Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 00:00

 

 

gattacaÀ propos du principe de précaution, commentant mon article précédent, Gattaca a écrit : « Dans son ineptie, ce principe a quand même l'intelligence de préciser qu'il ne consiste pas à ne rien faire et qu'il faut prendre des mesures proportionnées au risque ».


La baguette de Circé

Gattaca a raison et je le remercie de cette observation. D’ailleurs, c’est seulement l’interprétation écolo du principe de précaution qui est inepte. Dans la propagande écolo,
à l’instar des expressions toutes faites telles que scientisme, biodiversité, démographie galopante, crise écologique, transition énergétique, ou encore de l’aphorisme Science sans conscience… le fameux principe de précaution est devenu une baguette magique qui évite d’avoir à argumenter rationnellement.




tubiana
Dans son excellent livre « Arrêtons d’avoir peur », le grand cancérologue Maurice Tubiana consacre quelques pages au principe de précaution.




rapport kourilsky viney
Il y explique que jusqu’à sa formulation de 2003 dans la charte de l’environnement, à laquelle la Constitution fait désormais référence, ce dont nous sommes redevables à Papy Chirac, le principe de précaution était formulé de façon raisonnable (Loi Barnier 1995, Rapport Kourilsky-Viney de 1998, déclaration des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union Européenne à leur réunion de Nice en 2000).





Selon cette dernière déclaration, le principe de précaution ne pouvait-être invoqué que si le risque était scientifiquement plausible, les mesures prises face au risque devaient être révisables, proportionnées à sa probabilité et à sa hauteur, et conduire à des recherches scientifiques appropriées.


Coppens3

Dans la procédure de préparation de la charte de l’environnement, un groupe de travail, présidé par Yves Coppens, composé de scientifiques, de juristes et de représentants d’associations, ne put se mettre d’accord sur un texte (les scientifiques et les juristes sont mus d’abord par la raison, les associations par le militantisme). Aussi, deux versions furent-elles proposées à Papy Chirac. Une version inspirée de la déclaration de Nice et une version « dure ».


Les points de divergences entre ces deux versions étaient au nombre de deux :

- devait-on préciser dans une loi les conditions de mise en œuvre du principe de précaution, affirmé solennellement et dans sa généralité dans la Charte.

- devait-on ou non prendre en compte les avantages d’une nouvelle technologie ?


Tubiana4
Un groupe de réflexion mis en place conjointement par les Académies des sciences et de médecine, présidé par Maurice Tubiana, avait conclu contre la version dure. Sa position ne fut pas retenue par Papy Jacko. C’est la version dure qui fut proposée au Parlement et finalement votée à Versailles.




Raffaello Sanzio, JusticeC’est l’absence de loi encadrant la mise en œuvre du principe de précaution, absence voulue par le lobby écologiste, qui donne à des magistrats ne disposant d’aucune formation scientifique le pouvoir de se prononcer au cas par cas. Ceci explique notamment l’incohérence des arrêts rendus, auxquels ne sont pas étrangers les prétendus experts, en vérité souvent des militants, auxquels les juges font appel.




 

Munch,le cri, Nal Gal, Oslo

Bon, ceci ne concerne que l’aspect juridique du principe de précaution à la sauce écolo-verdâtre. Mais sa version juridique ne fait que garantir la mise en œuvre de ses nocives versions, médiatique et idéologique, ce que j’ai appelé dans mon précédent billet le principe d’immobilisme.

Nain assis sur les épaules d'un géant, à la prière du Professeur Maurice Tubiana « Arrêtons d’avoir peur », moins poli que lui, j’ajouterais, adressé à qui vous pouvez bien imaginer : « Arrêtez de nous faire peur, arrêtez de nous mentir  ! »


 

 Pour en savoir plus


tubiana
Maurice Tubiana, Arrêtons d'avoir peur, Ed. Michel Lafont.

 

 


Tubiana8Une video (4' 45 ", 15,7 Mo)
. Maurice Tubiana nous parle de la science, de la désinformation médiatique
, des ingénieurs plus courageux que Pasteur, qui n'en manquait pas, de courage !

 

Lire aussi

Scientisme, vous avez dit scientisme ?

Biodiversité ? Vous avez dit biodiversité ?

Démographie galopante, vous avez dit démographie galopante ?

Principe de précaution (pas billet d'humeur, sérieux !)

Principe de précaution (billet d'humeur)





Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent Berthod - dans Progrès
commenter cet article

commentaires

Alain 27/09/2012 09:36

a propos de FrackNation, j'ai entendu parler plutot de "TruthLand"...
qui est présenté comme un documentaire indépendant par une mère de famille sceptique cherchant la vérité...
a vérifiér, mais ca peu pas être pire que gasland coté manip

bob 27/09/2012 07:56

Je voudrais signaler l'existence d'un contre-documentaire à Gasland: c'est FrackNation. Il a été financé via KickStarter: http://www.kickstarter.com/projects/1009530098/fracknation

Alain 26/09/2012 11:21

message a 'auteur:
ce livre devrait vous plaire
http://www.sauvonsleclimat.org/artus/35-fparticles/1241-artus.html

Jean Claude Artus

Médecin Nucléaire au centre anti cancéreux de Montpellier, Professeur à la Faculté de Médecine de Montpellier

A la manière des docu-fictions catastrophes, Jean-Claude Artus emploie tout son talent littéraire à démontrer la nécessité d'une recherche performante et efficace, qui pourrait sauver beaucoup plus
de vies que l'on n'imagine...

Pourquoi Pablo, chercheur au centre anticancéreux de Lyon, est-il aussi aigri par l'échec de ses travaux ? Sa rencontre avec Angèle, journaliste plutôt écolo, pourrait peut-être lui apporter
quelques réponses… Mais l'attentat nucléaire de Bordeaux, revendiqué par des terroristes, ne leur laissera pas le temps de se perdre en discussions stériles.

Affolement de la population et des médias, déclarations tonitruantes des hautes autorités nationales… tout cela aimablement attisé par les communications de Global Environment, la puissante et peu
transparente association écologiste dont on se demande quel jeu elle joue… La presse se jette dans la bataille, et cumule propos irresponsables et désinformation, notamment en matière de
conséquences médicales des attentats ; les islamistes sont bientôt mis en cause, sur fond d'intérêts géopolitiques et de manœuvres des services secrets ; Pablo et Angèle seront emportés par ce
tourbillon qu'ils essaient de contrôler. Pugilat médiatique, luttes de pouvoir intenses et secrètes, agressions et terreur nucléaire se conjuguent pour donner à ce thriller scientifique une couleur
de mauvais augure… Et si la fiction d'aujourd'hui préfigurait la réalité de demain ?

iris 25/09/2012 21:41

Une fois de plus L.B. m'aide à y voir plus clair, dans cette notion de principe de précaution dont l'écho renvoyé par les médias m'agace. Agacement justifié, donc ; mais grâce à vos explicitations
je peux mieux nuancer mon opinion - merci -
p.s. je ne sais pas, mais j'ai l'impression que la question des gaz de shiste est, elle aussi, traitée de façon passionnelle, fantasmagorique et farouchement militante.

Laurent Berthod 25/09/2012 22:22



Ma chère Iris,


Vous n'avez pas tort. La question des gaz de schiste est traitée en France de façon passionnelle et parfaitement irrationnelle. Passion à laquelle n'est pas étranger le documentaire
Gasland qui a tourné en boucle sur Internet. Pourtant chacun devrait savoir que le moyen le plus simple de mentir c'est le cinéma, car tout est dans le montage. Méliès
et Lenie Riefenstahl, chacun à leur façon, en savaient quelque chose !


Pour vous faire une idée raisonnable sur les gaz de schiste, vous pouvez consulter cet article de Claude Allègre dans Le Point.


Les gaz de schiste ne faisant pas partie des connaissances que j'ai acquises par ma formation ou par mon expérience professionnelle, je ne me risquerai pas à un article sur mon blog avant d'avoir
accumulé et digéré une documentation conséquente.


Bien à vous.


 



Alex 25/09/2012 08:56

Ben moi, non-scientifique, ce que j'ai retenu de ce principe de précaution c'est que c'était comme si on accordait le droit a un couple de faire un enfant uniquement si ce couple pouvait fournir la
preuve que cet enfant ne serait jamais un délinquant ou un criminel...

Présentation

  • : Le blog de Laurent Berthod
  • Le blog de Laurent Berthod
  • : Les idées d'un blogueur politiquement incorrect. Comment pourrait-il en être autrement, je suis un vieil humaniste kantien et qui dit kantien, dit con et réac !!! Histoire des idées, épistémologie, progrès technique, agriculture intensive, distinction homme/animal, réchauffement climatique, religion et science, etc. : ce blog n’épargne aucune des bienpensances de notre monde postmoderne idéologiquement formaté par l’émotion médiatique.
  • Contact

Recherche