Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 septembre 2009 6 26 /09 /septembre /2009 14:07


Pour ceux qui s’intéressent au réchauffement climatique et qui souhaitent écouter d’autres voix que celles du GIEC reprises par Monsieur Hulot et, désormais, par notre classe politique pour une fois étonnamment unanime, je recommande d’écouter la conférence donnée par Vincent Courtillot, le 8 juin 2009, aux journées scientifiques de l’Université de Nantes. Cette conférence s’adressait au grand public. Elle est d’une clarté et d'une pédagogie remarquables.


On peut l’écouter, la visionner et la télécharger sur  "Le réchauffement climatique", conférence de Vincent Courtillot. Durée 51 minutes, version audio : 67,6 MB, version vidéo : 371,9 MB.


Vincent Courtillot commente les diapositives qu’il présente de façon tellement claire que la version audio se suffit à elle-même. Les 51 minutes consacrées à écouter cette conférence ne sont pas du temps perdu.


Vincent Courtillot, géophysicien, est professeur des universités, directeur de l'Institut de physique du globe de Paris et membre de l'Académie des sciences.
Il n'est pas climatologue. Il s'en explique dans sa conférence.

 

Lire aussi

Réchauffement climatique : les certitudes du GIEC se fissurent

CO2 Un mythe planétaire ou L'inanité de la taxe carbone (note de lecture)

Mille fois répété un mensonge n'en devient pas une vérité

Du danger des modèles en sciences

Climatologie politiquement incorrecte


Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent Berthod - dans Climat
commenter cet article

commentaires

antony 08/12/2009 20:06


Courtillot, contrairement à Allègre, est un orateur de talent, qui explique très la démarche des scientifiques, sait préciser lorsqu'il change de casquette de scientifique à citoyen. Le problème
c'est qu'il dit : j'émets des doutes sur l'origine du changement climatique !
- Il le dit dans la presse et a une grande audiance, ce qui lui donne une grande responsabilité.
- Sur France Info, il place l'accès à l'eau potable en premier des priorité à gérer. puis la démographie et enfin les conséquences de la démographie : gestion des déchets urbains, gestions des
stocks non renouvelables (énergies fossiles, ressources non renouvelables, il ne cite pas la biodiversité et c'est bien dommage voir ici : http://www.imedialive-prod.com/clients/oree/conf1/).

Prenons son hypothèse : l'homme n'est, peut-être, pour rien dans le réchauffement climatique.

Il n'en reste pas moins que les humains sont peut-être responsables !!!

Alors pour agir maintenant comment faisons-nous ? On tire à Pile ou Face ?

Les priorités qu'il donne se gèrent de la même manière (ou presque) qu'on soit dans le cas d'un réchauffement anthropique ou non !

- Pourquoi ce scientifique discours-t-il dans l'arène médiatique au lieu de débattre avec ses pairs, comme cela se fait pour produire de la science ?
- pourquoi utilise-t-il des arguments limites :
exemple : les sciences du climats son jeunes (un peu plus de 10 ans) et immatures donc leurs résultats actuel ne sont pas fiables. moi Courtillot je fais des sciences du climat depuis 4 ans (il
revendique 6 publications) et je trouve des résultats divergeant. C'est fiable ou pas fiable ?

Je ne comprends sa position ! Qu'apporte-t-elle au débat ?
Quel sont ses enjeux ? Il a plus de 60 ans sa carrière est terminée ! En tant que scientifique il n'a plus rien à prouver !

Son labo est financé en partie par Total (qui eux n'ont absolument aucun intérêt à ce qu'on ralentisse la consommation de pétrole ou qu'on taxe) et ça n'aurait absolument aucune influence sur ses
positions ?

Je suis géologue de formation, vulgarisateur de métier et j'avoue que je ne comprends pas ce qu'est en train de faire Courtillot.

Qu'il ait des découvertes scientifique à révéler ou des doutes (scientifiques) à émettre sur d'autre travaux, il sait parfaitement que ça ne se joue pas à la radio ou à la télé.

S'il va dans les média, il est dans le champs politique.
donc, pour reprendre son mot, il serait raisonnable qu'il propose des actions qui :
- agissent sur les priorités qu'il énonce.
- ET qui tiennent compte de la possibilité de l'origine anthropique du changement climatique.
Hors ça il ne le dit pas clairement !! l'Essentiel de ses exposés sont tournés contre le GIEC et pas pour l'humanité !!

Honnêtement, je trouve sa position suspecte !
(j'ai pas du être très clair, excusez moi, la fatigue)


Jean 04/12/2009 13:13


Je vous plains! c'est vous qui vous vous êtes taillé un costume trop large avec ce blog!

Vendez votre déni des réalités aux populations des îles Salomon (migration commencée), des Maldives, de la Grenade ("Thomas Thillman, 1er ministre en septembre: l'incapacité d'agir équivaudrait à
un génocide silencieux"), du Bangladesh ("fontière inde_bangladesh: 4000 km de barbelés dont l'électrification totale est prévue d'ici 2012),...

Lindzen: l'Eric Besson du climat?

Dans un article du 12 avril 2006 dans le Wall Street Journal il écrivait :

http://www.opinionjournal.com/extra/?id=110008220

”Global temperature has risen about a degree since the late 19th century; levels of CO2 in the atmosphere have increased by about 30% over the same period; and CO2 should contribute to future
warming. These claims are true. »

« la température globale a monté d’environ 1°C depuis la fin du 19ème siècle ; les niveaux de CO2 dans l’atmosphère ont augmenté d’environ 30% pendant la même période ; et le CO2 devrait contribuer
au réchauffement futur. Ces affirmations sont exactes. »

Il est possible qu'il y ait quelques dysfonctionnements dans et autour du GIEC comme il est sûr que Lindzen a reçu des subsides substantiels des pétroliers (Exxon Mobilpar ex).

Les lobbies pétroliers n'ont pas besoin de votre aide!

D'après une étude publiée il y a 3 semaines par l’Internal Revenue Service (IRS – fisc américain) l’American Petroleum Institute (API), consortium des principales entreprises pétrolières, a dépensé
à lui seul $75,2 millions et l’American Coalition for Clean Coal Electricity (ACCCE), consortium du secteur charbonnier, a déboursé $40 millions en publicités et en démarches de communication sur
le thème de la future législation énergie/climat, que ce soit auprès du grand public ou auprès d’autorités d’états fédérés ou fédéral.

L’IRS révèle que les montants engagés par les entreprises du secteur pétrolier et charbonnier se montaient déjà à $115 millions en publicité en 2008, un niveau inégalé par le passé.

Elle révèle également l’ampleur des campagnes de relations publiques qui ne s’adressent pas uniquement au sénateurs et députés.

Les $75 millions déclarés par IRS sont environ 15 fois plus élevés que ce qu’API avait déclaré auprès du Congrès pour le lobbying au niveau fédéral.

VOUS VOUS TROMPEZ DE COMPLOT!


Laurent Berthod 04/12/2009 14:12



Je n'ai jamais parlé de complot. Je parle du silence de la presse française sur un débat qui a réellement lieu.

D'ailleurs un article, enfin, de Claude Weill dans le Nouvel Observateur (papier et en ligne), soulève un peu le couvercle de la marmite. Un peu d'air, il était temps, la presse française allait
bientôt mourir étouffée de l'anoxie qu'elle entretient elle-même.


http://hebdo.nouvelobs.com/hebdo/parution/p2352/dossier/a414143-du_rififi_chez_les_chercheurs.html

Mon costume est trop large ? Vraiment ? Et vous, quelle est votre compétence pour trancher entre les scientifiques partisans des thèses du GIEC et ceux qui s'y opposent ?



Jean 30/11/2009 17:44


"contrairement à ce que les écolos et la presse française essayent de nous faire gober, la communauté scientifique est loin de l'unanimité"

La question du climat a mis 30 ans à passer de la communauté scientifique aux medias. Rappelez-vous, par ex, la prudence extrême de Météo-France pour ne surtout pas relier les tempêtes de 1999 à
une dérégulation du climat. A l'époque, MF ignorait complètement la climato qui n'intéressait que des labos comme LODYC et l'IPSL!

Quant à l'avis de la communauté scientifique sur le sujet, je pense être mieux placé que vous pour en juger,

En faisant abstraction de tout contact personnel:

3 chercheurs se sont successivement intéressés à la question:

1) Oreske: 0% de climato-sceptiques dans un panel d'environ 1000 publis scientifiques (étude reprise par Al Gore dans son film)
2) Peiser: qui a violement critiqué Oreskes mais en a trouvé 3% seulement!
3) Norvig: énervé par la polémique, a voulu en avoir le coeur net: 0%

Après ces 3, Peter Doran et Maggie Kendall Zimmerman de l'université de l'Illinois ont repris récemment cette enquête et notent que 97% des climatologues pensent que l'activité humaine joue un rôle
dans l'accroissement des températures du globe.

Voir Survey: Scientists Agree Human-Induced Global Warming is Real

à l'adresse: http://tigger.uic.edu/htbin/cgiwrap/bin/newsbureau/cgi-bin/index.cgi?from=Releases&to=Release&id=2389

(UIC= Univ de l'Illinois, Chicago)

Votre site comme celui de pensee.suniques.fr est lui aussi à sens unique!


Laurent Berthod 01/12/2009 23:12



Pourquoi concentrez-vous vos attaques sur Vincent Courtillot ? Pourquoi n'attaquez-vous pas Richard Lindzen ? Un trop gros morceau à avaler pour vous sans doute ?

Voir :
http://laurent.berthod.over-blog.fr/article-rechauffement-climatique-la-science-sacrifiee-sur-l-autel-de-la-pensee-unique-37873266.html





Jean 30/11/2009 14:46


2 "erreurs" de Courtillot sur france Info
(cf daily http://www.dailymotion.com/relevance/search/courtillot)

ou Il cite les travaux scientifiques des autres de façon incorrecte:

1) Le Roy Ladurie, interviewé hier dans Ouest-France y affirme sa certitude du réchauffement climatique anthopique!!! (dimanche OF, 29/11/09, Page 7),

alors que Courtillot le cite à l'appui, pour relativiser voir dénier le Réchauffement actuel qui serait moins chaud que l'optimum climatique de l'an 1000.

2) Annie Cazenave: idem!!!

Courtillot s'appuie sur ses travaux pour affirmer qu'il n'y a pas d'accélération de l'élévation du niveau de la mer alors qu'elle écrit le CONTRAIRE:

"La hausse actuelle du niveau de la mer est une des conséquences majeures du réchauffement climatique. Depuis 1993, la hausse moyenne globale est de 3,5 mm par an, soit deux fois plus rapide que
celle mesurée par les marégraphes au cours des 50 dernières années. "

http://www.canalacademie.com/+-Anny-Cazenave-+.html

Il n'est même pas capable de citer précisément les débuts de l'altimétrie satellitaire: 1970-1980!!!
Seasat (1978) a fonctionné 3 mois. C'es Topex-Poseidon et ERS1 (1991) qui ont commencé à fournir régulièrement des données d'alti.

Dans le domaine de la climato qu'il découvre, désolé pour vous, sa crédibilité = zéro


Laurent Berthod 30/11/2009 15:09



On peut tirer de données publiées par un auteur d'autres conclusions que lui-même.

Je n'ai pas lu l'interview de Leroy Ladurie dans Ouest-France. Sur France-Culture, où il est passé récemment à propos de son dernier livre, il était beaucoup plus prudent que vous le dites. Leroy
Ladurie est un grand esprit, il sait se garder de s'engager imprudemment. Courtillot a été interviewé la veille du N° d'Ouest-France de samedi.

Sur l'altimétrie, je n'ai pas vérifié ce que vous dites, mais il ne vous est jamais arrivé de dire une bêtise à l'oral ? Une interview n'est pas un article dans une revue à Comité de lecture
(dans lequelles on peut d'ailleurs aussi se tromper).


En tout état de cause je n'ai pas la compétence pour trancher entre les thèses opposées des climatologues. Mais je suis certain d'une chose, c'est que, contrairement à ce que les écolos et
la presse française essayent de nous faire gober, la communauté scientifique est loin de l'unanimité. Voir ma revue de presse : http://laurent.berthod.over-blog.fr/article-climategate-revue-de-presse-40098937.html

En tout état de cause Courtillot a plus de compétences scientifiques que Sylvestre Huet, une de vos références, qui n'a pas un brin de culture scientifique.



Jean 31/10/2009 21:31


Vincent Courtillot et son mentor Claude Allègre ne sont pas plus crédibles que ce blog.

A tous, je recommande la synthèse très précise et détaillée de Sylvestre Huet sur les erreurs de Courtillot et la polémique qui s'en est suivie à l'académie des sciences:

En résumé, Courtillot a pendant plusieurs mois refusé de donner la référence de ses données qui sont FAUSSES!!!
et a fini par admettre ses erreurs.

A noter que Courtillot et Allègre, c'est bonnet blanc et blanc bonnet,

mais comme l'a constaté l'académie des sciences, ça n'est plus la rigueur scientifique qui est de mise avec eux.

L'insulte et l'invective, en particulier vis à vis de leur pairs et des journalistes scientifiques, l'ont remplacé.


Vous trouverez à cette adresse toutes les informations nécessaires:

sciences.blogs.liberation.fr/home/2008/02/soleil-et-clima.html


Laurent Berthod 02/11/2009 18:11



Ce blog est bien plus crédible que vos propres affirmations ou que le dossier de Libération que vous indiquez. Quand on se pique de rapporter une controverse
scientifique, il ne faut pas se contenter de lire des quotidiens qui ne connaissent rien à la science, il faut chercher des références
scientifiques.

Libération rapporte la polémique de 2007 autour de la première publication de Courtillot dans la revue à comité de lecture Earth
and Planetary Science Letters. Le dossier de Libération s'arrête avant les deux réponses de Courtillot et al. publiées en octobre 2007 et juin 2008 dans la même revue.
Ces réponses sont consultables sur :
 


http://www.pensee-unique.fr/courtillot2.pdf



et sur



http://www.pensee-unique.fr/courtillot3.pdf




C'est bizarre, depuis ces deux réponses, la violente polémique contre Vincent Courtillot s'est éteinte. Ses deux conférences, celle de Nantes en juin 2009 et celle de Strasbourg en septembre
de la même année ont eu du succès. Malgré cela on n'a plus entendu d'attaques à son encontre de la part des scientifiques ni des journaux (Le Monde, Libération et Le Figaro) qui
l'avaient précédemment traîné dans la boue.

Un intéressant commentaire sur la polémique peut être lu sur le site Pensée unique, autrement mieux documenté que Libération, en cliquant sur :

http://www.pensee-unique.fr/paroles.html




Présentation

  • : Le blog de Laurent Berthod
  • Le blog de Laurent Berthod
  • : Les idées d'un blogueur politiquement incorrect. Comment pourrait-il en être autrement, je suis un vieil humaniste kantien et qui dit kantien, dit con et réac !!! Histoire des idées, épistémologie, progrès technique, agriculture intensive, distinction homme/animal, réchauffement climatique, religion et science, etc. : ce blog n’épargne aucune des bienpensances de notre monde postmoderne idéologiquement formaté par l’émotion médiatique.
  • Contact

Recherche