tenait dans un unique article, même publié dans une revue à comité de lecture, oubliant en outre que c’est justement sur la validité de la courbe ou des idées exprimées dans l’article que ses deux contradicteurs émettent ou rapportent des doutes.

Un numéro de partisan sectaire, sûr de soi. Pour ceux qui n’ont pas trop de temps à consacrer aux mauvaises façons d’exercer le métier de journaliste, c’est un peu long. Pour les autres, c’est exemplaire et ça vaut donc le coup d’y jeter un coup d’œil. (1 h 02’ - 379 774 Ko).


Sans titre - 16 2
Enfin, pour rigoler franchement, une parodie  du climategate, qui n'a rien de scientifique. Des scènes du film La chute, dont les dialogues originaux en allemand sont détournés par les sous-titres français, écrits pour la cause ! Hilarant ! Sérieux s'abstenir ! (3' 49 '' - 12 333 Ko).

 


Sans titre - 20 2
















_________________________________________________________



Sans titre - 10 2
"Taisez-vous, Elkabbach !"



Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent Berthod - dans Climat
commenter cet article

commentaires

Francemarie 10/07/2010 21:38


J'ai assisté à une conférence très instructive : les tableaux montrés étaient ceux des températures constatées depuis un siècle. Or une seule conclusion était possible au vu de ces tableaux : il y
a déjà eu des pics de chaleur, suivis de descentes de la température, et nous sommes maintenant dans une de ces descentes cycliques. Tout le reste n'est que conclusions orientées par une
idéologie

D'ailleurs, après avoir dit avant-hier que "ce n'est pas une canicule", puis hier
" attention à la canicule", puis aujourd'hui " les températures sont en baisse", les médias voudraient bien une canicule pour faire du chiffre, mais décidément elle ne vient pas !

Quant au CO2 : il est fort utile à la croissance des plantes, donc utile pour lutter contre la famine !

Et enfin, quelle présomption : l'homme lui-même, en 80 ans, serait capable de détraquer la planète ! Très fort.


Robert Larousse 15/12/2009 13:52


les archéologues qui fouillent dans les archives de l'INA ont découvert que Marchais n'avait jamais lui-même prononcé la phrase "taisez-vous Elkabach". Ce sont ses imitateurs, dans les émissions de
variété ou dans le bebête show (il n'y avait pas encore les guignols) qui ont popularisé cette fausse citation : il est vrai qu'ils s'appuyaient sur d'autres paroles prononcées par Marchais, sur le
même ton et avec un sens peu différent.... Sans doute dans 20 ans, tout le monde croira que PPDA disait vraiment "vous regardez trop la télé".


Laurent Berthod 15/12/2009 15:34



Oui, merci, vous avez tout à fait raison. Il semble que le premier imitateur qui ait mis cette expression dans la bouche de Georges Marchais ait été Pierre Douglas et
qu'ultérieurement ce soit Thierry le Luron qui l'ait popularisée. Mais l'émotion des souvenirs de jeunesse est bien là !

Ceux qui ont connu cette époque visionneront avec plaisir ces deux courtes vidéos :

http://www.dailymotion.com/video/xwywe_taisezvous-elkabbach_news

et

http://www.dailymotion.com/video/x3j6r9

Bien à vous.



Sceptique 13/12/2009 05:22


Je n'avais pas pris le temps de voir le pastiche en version écolo du film "Le Bunker". Excellent!
La culpabilité que nous aurions bien voulu faire partager tout de suite par le reste de l'humanité se retourne contre nous: les peuples auprès desquels nous nous sommes confessés veulent nous
mettre en pénitence....et à l'amende!


rageous 12/12/2009 18:38


BonsoirLaurent,
comme ta revue de presse fait grande part des interventions de V. Courtillot, en voici une autre sur le site ObLib
http://www.objectifliberte.fr/2009/12/video-intervention-de-vincent-courtillot-belouve.html

Ainsi que le débat d'hier à C dans l'air avec Jouzel & Cabrol, à voir et à revoir
http://www.france5.fr/c-dans-l-air/index-fr.php?page=resume&id_rubrique=1320

Sans oublier qq infos qui font tache...
http://www.lepost.fr/article/2009/12/11/1835732_la-fraude-au-credits-carbone-un-business-juteux.html


Laurent Berthod 15/12/2009 16:05



Je mets les adresses sous forme de liens.


 


Courtillot : http://www.objectifliberte.fr/2009/12/video-intervention-de-vincent-courtillot-belouve.html


 


C dans l’air : http://www.france5.fr/c-dans-l-air/index-fr.php?page=resume&id_rubrique=1320



Fraude à la TVA : http://www.lepost.fr/article/2009/12/11/1835732_la-fraude-au-credits-carbone-un-business-juteux.html


 


Je suis assez critique sur cet article. Une fraude à la TVA ne suffit pas à condamner les crédits carbone. Des
carrousels à la TVA il y en a eu et il y en aura encore sur bien d’autres choses que les crédits carbone. La phrase « On a créé un marché pour quelque chose qui n’existe pas » est
idiote. Les crédits carbone existent, ce sont des droits. Il y a beaucoup d’autres droits qui sont négociables, par exemple les quotas laitiers dans certains pays, les pas-de-porte pour
acquisition d’un bail à ferme, etc. S’il convenait vraiment de limiter les émissions de CO2, ce dont je me permets de douter, un système de droits d’émission négociables est la façon de
faire la plus économique et la moins douloureuse pour l’activité.


 


Il y a un article à mon avis plus intéressant sur les crédits carbone : http://blogs.rtlinfo.be/econoblog/le-business-du-co2/ , bien que je sois très réservé sur la conclusion :
« Mais qui s’interroge sur l’opportunité de pérenniser ce système de bourse qui n’incite pas les entreprises les plus polluantes
à modifier leur attitude ? »  Le système des droits d’émission de dioxyde de soufre négociables mis en place aux États-Unis à montré sa remarquable efficacité. Simplement il faut
donner les bons réglages au dispositif.


 



Présentation

  • : Le blog de Laurent Berthod
  • Le blog de Laurent Berthod
  • : Les idées d'un blogueur politiquement incorrect. Comment pourrait-il en être autrement, je suis un vieil humaniste kantien et qui dit kantien, dit con et réac !!! Histoire des idées, épistémologie, progrès technique, agriculture intensive, distinction homme/animal, réchauffement climatique, religion et science, etc. : ce blog n’épargne aucune des bienpensances de notre monde postmoderne idéologiquement formaté par l’émotion médiatique.
  • Contact

Recherche