Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2010 7 10 /01 /janvier /2010 01:06





Cassini3.JPGRicherenches, village du haut Vaucluse.

Latitude :     44° 21′ 37″ Nord
Longitude :  4° 54′ 47″ Est
Altitude :          152 mètres
 

 

vendredi 8 janvier 2010 (5)

Vendredi 8 janvier 2010. Dans la nuit la neige s'est mise à tomber. Alerte rouge de Météo-France sur le Vaucluse et la Drôme. 




vendredi 8 janvier 2010 (3)

Richerenches sous vingt centimètres de neige.






vendredi 8 janvier 2010 (12)

Il y du mistral. Sur le justement nommé Cours du Mistral il fait très froid. Sans gants, je n’en avais pas prévu, j'ai du mal à garder l’appareil photo en main.
Le marché aux truffes aura du mal à se tenir le lendemain. Privé de brouillade !




dimanche 26 novembre 2006 (2)

Depuis l'hiver 2006-2007 chaque hiver est plus froid que le précédent.
 
Avant d’acheter la maison, nous sommes venus deux fois à Richerenches la visiter.

Agréable soleil d’automne le 26 novembre 2006.





vendredi 26 fevrier 2007

Délicieux soleil d’hiver le 26 février 2007. Ces deux jours-là nous avons déjeuné dehors, à la terrasse du café restaurant du village, en laissant tomber parka et manteau.

Nous nous sommes dit que nous achetions une maison dans une région au climat bien tempéré et que cela conviendrait à nos vieux jours.



Depuis lors, chaque hiver est plus froid que le précédent.

samedi 29 decembre 2007

Hiver 2007-2008

Plutôt doux. Je ne peux pas vous le prouver, il faudrait que je mette une photo pour chaque jour ! Nous n'avons pas pu rééditer l'exploit de déjeuner dehors en novembre ni en février.
 Cependant, le 29 décembre 2007, il fait chaud à Vaison !




consommation moderee

Et la consommation de bois de chauffe reste modérée.





jeudi 8 janvier 2009
Hiver 2008-2009

Attrapé la crève le 19 décembre dans les rues glaciales de Vaison.
Une mince couche de neige sur les tuiles le 8 janvier 2009.



samedi 2 mai 2009

Le 2 mai 2009, le sommet du Ventoux est encore couvert de neige.






samedi-16-mai-2009-2.jpg


Le 16 mai des plaques de neige s’y accrochent   toujours.






vendredi 18 decembre 2009

Hiver 2009-2010
,

Premier épisode glacial en décembre, neige le 18.






vendredi 8 janvier 2010 (2)

Blizzard, neige, verglas en janvier ! Ce matin il a recommencé à neiger. Nous ne savons pas si nous pourrons rentrer à Lyon.






vendredi 19 décembre 2008 Vaison

Un ami me fait remarquer que depuis quelques temps on n’entend plus grand monde prendre la défense des ours polaires. Sans avocats, il s’inquiète pour eux.
C'est effectivement très inquiétant pour les ours du pôle nord, ils risquent de devoir migrer vers le sud, j'ai peur qu'un jour nous tombions nez à nez avec l'un d'eux, comme aujourd’hui les habitants du Spitzberg ! Vivement le réchauffement climatique !



                                                                                         Réfugiés climatiques à Vaison

 vendredi 26 fevrier 2007 (4)



 vendredi 8 janvier 2010 (13)


 









vendredi 26 fevrier 2007 (3)



vendredi 8 janvier 2010 (6)


vendredi 8 janvier 2010 (10)


vendredi 8 janvier 2010 (14)



vendredi 8 janvier 2010 (4)
Pour ceux qui ne voudraient pas croire aux vingt centimètres



Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent Berthod - dans Climat
commenter cet article

commentaires

Leclercq 15/01/2010 06:22


"L'alcool, non, l'eau ferrugineuse, oui!" Vous avez oublié le plaisir, cher Laurent! Et son intérêt (pour les intéressés), de "lubrifiant social". Comme substance "psychotrope", il n'est pas
vraiment conseillé, car fugace comme n'importe quelle drogue.
Son adoption par l'humanité pour les deux principales raisons, le plaisir et la levée des inhibitions, est universelle. Les tribus les plus isolées, au mode de vie le plus sommaire, trouvent
toujours quelque chose à faire fermenter, pour faire la fête.
Notre civilisation a inventé d'autres "addictions", comme les vacances, ou cet ordinateur, qui me sert à vous écrire, en cet instant. Il y a du travail pour les militants de la vie austère!


@benji 14/01/2010 12:01


@Michel Guglielmi

Effectivement, je n'avais pas saisi l'ironie.. Je vous présente donc mes excuses...


Michel Guglielmi 14/01/2010 01:08


@benji
Votre réaction à mon commentaire n°11me fait craindre que vous n'ayez pas vu que je plaisantais

@ Laurent Berthod

Je pensais en effet à l'amiante, mais aussi aux CFC, aux pesticides, aux algues vertes, aux effets du tabac, ...


Laurent Berthod 14/01/2010 21:36



Là, je n'arrive vraiment pas à vous suivre.

Les CFC : on ne pouvait pas s'arrêter de fabriquer des frigos, trop utiles à l'humanité et qui lui évitent beaucoup de morts prématurées, dès qu'on a disposé d'un produit de
substitution aux CFC, ceux-ci ont très rapidement été interdits, pour être soupçonnés de détruire la couche d'ozone, sans même qu'aucune preuve formelle en ait été apportée.

Les pesticides : leurs dangers sont reconnus, c'est pourquoi leur mise en marché et leur utilisation sont étroitement réglementées. Là encore, ils sont trop utiles pour que l'on puisse s'en
passer et ils contribuent à la longévité de nos contemporains. En outre une rétrospective historique des produits mis en marché, y compris sur les dernières décennies, montre qu'ils
ont des DJA de plus en plus élevées et des doses d'utilisation à l'hectare de plus en plus faibles !

Les algues vertes, à part quelques énergumènes comme moi qui mettent en doute la thèse de l'IFREMER, tout le monde – les écolos, la FNSEA, les Ministres, les Préfets... – s'accorde sur le rôle
des nitrates. Mais voilà, l'élevage breton est trop utile à tout le monde pour qu'on puisse s'en passer, alors, que selon les modèles de l'Ifremer, comme l'a bien vu le Préfet des Côtes d'Armor,
il faudrait le supprimer sur les bassins versants pour résoudre le problème (à mon humble avis ça risque de ne rien résoudre du tout).

Le tabac, OK, ça ressemble un peu à votre description, néanmoins c'est plus compliqué que l'amiante, car le tabac est un addictif.

Pour finir sur un produit que vous n’avez pas cité, et pour cause, son cas est vraiment très clair, l'alcool c'est un peu comme les pesticides et l'élevage breton. Bien que ce soit bien plus
nocif, que cette nocivité soit unanimement reconnue, il n'est pas interdit car il est hautement utile, à la sociabilité, comme anxiolytique et comme antidépresseur (à des doses raisonnables)
et on ne saurait par quoi le remplacer.

Bien à vous.



benji 13/01/2010 19:31


Dsl... il fallait lire "compte tenu du fait que" et non "en dehors du fait". Vous aurez corrigé par vous même...


benji 13/01/2010 19:30


@Laurent Berthod

Je ne trouve mes references ni chez Huet ni dans la presse française... Pas plus que je n'oserais avancer que vous trouvez les votres chez Fox News (quoique...)

Je fais mes recherches biblio sur ISI Web of Science (je vous encourage à faire de même, c'est là qu'est la vraie science)

En dehors du fait que :

1. j'ai trouvé beaucoup plus de références réchauffistes que anti réchauffistes,
2. les arguments des réchauffistes sont bien plus diversifiés que vous ne voulez bien l'admettre (pourquoi se focaliser sur la courbe de mann, une des plus vieilles publication en la matière ?)
3 que les quelques reférences anti se sont faites copieusement démontées (eg: Courtillot)...

... je doute fortement de la valeur des arguments anti... c'est ma rationalité scientifique qui veut ça... dsl... Je serais convaincu quand la majeure partie des publications seront "anti"

Mais suis je bête... "La Grande Conspiration", éternelle rengaine, empêche que les "anti", génies incompris (la complainte est facile...) publient leur brillantes thèses...


Laurent Berthod 13/01/2010 22:04



Merci beaucoup pour le conseil, mais en tant que simple particulier je n'ai apparemment pas accès à ISI Web of Science. Si vous me donnez un login et le mot de passe qui va avec j’irai volontiers.

Fox news, je ne sais même pas ce que c'est.

La courbe de Mann, je ne me focalise pas dessus, c'est juste un exemple parmi d'autres. Et ce n'est pas parce que c'est une tromperie ancienne qu'elle ne décrédibilise pas ceux qui l'ont
instrumentalisée.

Venons-en au fond de la question. Contrairement à vous, je n'ai pas la compétence pour trancher entre réchauffistes et antiréchauffistes. La seule idée dont je suis certain et sur laquelle la
presse française ment, c'est que parmi les scientifiques il n'y a pas que Courtillot et Allègre qui soient opposés aux thèses du Giec et que contrairement à la pensée unique qui
règne en France le débat scientifique n'est pas forclos.

Vous trouvez plus de références réchauffistes qu'anti-réchauffistes, ça je le sais bien. Mais vous avez parfaitement tort d'écrire Je serais convaincu
quand la majeure partie des publications seront "anti" car la vérité scientifique ne résulte pas d'une majorité ni même d'un consensus.

J'essaye de comprendre ce que dit la minorité et j'essaye de faire passer à mes lecteurs qu’il ne faut pas se laisser abuser par un consensus, qui n’est pas un argument et qui, en outre, n’existe
pas. Tant mieux pour vous si vous avez réussi à vous faire une idée tranchée et fondée, mais je ne suis pas obligé de me rallier à vos conclusions sur parole et je suis fondé :


 


1° à être certain que le prétendu consensus des scientifiques n'existe que dans le discours des militants écolos et sous la plume des
journalistes.



2° à rester dubitatif sur les thèses du Giec.

Je n'ai jamais évoqué ni conspiration ni complot, votre dernier argument est donc d'une parfaite mauvaise foi. Même l'article de Lindzen – une référence que vous récusez certainement – que j'ai
résumé ne présente pas les choses de cette façon. 
En tout cas, merci d'avoir explicité votre propre démarche. 



Présentation

  • : Le blog de Laurent Berthod
  • Le blog de Laurent Berthod
  • : Les idées d'un blogueur politiquement incorrect. Comment pourrait-il en être autrement, je suis un vieil humaniste kantien et qui dit kantien, dit con et réac !!! Histoire des idées, épistémologie, progrès technique, agriculture intensive, distinction homme/animal, réchauffement climatique, religion et science, etc. : ce blog n’épargne aucune des bienpensances de notre monde postmoderne idéologiquement formaté par l’émotion médiatique.
  • Contact

Recherche