Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2010 3 17 /02 /février /2010 22:18



img008---Copie.jpgEn France, le loup n'est plus cantonné aux alpages de haute montagne exploités par quelques bergers hurluberlus passéistes opposés à la moderne biodiversité. On le rencontre à midi en faisant une randonnée en moyenne montagne. On le rencontre aux portes de villes comme Montélimar ou Valence. Et l'on compte de plus en plus de victimes parmi les doux agneaux et les maternelles brebis.


Rétrospective 2009

Marsanne le vieux villageMarsanne est un village de la Drôme d’un peu plus de mille habitants, situé précisément à 15 kilomètres du centre de Montélimar, dans la direction de l’Est-nord-est. C’est un village viticole de longue date, puisqu’il a donné son nom au cépage éponyme, bien connu dans la vallée du Rhône. Le village est situé en plaine, au pied de collines s’étageant jusqu’à un peu plus de cinq cents mètres d’altitude.

Marsanne le bourg moderne au pied de la colline2Christophe Hugon est agriculteur dans la commune de Marsanne. Sa ferme est située à l’entrée du village, sur la route venant de Montélimar, en plaine, juste au pied de la colline. Le vendredi 6 mars 2009, à 7 h 30, il constate que deux de ses huit agneaux avaient disparu.


Il les recherche et un peu plus loin il tombe nez-à-nez avec le loup. Selon ses propres déclarations : « Il était à l'intérieur du parc, moi à l'extérieur de la clôture. Peut-être à deux mètres de moi, pas plus. Je l'ai vu très distinctement.»

canis-lupus.jpgAprès avoir donné l’alerte, il est rejoint par un garde de la fédération départementale de chasse, un lieutenant de louveterie et deux voisins. « On était en train de constater, et on s'est aperçu que le loup était toujours là. Au bout d'un moment il a sauté l'enclos et il s'est enfui. Tout le monde l'a bien identifié, ça ne fait aucun doute. » Le lendemain 7 mars Christophe Hugon a retrouvé les restes des deux agneaux.


Vercors (5)Le 13 juin 2009, un samedi, après-midi, Daphné se promenait avec sa marraine dans le Vercors, sur la commune de Bouvante, entre Font-d'Urle et le col de l'Infernet, soit à une altitude comprise entre 1400 et 1600 mètres. Après deux heures de marche, elles déjeunent assises sur un rocher.



USA---Copie.jpgLa marraine de Daphné lui signale un animal passant « juste à côté ». Daphné photographie l'animal. En zoomant la photo sur son appareil, elle s’aperçoit qu'il s'agit d'un loup. Sa marraine a alors cette réaction : « Mais tu plaisantes ! Il n'y en a pas ici ! » Prenant peur, elles décident de plier bagages et remontent sur les crêtes. « Nous avons essayé par tous les moyens de nous rassurer en se persuadant que ce n'était qu'un chien égaré. »

L'Office national de la chasse et de la faune sauvage confirme bien la présence dans ce secteur d'une meute comprenant au maximum six loups. L'animal croisé dans le Vercors par Daphné et sa marraine est très probablement, un loup.

Comps commune limitrophe d'Orcinas2Dans le pays de Bourdeaux, entre Bourdeaux et Dieulefit, quatre attaques de brebis ont eu lieu, le 23 octobre à Orcinas, les 1er et 6 novembre à Mornans - Bézaudun-sur-Bîne et le 9 novembre à Félines-sur-Rimandoule. Les analyses effectuées par l'Office national de la chasse et de la faune sauvage concluent à la possibilité de présence du loup dans trois des quatre attaques, et même à sa probabilité pour l'une d'entre elles.

Une réunion qui a eu lieu en Pays de Dieulefit le lundi 1er février 2010 entre les éleveurs drômois et le préfet, et le "comité loup" qui a suivi, ont été l'occasion de faire le point sur la présence du loup dans la Drôme.

Troupe à Montségur, DrômeEn 2009, on a enregistré soixante-douze attaques attribuées au loup dans le département et un total de 218 victimes ovines et caprines. Les années précédentes on avait compté 45 attaques en moyenne annuelle, mais le nombre de victime par attaque n'a pas augmenté de manière significative.
La nouveauté de l'année 2009 est le rythme des attaques : il y en a eu tous les mois de l'année, sauf en février, avec, comme auparavant, un pic de juin à octobre.


Saint-Nazaire-le-desert.jpgEn 2009 on a compté des attaques dans des zones jusqu’alors épargnées : une attaque à Marsanne, une à Pont-de-Barret, deux à Aouste-sur-Sye et, en octobre-novembre, six dans le secteur de Bourdeaux/Dieulefit (37 victimes) et cinq dans celui de Saint-Nazaire-le-désert (14 victimes). Ce sont notamment les éleveurs de cette partie de la Drôme qui ont rencontré le préfet.

Après cette rencontre, trois cent quatre-vingts éleveurs d'ovins et caprins des cantons de Bourdeaux et Dieulefit ont écrit au préfet de la Drôme pour le mettre en garde : si l'on n'élimine pas la présence du loup sur leurs terres d'ici l'été prochain, ils fermeront les sentiers qui passent sur leurs propriétés.

Patou.jpg« La présence nouvelle du loup impose la mise en place de moyens de protection, expliquent-ils. Mais, nos pâturages sous forêt, les autres activités des exploitations, la taille modeste des effectifs, et le coût de la main-d'œuvre rendent la garde impossible. Reste donc la mise en place des chiens de protection (...). Les informations qui nous sont données par ceux qui, avant nous, ont vécu le retour du loup, montrent que les morsures de chiens de protection sont nombreuses et parfois graves. En autorisant les randonneurs à traverser nos propriétés, nous nous rendons responsables de leur sécurité. »

Et certains évoquent le stress, voire le traumatisme, d’être trainé devant le tribunal, même si on en sort au bout du compte innocenté.

Valence-Voie-rapide.JPG
NB. Une preuve supplémentaire que le loup est maintenant aux portes de nos villes, en décembre 2008 un loup a été trouvé mort sur la rocade routière rapide de Valence, probablement des suites d’une collision avec une voiture.



Lire aussi

Le berger et le loup, le promeneur et le patou


Sources

Articles parus dans Le Dauphiné Libéré, édition de la Drôme :

MARSANNE (DRÔME) - Il se retrouve nez-à-nez avec un loup !


MARSANNE (DRÔME) - Les restes des agneaux retrouvés : plus de traces du loup


FONT-D'URLE (VERCORS) - Inquiétante rencontre au cours d'une promenade : ont-elles croisé un loup ?

FONT-D'URLE (VERCORS) C'était bien un loup !

PAYS DE BOURDEAUX - 33 brebis attaquées en 15 jours : l'hypothèse du loup renforcée

DROME - 72 attaques de loups en 2009


DROME - Loup: les éleveurs menacent de fermer les sentiers de randonnée



Gustave Doré

 

                                                           Écologiste zoophile peu rassurée couchant avec un loup







Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent Berthod - dans Homme-animal
commenter cet article

commentaires

sophie 05/04/2013 01:57

Alors je dois être stupide mais je n'ai trouvé aucune façon de parler, ni aucun commentaires sur votre "blog" !
Il faut d'abord s'inscrire et ensuite s'exprimer ?
Vous faites ensuite le tri ?
C'est dommage car je partage certains de vos points de vues ... pas d'autres !!
L’obscurantisme, quel qu'il soit, me débecte!!!
Le loup était là avant nous et la réintroduction n'est qu'un juste retour des choses. En effet il est injuste que de pauvres moutons soient tués ... Mais cessez de dire que les loups attaquent des
hommes ... STOP. Je ne suis pas une pro loups !!! Je dis juste que plus ça va et plus l'homme s'incruste là et dès qu'il peut ... Les animaux sauvages n'ont plus qu'à se contenter des zoos ou
réserves (dans certains pays) mais si un homme est plus ou moins apte à comprendre les frontières, va expliquer à n'importe quel animal ( sauvage ou pas) comment marche ton bénéfice !!!

Michel 22/07/2011 20:49


Les liens vers les articles du Dauphiné Libéré sont morts. Du coup on n'accède plus au contenu de ces articles.


Laurent Berthod 22/07/2011 21:35



Oui, désolé. Les articles de presse en ligne sont souvent moins durables que les articles de blogs ! Les blogueurs sont donc plus écolos que les journalistes ! Désolé !



Henri-Michel Guignard 20/07/2011 12:03


Bonjour, J'ai eu, un samedi de mai le bonheur de rencontrer un loup entre Feline et Rochebaudin! Il suivait un chevreuel. Images inoubliables! pourriez vous mettre à jour votre billet qui .., date
un peu maintenant
A+ hmg


biondet 26/05/2010 20:58


Bonjour,
Il y a eu 4 attaques de loups sur la commune de Glandage Drome,6 brebis et 2 beliers tuées par une meute de loups au dire des gardes. Bravo les écolos,on devrait vous prendre par les oreilles et
vous emmenez voir un belier dépecer et manger encore vivant.


Frédéric 04/03/2010 10:33


J'adore le terme "escrolo"... Il va resservir. J'espère qu'il n'y a pas de droits d'auteur dessus ?

Le tournant de l'écologie, sans doute les années 1970. Depuis que les hommes n'ont plus peur d'avoir faim (les garanties des 30 Glorieuses, les bienfaits de la PAC), ils se reprochent d'avoir
abandonné la nature pour se concentrer les uns sur les autres dans les villes.

C'est leur façon de s'intéresser à la nature sans avoir à élever des chèvres ou à monter des communautés dans le Larzac ou en Ardèche.


Présentation

  • : Le blog de Laurent Berthod
  • Le blog de Laurent Berthod
  • : Les idées d'un blogueur politiquement incorrect. Comment pourrait-il en être autrement, je suis un vieil humaniste kantien et qui dit kantien, dit con et réac !!! Histoire des idées, épistémologie, progrès technique, agriculture intensive, distinction homme/animal, réchauffement climatique, religion et science, etc. : ce blog n’épargne aucune des bienpensances de notre monde postmoderne idéologiquement formaté par l’émotion médiatique.
  • Contact

Recherche