Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2009 7 28 /06 /juin /2009 22:02




Un album de photos consacré au village de Richerenches est en ligne ici





Richerenches est un village situé dans l’Enclave des Papes, territoire du département du Vaucluse enclavé dans celui de la Drôme. L’Enclave des Papes est actuellement un canton formé de quatre communes, Valréas, Grillon, Visan et Richerenches. Richerenches est la plus petite des quatre communes, aussi bien en superficie qu’en nombre d’habitants.


En 1136, le seigneur Hugues de Bourbouton, petite seigneurie à une demi-lieue de Richerenches, fait don de terres à l'Ordre du Temple, dont celle de Richerenches, alors inhabitée et inculte. La première Commanderie des Templiers de Provence y est créée. Les marais sont asséchés et la production agricole se développe autour de l'élevage des chevaux et des moutons. C'est au cours de l'année 1138 que la Commanderie des Templiers devint chef-d'ordre ou préceptorie de Provence. En 1139 Hugues de Bourbouton devient commandeur. La commanderie est alors installée dans un quadrilatère entouré de remparts et de tours. On y trouve des logements, une chapelle, une forge, des bâtiments agricoles et des ateliers d'artisanat.

 

Après la dissolution de l'Ordre du Temple par le pape Clément V la commanderie de Richerenches est attribuée aux Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, qui l'abandonnent à leur tour au Pape Jean XXII en 1320. Richerenches devient alors territoire papal au même titre que Valréas et Grillon et, quelques années plus tard, Visan.

Durant le xive siècle, Richerenches, dévasté régulièrement par le brigandage, est totalement inhabité. En 1502, le nouveau propriétaire du village, le Collège du Roure à Avignon ‒ qui avait été bâti et doté
par Julien de Roure, qui devint plus tard pape sous le nom de Jules II ‒  passe un acte d'habitation afin de le repeupler : les premiers habitants viennent s'installer dans les anciennes maisons templières qu'ils remettent en état. Le village s'organise sur les plans de l'ancienne commanderie, les maisons étant regroupées à l'intérieur des remparts ou s’y adossant. Ce plan est encore aujourd'hui celui du village.



De l’époque des templiers subsistent le soubassement de l'abside de l'église et la Maison Templière, dont la salle des chevaliers supporte une nef de trente-deux mètres sur onze. Elle est fortifiée par d’impressionnants contreforts  à mâchicoulis.





Les productions renommées de Richerenches sont d’une part le vin (Côtes du Rhône et Coteaux du Tricastin) et d’autre part la truffe noire improprement dite du Périgord (Tuber melanosporum). De novembre à mars se tient le samedi matin, sur le cours du Mistral, le plus gros marché aux truffes d’Europe.


Lire aussi :
Les Templiers, modernisateurs méconnus








 



























Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent Berthod - dans Émotion
commenter cet article

commentaires

TATARD 22/08/2009 11:08

Il n'y avait pas de commanderies chez les Templiers mais des "préceptoreries".Les "commanderies" appartenaient aux "hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem"

Laurent Berthod 26/08/2009 12:15



Bonjour,

J’ai trouvé votre thèse à propos de cette question de vocabulaire sous la plume d’un curé breton érudit.

Cependant, dans son ouvrage Les templiers, Une chevalerie chrétienne au Moyen-âge, aux pages 153 et 154 de l’édition parue au Seuil, Alain Demurger, l’historien français de
référence en ce qui concerne les Templiers, écrit : « L’organisation templière de base est représentée par la commanderie. De la même façon que le français « commandeur »
traduit le latin praeceptor, le français « commanderie » traduit praeceptoria. Il est donc absurde de parler de « préceptorie », alors que le mot français
correct est « commanderie ».

Merci de l’intérêt que vous portez à mes articles.



Leclercq 29/06/2009 17:36

Émotion, oui!

Présentation

  • : Le blog de Laurent Berthod
  • Le blog de Laurent Berthod
  • : Les idées d'un blogueur politiquement incorrect. Comment pourrait-il en être autrement, je suis un vieil humaniste kantien et qui dit kantien, dit con et réac !!! Histoire des idées, épistémologie, progrès technique, agriculture intensive, distinction homme/animal, réchauffement climatique, religion et science, etc. : ce blog n’épargne aucune des bienpensances de notre monde postmoderne idéologiquement formaté par l’émotion médiatique.
  • Contact

Recherche