Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 22:35

 

 

DSC02936

 

Le ministère en charge de la santé publie chaque année depuis 2003 un état des lieux de la conformité des eaux distribuées à l’égard des pesticides.

 

 

 Capturer 

 

Le dernier rapport concerne les observations conduites en 2008.

Je ne sais pas exactement quand il a été publié. Les journalistes ne lui ayant pas fait beaucoup de publicité j’en ai pris connaissance presque par hasard.

 

 

DSC02946

  

En 2008 les informations recueillies ont concerné plus de 25 000 unités de distribution, soit neuf unités sur dix, desservant près de 99,3 % de la population française.

 

 

Les situations de conformité de l’eau

 

DSC02937

 

 

En 2008, la situation de conformité permanente a concerné 91,9 % de la population entrant dans le champ d'observation, soit 56,4 millions d’habitants.

 

 

 

 

 

 

Les situations de non-conformité

DSC02943Les dépassements de la limite de qualité des pesticides dans l’eau ont concerné 4,98 millions d’habitants, soit 8,1 % de la population française,  pour lesquels l’eau du robinet a été au moins une fois non-conforme au cours de l’année 2008.

 

 

Le nombre de personnes concernées par ces non-conformités a diminué faiblement par rapport à 2007 (environ 0,3 %, soit 81 000 habitants).

 

tournesols

 

Cependant, un seul dépassement, très ponctuel, en Île-de-France, a conduit à classer en situation de dépassement environ 2,3 millions d’habitants ‒ ou encore 3,7 % de la population française ‒ soit presque la moitié de l’effectif classé dans cette catégorie.

 

 

DSC02937

 

Sur les 4,98 millions d’habitants dont l’eau a dépassé les limites de qualité, 4,92 millions (98,8 %) ont été alimentées par de l’eau non conforme n’ayant pas nécessité une restriction d’utilisation d’eau pour les usages alimentaires du fait que les dépassements  étaient limités soit au niveau des teneurs en pesticides mesurées (teneur inférieure à la valeur sanitaire maximale)  soit dans le temps (moins de 30 jours en 2008).

 

 

 

statsLes situations où la présence de pesticides a conduit à une restriction de l'utilisation de l’eau pour les usages alimentaires, ont concerné 96 unités de distribution alimentant environ 61 600 personnes (soit 0,1 % de la population française). La population concernée par ces restrictions d’usage a diminué de 31 300 personnes par rapport à l’année 2007 soit de 33,6 %.

  

 

coupe

 Dans sa conclusion le Ministère de la santé estime donc qu’au cours de l’année 2008, l’eau distribuée en France a été de bonne qualité eu égard aux pesticides et rappelle que l’alimentation (aliments solides et eaux de boisson) est le principal mode d’exposition aux pesticides, hors contexte professionnel.

 

 

DSC02924Mais comme il faut bien sacrifier à l’idole verte du moment, le Ministère ajoute que cette amélioration de la qualité de l’eau distribuée au robinet ne doit pas occulter la contamination des ressources en eau par les pesticides et qu’en complément de solutions curatives, la mise en œuvre de mesures de prévention doit permettre d'assurer de manière pérenne la reconquête de la qualité de ces ressources.

  

Ma conclusion à moi 

DSC02940

 

Une bonne nouvelle, même soigneusement cachée à l’opinion, ça se fête, non ? Mais pas au Château-Lapompe !

 

 

 

  

DSC02939N.B. Bien entendu on ne peut pas tout lire ni tout écouter. Donc, si un lecteur a lu dans la presse grand-public ou vu ou entendu à la télé ou à la radio un compte-rendu de ce rapport, je serai heureux de l'inviter à partager une bouteille de champagne et de faire connaître aux autres lecteurs de mon blog le très honorable titre en cause.

 

 

Bibliographie

Le rapport du Ministère de la santé est richement illustré de cartes et de graphiques.

On peut trouver les rapports des années précédentes ici. 

 

Lire aussi

Non, les produits alimentaires conventionnels ne sont pas « bourrés » de pesticides

Pesticides, le chiffre du jour  

Le médiatique Professeur Belpomme, lanceur de fausses alertes 

 

 

colza

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Tony 07/05/2010 14:02


@ Penicilium

Oui, mais en attendant on retrouve le glyphosate dans l'eau potable à une concentration supérieure à la norme.


Laurent Berthod 09/05/2010 15:39



Concernant les pesticides la directive 98/83/CE fixe les paramètres chimiques de l’eau de boisson uniformément à 0,1 µg par litre quelle que soit la molécule en cause (sauf pour l’aldrine, la
dieldrine, l’heptachlore et l’heptachloreépoxyde, pour lesquels la valeur paramétrique est 0,030 μg/l) et à 0,5 µg par litre pour la totalité des pesticides présents.


Bien que les considérants de cette directive expliquent que ces valeurs sont généralement établies en fonctions des valeurs guide de l’OMS,
cela est tout à fait inexact pour les pesticides, les valeurs guides de
l’OMS étant spécifiques à chaque molécule et le plus souvent plus élevées que la norme européenne de 0,1µg/l et même dans certains cas beaucoup plus élevées (20 fois plus en ce qui concerne
l’atrazine, dont on nous rebat les oreilles). « Principe de précaution » des ministres du conseil de l’UE et limite de détectabilité de ces molécules sont sans doute à l’origine de
cette directive un peu ubuesque !


Pour le glyphosate, l’OMS a constaté qu’une teneur de l’eau pouvait avoir des effets de toxicité chronique sur l’homme à 0,9 MILLIGRAMME par litre (9000 fois plus que la norme de la directive
européenne !) et que le glyphosate était présent dans l’eau de boisson à des concentrations bien inférieures à celle-ci, l'OMS a donc estimé INUTILE de fixer une valeur guide pour le glyphosate dans l’eau de boisson.


Ce qui n’a pas empêché la susdite directive européenne de fixer pour le glyphosate le plafond à 0,1 µg/litre, sans rapport avec un quelconque
effet nocif pour la santé. Il s’agit donc d’une norme réglementaire, sans rapport avec une norme sanitaire. Comme dit Penicillium roqueforti ça laisse le temps de voir, d’autant plus que
l’article que vous citez laisse entendre que la solution n’est pas loin d'être trouvée.



Penicillium roqueforti 06/05/2010 18:29


@ Tony

Les ingénieurs vont sûrement trouver la solution rapidement.

En tout cas ce ne sera certainement pas les écolos-bobos qui refont le monde dans les salons parisiens et à la buvette du Palais Bourbon.


tony 06/05/2010 15:44


A Mon810,

Ne nous dispersons pas. Le sujet est ici : eau du robinet - pesticides.


MON810 06/05/2010 15:24


A Tony.

Selon des chercheurs des universités de Yale et de Columbia, la France est septième de 163 pays classés pour leur indice de performance environnementale.
La France est derrière l’Islande, la Suisse, le Costa-Rica, la Suède, la Norvège et l’île Maurice.

Elle est le pays le plus peuplé des dix premiers de ce classement. Elle est très bien classée du fait de la qualité de son air, de son eau et de son industrie nucléaire.

http://fr.voyage.yahoo.com/p-promotions-3311844

http://www.forbes.com/2010/04/21/environment-cleanest-countries-business-iceland-cleanest-countries_slide_8.html


Tony 06/05/2010 13:59


Une mauvaise nouvelle qu'on a pas entendu à la télé :

http://www.enviro2b.com/2010/05/03/leau-du-robinet-polluee-par-un-pesticide-encore-tres-peu-traite/


Présentation

  • : Le blog de Laurent Berthod
  • Le blog de Laurent Berthod
  • : Les idées d'un blogueur politiquement incorrect. Comment pourrait-il en être autrement, je suis un vieil humaniste kantien et qui dit kantien, dit con et réac !!! Histoire des idées, épistémologie, progrès technique, agriculture intensive, distinction homme/animal, réchauffement climatique, religion et science, etc. : ce blog n’épargne aucune des bienpensances de notre monde postmoderne idéologiquement formaté par l’émotion médiatique.
  • Contact

Recherche