Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 22:07

 

 

Sans titre - 3

 

Le Roundup est un herbicide à large spectre, dit « herbicide total », dont la molécule active est le glyphosate.

 

 

Sans titre - 1Cet herbicide a été mis au point par Monsanto, mais le brevet du glyphosate ayant expiré en 2000, cette molécule est maintenant dans le domaine public et utilisée dans des formulations mises sur le marché par des concurrents.

 

maïs (2)

 

Le glyphosate pénètre dans la plante par ses parties vertes. Aussi, épandu après levée, s’attaque-t-il non seulement aux mauvaises herbes mais également à la culture. C’est pourquoi Monsanto a mis au point des plantes OGM résistantes au Roundup (Roundup Ready), notamment soja, colza, maïs, betterave.

 

 

fleur-de-colza.jpg

À ce que je sache, et si je me trompe j’espère bien qu’un lecteur mieux informé me démentira, à ce jour aucune plante génétiquement modifiée Roundup Ready n’est autorisée à la culture sur le territoire de l’Union Européenne. Cela n’empêche pas le glyphosate, compte tenu des avantages qu'il offre par ailleurs, d’être largement utilisé par les agriculteurs européens.

  

 

Sans titre - 2

 

En outre, dans n’importe quelle jardinerie, vous trouverez pour votre jardin, vos allées dallées, votre terrasse, votre toiture, vos murs, vos escaliers extérieurs, des désherbants à base de glyphosate ; bien pratiques, ils éradiquent toutes les mauvaises herbes !

 

 

 

 

DSC03136

 Concernant les pesticides, la directive européenne 98/83/CE du Conseil fixe les paramètres chimiques de l’eau de boisson uniformément à 0,1 µg par litre quelle que soit la molécule en cause (sauf pour l’aldrine, la dieldrine, l’heptachlore et l’heptachloreépoxyde, pour lesquels la valeur paramétrique est 0,030 μg/l) et à 0,5 µg par litre pour la totalité des pesticides présents.

  

 

OMS

 

Bien que les considérants de cette directive expliquent que ces valeurs sont généralement établies en fonction des valeurs guide de l’OMS, cela est tout à fait inexact pour les pesticides, les valeurs guides de l’OMS étant spécifiques à chaque molécule et le plus souvent plus élevées que la norme européenne de 0,1µg/l.

 

 

Les valeurs guide de l’OMS sont fixées, par exemple, à 2 µg/l pour l’atrazine, le lindane et la simazine, soit vingt fois la norme européenne, à 7 µg/l pour le carbofuran, soit soixante-dix fois, mais à seulement 0,2 µg/l pour le chlordane.

  

Caillebotte, Rue de Paris, temps de pluie 

« Principe de précaution » de l’Union européenne et limite de détectabilité des molécules en question sont sans doute à l’origine de cette directive un peu ubuesque ! Si un lecteur en sait plus sur l’origine de ce chiffre quasiment magique de 0,1 µg/l, qu’il nous fasse partager ses connaissances, je lui en saurai vraiment gré.

  

Revenons-en au glyphosate. L’OMS a constaté que le glyphosate ne pouvait avoir d'effets toxiques chroniques sur l’homme en dessous de 0,9 milligramme par litre d’eau, soit  9000 fois plus que la norme de 0,1 microgramme par litre de la directive européenne ! Étant rapidement dégradé dans le sol, le glyphosate n'est présent dans les eaux de captage qu'à des concentrations bien inférieures à celle considérée comme pouvant être nocive. L'OMS a donc estimé INUTILE de fixer une valeur guide pour le glyphosate dans l’eau de boisson.

 

En conséquence des informations relatant des dépassements de la norme européenne pour le glyphosate, telles que celles signalées par Tony dans son commentaire et que l’on peut consulter dans l’article L’eau du robinet polluée par un pesticide encore très peu traité d’un site environnementaliste, ne doivent pas conduire à un alarmisme infondé, alarmisme qui n’est d’ailleurs pas dans ledit article auquel il faut, à cet égard, rendre hommage.

 

DSC03144Je ne parle évidemment pas du prétendu documentaire "audimatesque" et à sensation, Du poison dans l’eau du robinet, diffusé ce soir par France 3 et que je n’ai pas regardé. Je vieillis et mon cœur supporte de plus en plus mal l’indignation que suscite en moi le mensonge diffusé à grande échelle.

 

George Orwell, Arthur Koestler, revenez-nous vite ! Il n’y a plus de communistes sur terre, mais les autres sont tous devenus fous !

 

Bibliographie

 

1984

 

1984, George Orwell

 

 

 

 

 

 

 

 

 

le zero et l infini

 

Le zéro et l'infini, Arthur Koestler

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire aussi :

Pesticides : une bonne nouvelle qu’on n’a pas entendue à la télé

Non, les produits alimentaires conventionnels ne sont pas « bourrés » de pesticides

Pesticides, le chiffre du jour 

Le médiatique Professeur Belpomme, lanceur de fausses alertes 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

durant thierry 30/08/2011 09:38


bonjour,
j'ai découvert votre blog il y a peu.
pas mal !
pour revenir au glyphosate, je vous informe qu'il n'est pas du tout efficace sur le lierre , les ronces , les pervenches et les orties (expérience personnelle ).
je pense que d'autres plantes sont dans le même cas.
cordialement


Laurent Berthod 02/09/2011 00:15



Bonjour,


Merci de ces informations, dont je ferai bon usage pour mes opérations personnelles de désherbage.


Cordialement.



jacques lemiere 08/07/2011 18:26


et encore vous n'abordez pas la question sous l'angle ..et quoi pour remplacer le glyphosate???
je ne suis jamais contre une directive qui tend à diminuer la présence de diverses molecules dans l'eau du robinet, car après tout, ce n'est pas leur place , de là à inquieter les gens...c'est une
autre affaire.


David 18/06/2010 11:27


Bonjour,
Cet article est très intéressant notamment pour le rappel des normes européennes et des normes OMS. Je tiens à rappeler au rédacteur et à tous les lecteurs que L'OMS est cette organisation"sensée"
faire autorité en matière de veille sanitaire et d'alerte en cas de Danger pour la population mondiale. Depuis le début des années 2000, le monde agricole a toujours été secoué par des pandémies
majeures qui ont bien plus souvent servies de justification des prix (A la hausse ou à la baisse) des marchés que de réels sauvegardes des populations face au danger. Le dernier exemple en date
pour ce qui concerne l'OMS et ses interventions est quand même la grippe H1N1 qui a permis au lobby de la pharmacie de faire paniquer nos gouvernements pour augmenter leurs ventes de vaccins et
sauver certaines de leurs unités de productions. Je vous rappelle aussi que la pétrochimie, et l'industrie pharmaceutique sont accessoirement les leaders mondiaux de la phytopharmacie (par les
parts de capital qu'elle détiennent dans ces firmes). On peut plus facilement comprendre les difficultés de l'OMS a établir des normes qui seraient défavorables aux principaux Lobbies qui
"conseillent" cette organisation. Je rappelle quand même que l'Atrazine a vu ses doses d'emploi tripler en une dizaine d'années (1985-95) car soit disant inoffensif avant d'être interdite car
réellement dangereuse pour la santé humaine et animale. On retrouve d'ailleurs toujours des traces d'Atrazine en excès dans l'eau potable alors que la molécule n'est plus utilisée depuis au moins
15 ans. Faut-il en arriver là avec le glyphosate ? Que l'on sait par des études récentes capable de diviser le développement cellulaire d'un individu par 2 lors de sa croissance embryonnaire. Il
existe des techniques qui permettent de limiter l'usage des pesticides et nombre d'agriculteurs sont prêt pour cela. Mais ils ont besoin de la vérité, pas de discours lobbyiste qui servent les
intérêts des grandes firmes pharmaceutiques et du commerces au détriment de leur revenus et de la juste rétribution de leur travail. Quand c'est "le bordel" à cause d'une pollution, ou d'une
maladie c'est toujours eux qui trinquent. Pour en revenir à l'OMS, Si cette Organisation est une référence en terme de protection des populations pourquoi n'intervient-elle pas auprès de firme
comme Dole ? Exemple de Firme qui, depuis des années, traite leurs bananeraies par avion avec des produits très dangereux pour les populations (produits cancérigènes, mutagènes et reprotoxiques) en
utilisant une main d'oeuvre locale qu'elle ne protège pas. A ma connaissance, l'OMS n'a jamais tiré la sonnette d'alarme sur ce genre de pratique et mis à l'index les firmes responsables de ces
agissements et pourtant il s'agit bien de santé publique à grande échelle. Avant de mettre des œillères et de dire tout va bien, il faut regarder qui dit quoi et avec quelle niveau de crédibilité.
Si je fais confiance aux agriculteurs (non syndiqué), j'ai plus de mal avec certaines firmes commerciales. Je vous rappelle juste pour finir que dans "Star Wars" c'est quand même la fédération du
commerce qui est à l'origine du mal. George Lucas serait-il à se point visionnaire, pour nous avoir proposé dès la fin des années 70 une hyperbole de notre société actuelle et de ses agissement ?


Laurent Berthod 18/06/2010 14:45



L'atrazine est interdite dans l'Union Européenne et autorisée dans de très nombreux pays, notamment les Etats-Unis. On peut donc se poser la question du véritable motif de son interdiction en
Europe. En tout état de cause lorsque son interdiction a été prononcée en France, fin 2001 ou début 2002, par Monsieur Glavany, alors Ministre de l'Agriculture, l'objectif était d'ordre
strictement électoraliste.


Avez-vous les références des études sur le glyphosate que vous invoquez ? Je demande à voir ça de plus près. S'il s'agit de celles de Gilles Eric Séralini, laissez moi ricaner...


Georges Lucas est-il visionnaire ou a-t-il une imagination débordante, qualité nécessaire à son métier, qu'il exerce d'ailleurs à merveille ?


Bien à vous.



cecile PERRUCHOT 18/06/2010 08:28


Bonjour,

Etant une lectrice assidue de votre génia blog, je me permets juste une petite correction concernat le glyphosate : il est vrai que nous ne retrouvons pratiquement pas le glyphosate dans les eaux
seulement , et c'est cela le problème, son métabolite primaire l'AMPA.
c'est cet métabolite qui déclasse souvent la qualité de l'eau.

cordialement


Laurent Berthod 18/06/2010 10:10



Bonjour,


Merci de votre obseravtion. J'avais laissé cette question à la discussion en commentaires. En effet les chiffres annoncés par l'OMS et la conclusion qu'elle en tire sur l'inintérêt de fixer un
chiffre guide s'appliquent aussi bien à la molécule de glyphosate qu'à son métabolite l'AMPA. Pour les lecteurs peu habitués à ces subtilités techniques cela aurait compliqué la
compréhension alors que cela ne change rien à la "morale" de l'histoire, que les déclassements de l'eau sur cet ensemble, glyposates et/ou AMPA, n'ont rien d'inquiétant. C'est la façon dont
j'essaye de m'adonner à l'art difficile de la pédagogie : simplifier sans trahir. Cet article a été considéré par certains lecteurs comme déjà difficile comme ça !


Merci pour votre assiduité, pour votre appréciation élogieuse et surtout pour l'invention du très amusant néologisme !


 



hervé 17/06/2010 23:40


A ma connaissance, le seuil de 0,1µg par litre pour la présence d'une molécule dans l'eau de boisson correspondait peu ou prou au moment où cette norme a été élaborée, au seuil de détection ; c'est
à dire à la concentration la plus faible qui était détectable avec les moyens de cette époque. Ainsi dès qu'une molécule dépassait le seuil de détection, l'eau devenait impropre à la
consommation...
On peut en effet se poser la question du fondement scientifique de ces normes !


yann 24/02/2016 11:53

Je confirme l'info d'Hervé

C'est la DCE (directive cadre européenne) sortie en 2000 et traduite en droit français en 2004 qui nous a fixé les norme de 0.1 microgramme par matière active et 0.5microgramme en cumul des matières active détectées pour la norme eau potable.

A cette époque dès que l'on posait la question: Pourquoi le choix de 0.1microgramme , la réponse était toujours la même: C'est la limite technique de nos appareil de mesure en routine ("analyse rapide").
Rien a voir avec des normes "santé" mais bien la capacité des machines de l'époque!!!

Depuis les machine en routine sont rendu au milliardième de gramme , mais de façon logique,, les normes non quand même pas pas bouger.

Présentation

  • : Le blog de Laurent Berthod
  • Le blog de Laurent Berthod
  • : Les idées d'un blogueur politiquement incorrect. Comment pourrait-il en être autrement, je suis un vieil humaniste kantien et qui dit kantien, dit con et réac !!! Histoire des idées, épistémologie, progrès technique, agriculture intensive, distinction homme/animal, réchauffement climatique, religion et science, etc. : ce blog n’épargne aucune des bienpensances de notre monde postmoderne idéologiquement formaté par l’émotion médiatique.
  • Contact

Recherche