Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 09:00

 

 

mediaCeux qui fréquentent un peu mon blog connaissent la sévérité avec laquelle je juge le journalisme à la française.

 

 

Alexis de tocqueville (3)

 

Dans De la Démocratie en Amérique, déjà, Alexis de Tocqueville repérait que la liberté de la presse, qui ne peut exister sans concurrence entre les titres, conduisait ceux-ci à rechercher le sensationnel, à exacerber ce faisant les passions plutôt qu'à faire appel à la raison. Il jugeait néanmoins que ce défaut inéluctable ne devait pas conduire à remettre en cause la liberté de la presse, sans laquelle la démocratie ne peut être.

  

 

 

Independance day bicentenaire (4)

 

Le journalisme à la française présente donc ce défaut, comme dans tous les pays où la liberté de la presse existe.

 

 

 

Mais il a aussi une spécificité bien nationale :  plutôt que de chercher honnêtement la vérité, le journalisme à la française est certain de la détenir  et  estime devoir la faire partager à ses lecteurs.

  

Lyssenko, Staline

 

C'est en pensant au journalisme à la française que j'ai écrit : Les journalistes ne sont pas des journalistes, ce sont des militants. Les journaux ne sont pas des journaux, ce sont des tracts.

 

 

Juste une illustration en image du militantisme de la presse française.

  

Il y a quelques temps Villepin rend sa carte de l'UMP. L'article qui en rend compte dans deux journaux très français est illustré par une photo de Dominique de Villepin.

 

 Villepin Libération 

 

 

 

L'une est flatteuse.

 

 

 

 

 

 

 

Villepin Le Figaro 

 

 L'autre est dévalorisante.

 

 

 

 

On perçoit d'instinct quel titre est antisarkozyste et lequel est sarkozyste !

 

CQFD

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent Berthod - dans Progrès
commenter cet article

commentaires

Baudouin de Menten 08/03/2011 09:04


LA vérité? Chacun à la sienne, il y en a donc plusieurs. "Nous demandons à la pensée qu'elle dissipe les brouillards et les obscurités, qu'elle mette de l'ordre et de la clarté dans le réel, qu'lle
révèle les lois qui le gouvernent. Le mot de complexité, lui, ne peut qu'exprimer notre embarras, notre confusion, notre incapacité à définir de façon simple, à nommer de façon claire, à ordonner
nos idées. (...) Est complexe, ce qui ne peut se résumer en un maître mot, ce qui ne peut se ramener à une loi ni se réduire à une idée simple." (Edgar Morin)

Et si vous pensiez à vous ouvrir à la complexité?


iris 08/03/2011 00:18


La 2ème photo de DDV (Fig) n'est peut-être pas franchement dévalorisante, (quoique... ) mais il est certain que la 1ère ( Libé ) est plus flatteuse. L'exemple de ces 2 photos peut paraître mince
pour illustrer le propos sur "le journalisme à la fr." mais ce n'est qu'un échantillon. Les exemples du genre sont nombreux dans la presse et donnent sa véritable dimension au phénomène décrit par
Laurent.
Certes on peut faire des lectures diverses et contradictoires d'une même photo mais, dans ce cas, on n'est plus dans l'impact immédiat produit sur le lecteur, on est dans la réflexion, dans
l'élucubration...
Le "journalisme à la française" est prétentieux -trouvé-je- frisant souvent la bouffonnerie, se prenant parfois dans la tartufferie et s'étalant dans les petites et moyennes lâchetés...
C'est sûr que, dans le milieu, il doit être difficile de rester à peu près libre, d'échapper aux compromissions, aux arrangements...


Laurent Berthod 08/03/2011 00:43



Oui, je ne mets pas tous les journalistes français dans la corbeille du journalisme à la française. Il y en a quelques grands. Je ne les
nommerai pas, de peur d'en oublier. Je leur voue une grande admiration. Je l’ai dit à certains, dans des échanges privés. Comment
rester un bon journaliste dans un système qui n’y pousse, pas - c’est le moins qu’on puisse dire ? Ceux que je pourrais nommer, sont surtout des journalistes scientifiques, dont je suis
capable de juger un peu de la qualité car, sur certains sujets, c'est un peu ma partie (mais, dans cette rubrique aussi, les ayatollahs sont plus nombreux que les bons).



Cultilandes 07/03/2011 20:44


Voici un article paru dans l'édition landaise de Sud-ouest relatant une réunion de L'Abeille landaise et le Groupement de défense sanitaire apicole
http://www.sudouest.fr/2011/03/07/l-apiculture-fourbit-ses-armes-335072-3425.php

Les apiculteurs ont parlé de varroa, frelon et autres parasites et maladies, mais le journaliste n'a pu s'empêcher d'écrire: "Pendant les trois heures, il a été beaucoup question du vespa velutina,
frelon asiatique, de son petit nom. De lui d'ailleurs et d'un autre fléau plus ancien, le varroa. Bonne nouvelle (façon de parler) pour le maïs enrobé. Le cruiser 350 continue probablement de tuer
mais on l'oublie." ;-)

Autres documents: http://www.apiculteurs-en-aquitaine.fr/etudes-apiculture.html


Laurent Berthod 07/03/2011 20:56



Oui, merci de cet exemple. Je mets donc l'adresse de l'article sous forme de lien. D'autant plus volontiers qu'il est néanmoins instructif sur d'autres plans.


Et aussi, pour les spécialistes que l'apiculture intéresse, l'adresse du site dédié à cette pratique en Aquitaine.



Marie-Christine Chambon 07/03/2011 14:08


Même si tes critiques envers le journalisme à la française sont souvent fondées, l' exemple que tu donnes ici ne me paraît pas pertinent.
En effet je ne trouve pas du tout flatteuse la photo parue dans Libé, qui me semble refléter tout le contentement de soi, toute l' arrogance et toute la vacuité du personnage. A contrario, la photo
du Figaro me montre quelqu' un de plus proche et de plus sympathique.
Quant à la légende "Villepin va (enfin) rendre sa carte de l' UMP", elle souligne surtout l' incohérence de Villepin jusqu' à ce jour.
Marie-Christine


Sceptique 07/03/2011 10:39


Je comprends bien votre propos, mais vos exemples et vos conclusions ne me paraissent pas frappants....de mon point de vue.
Radicalement allergique à DDV, je ne trouve pas la première image et sa légende "flatteuses": Le "enfin" entre parenthèses équivaut à un "bon débarras"! La deuxième, livrant un DDV à la mine
tragique, pourrait être vue comme compassionnelle: DDV, victime de Nicolas Sarkozy, devant quitter, à regret, l'UMP!


Présentation

  • : Le blog de Laurent Berthod
  • Le blog de Laurent Berthod
  • : Les idées d'un blogueur politiquement incorrect. Comment pourrait-il en être autrement, je suis un vieil humaniste kantien et qui dit kantien, dit con et réac !!! Histoire des idées, épistémologie, progrès technique, agriculture intensive, distinction homme/animal, réchauffement climatique, religion et science, etc. : ce blog n’épargne aucune des bienpensances de notre monde postmoderne idéologiquement formaté par l’émotion médiatique.
  • Contact

Recherche