Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2010 5 19 /03 /mars /2010 22:40


20100318
J’ai suffisamment dit le mal que je pensais du journalisme « à la française » pour signaler l’excellent article de Claude Weill dans le dernier numéro du Nouvel Observateur.


img001
Cet article fait honnêtement le point de l’état actuel de la controverse scientifique. Synthétique et clair, il est écrit dans un style agréable et facile à lire. Il expose les différents points de vue sur cinq questions essentielles :

La Terre se réchauffe-t-elle ?
Ce réchauffement est-il exceptionnel ?
Quelles en sont les causes ?
Les projections sont-elles fiables ?
Le Giec est-il un organisme scientifique ?



Un souffle d’air frais dans l’atmosphère étouffante de la presse française sur le réchauffement climatique !

J
e ne saurais trop en recommander la lecture.

img006
Dans le même numéro du Nouvel Observateur, il y a un autre article sur le même sujet, consacré à un débat entre Jean Jouzel, paléoglaciologue, vice-président du Giec, et Benoît Rittaud, mathématicien, auteur de l’ouvrage Le Mythe climatique. S’il n’y avait qu’une idée à retenir de cet échange, je choisirais celle-ci, de Benoît Rittaud :




Sans titre - 1
« Après la parution de mon livre,
« le Mythe climatique », des élus viennent m'apporter leur soutien sur mon blog. Ils souhaitent cependant rester anonymes. Ils attendent leur heure. Ils savent que le premier qui aura le courage de contester la thèse du réchauffement risque d'être cloué au pilori. »




Lire aussi :

Les articles publiés dans la rubrique Climat 

Ainsi que :

Du danger des modèles en sciences 




 

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent Berthod - dans Climat
commenter cet article

commentaires

Laurent Berthod 25/03/2010 01:05


Retour au livre de Claude Allègre.

Dans son livre Claude Allègre appuie son discours politique sur des allégations climatologiques entachées de nombreuses erreurs et approximations.

Ces erreurs et approximations sont plutôt moins nombreuses que les erreurs d'économie-politique qui parsèment les discours politiques de Sarko ou d'Aubry.

Cela m'énerve autant dans les deux cas. C'est peut-être pour ça que je ne parle ni des uns ni des autres, je veux dire de ces discours, sur mon blog.


iris 24/03/2010 20:47


Attention, la taxe carbone fait monter le ton : "Crime contre l' Humanité" - s'il vous plaît !!


Laurent Berthod 24/03/2010 23:00


Oui, Michel Rocard a vraiment très mal vieilli. Il devrait prendre sa retraite !

C'est nous, 60 millions de petits Français qui allions sauver le monde avec notre taxe carbone ? De combien déjà ? 17 € la tonne ! Et c'est parce qu'on ne la paiera pas que
l'humanité va "frire dans la poêle" ! Il est devenu complètement gâteux.


Guglielmi 24/03/2010 19:25


A quand, sur ce blog si attentif à la validité scientifique et aux risques de falsification, une évaluation de l'oeuvre scientifique de Claude Allègre sur le réchauffement ?


Laurent Berthod 24/03/2010 22:23


De même que ce n'est pas parce qu'un physicien ou un mathématicien dit des bêtises que tous les physiciens ou tous les mathématiciens en disent, ce n'est pas parce qu'un climatosceptique dit des
bêtises que tous les climatosceptiques en disent.

D'ailleurs, Claude Allègre dans son dernier livre ne dit pas que des bêtises.

Certes il a absolument tort de déformer les courbes et les contenus des discours des scientifiques. Mais je n’ai vu jusqu’ici sous la plume de ses adversaires, du moins Huet et Foucart, que cet
aspect, je n’ai pas lu de critiques de ce qu’il y a de plus intéressant dans le bouquin d’Allègre, la mise en perspective historique et politique du développement et de la diffusion des
théories pro RCA. Ça ne veut pas dire que le livre d’Allègre n’est pas susceptible d’être critiqué sous cet aspect, mais les journalistes réchauffistes ont apparemment peur de s’y brûler les
doigts. Les origines du Giec et son histoire doivent visiblement les gèner aux entournures, parce qu'après le torrent de lignes qu'ils ont déversé sur les aspects
scientifiques, on n'a pas lu un mot sous leur plume sur l'aspect historique et politique, qui est l'essentiel du livre.


Laurent Berthod 23/03/2010 01:10


Je me dois d'ajouter que, si les effets de la gravitation interviennent dans les phénomènes météorologiques et climatiques par l'intermédiaire des mouvements de convection, la pesanteur terrestre,
ne connaissant pas de variations dans le temps, ne peut avoir aucune conséquence sur l'évolution du climat global. Elle ne contribue pas au déplacement du point d'équilibre.


Laurent Berthod 22/03/2010 22:12


Retour sur la gravitation universelle : il y a un point de rencontre, que j'avais oublié, entre la gravité et la thermodynamique.

Une matière chaude se dilate. Elle est plus légère quand elle est chaude que quand elle est froide. Lorsqu'elle est sous la forme d'un fluide, elle s'élève donc. D'où les mouvements de convection
verticaux que l'on observe dans l'atmosphère, les océans et même dans le magma terrestre (dans l'atmosphère ça se complique un peu avec la loi de Boyle-Mariotte, qui relève aussi de la
thermodynamique). C'est donc la combinaison de la pesanteur et de la thermodynamique qui est à l'origine de ces mouvements de convection importants en météorologie et en climatologie.


Présentation

  • : Le blog de Laurent Berthod
  • Le blog de Laurent Berthod
  • : Les idées d'un blogueur politiquement incorrect. Comment pourrait-il en être autrement, je suis un vieil humaniste kantien et qui dit kantien, dit con et réac !!! Histoire des idées, épistémologie, progrès technique, agriculture intensive, distinction homme/animal, réchauffement climatique, religion et science, etc. : ce blog n’épargne aucune des bienpensances de notre monde postmoderne idéologiquement formaté par l’émotion médiatique.
  • Contact

Recherche