Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juin 2009 1 22 /06 /juin /2009 23:53


La biologie nous indique des différences très importantes entre l’homme et les primates, qui sont les animaux les plus proches de lui.

 


L'homme moderne se distingue des autres mammifères et des autres primates par un retard dans le développement de la taille du cerveau.

 

L'homme naît avec un cerveau très immature. A la naissance le cerveau humain représente à peine 25 % de sa taille adulte. Il n’atteint 80 % de sa taille adulte qu’à l’âge de quatre ans.

 

Sa croissance se poursuit au moins jusqu’à l’âge de 10 ans. C’est durant cette longue période que l'enfant, interagissant avec le monde extérieur, acquiert des capacités cognitives complexes, notamment le langage.

 




Les autres primates présentent un modèle très différent de développement cérébral.

 
Chez le chimpanzé, le volume du cerveau représente déjà à la naissance la moitié de celui de l'adulte et sa croissance est pratiquement terminée en deux ans.

 




La différence de patrimoine génétique entre l’homme et le chimpanzé, qui ne porte pourtant que sur 1,6 % des gènes, a donc des conséquences très importantes, en termes de développement cérébral, mental et comportemental (Cf. l'article L'homme, l'animal, l'éthologie). Je recommanderai donc de se méfier des argumentaires qui s’appuient sur la faiblesse des différences génétiques pour inférer des conclusions morales ou juridiques tendant à assimiler les grands singes aux hommes.

 

Les développements modernes de l’éthologie et de la biologie, nous confirment ce qu’a dit le philosophe René Descartes au XVIIe siècle : 

 

-         Contrairement aux animaux, l’homme est doué de la parole et de la raison.

-         Les animaux ne font qu’obéir à leur nature ‒ aujourd’hui on dirait « instinct » plutôt que nature.

-         Seul l’homme dispose du libre-arbitre.

 


Ces différences sont essentielles par un certain nombre de leurs conséquences. Elles n’empêchent pas, bien au contraire, de ressentir des émotions, pour certains d’entre nous très fortes, dans les rapports que nous nouons avec les animaux. J’y
reviendrai.

                                                                                                                



Bibliographie


René Descartes, Discours de la méthode, Cinquième partie






L'homme, l'animal, l'éthologie
L’homme, l’animal, les Lumières
Requiem pour les animaux abattus
L'élevage, l'abattoir et la Shoah
Universelle humanité
Guillaumet

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent Berthod - dans Homme-animal
commenter cet article

commentaires

Jean-Gabriel Mahéo 06/02/2010 00:00


Cher Laurent,

Cela me convient parfaitement, merci.

Très cordialement,
Jean-Gabriel Mahéo


benji 05/02/2010 17:46


Cela dit, que vous revendiquiez sur votre blog votre proximité "intellectuelle" en quelque sorte, avec Laurent Berthod m'interroge... La réciproque est elle vraie ?


Laurent Berthod 05/02/2010 18:30


Je ne me sens en rien tenu de répondre à cette question.

Et ce, d'autant moins que deux personnes qui sont d'accord sur beaucoup de choses ne peuvent qu'avoir des avis différents sur beaucoup d'autres, sinon ce ne serait pas deux personnes, ce
serait deux clones. Une réponse reflétant un minimlum la vérité serait donc très longue et sans intérêt pour d'autres que les deux personnes concernées.

Je ne dirai qu'une chose. Il y a un point sur lequel Jean-Gabriel et moi sommes d'un accord parfait : notre opposition résolue et sans faille au malthusianisme et à ses avatars modernes.
Nous nous y opposons parce que nous pensons qu'il est infondé sur tous les plans, scientifique, économique, politique, moral, et que sa mise en oeuvre serait nuisible à l'humanité, à son
avenir, à son développement économique et social, à son épanouissement, à son bonheur, à sa dignité et à sa liberté.

Cela vous convient-il ?


Benji 05/02/2010 17:43


@Le Maheo
Arun Haya etant une image. Autant pour moi... puisqu il semble que vous soyez vous plutôt en plein dans l'Intelligent Design (que je reprochais à tort, il est vrai, à Laurent)...

On a tort d'utiliser des images quand on communique sur internet, je tenais à rectifier le tir...


Benji 05/02/2010 17:27


@Le Maheo
Je vous ai lu...
J'ai commencé à préparer une réponse
Et puis je me suis dit autant parler avec Arun Haya... et j'ai tout effacé...
Inutile que je perde mon temps... vous êtes libre de commenter mes posts mais je vous ne répondras pas...


pascale 04/02/2010 23:58


Ce qui me surprend c'est que certains soient capables de s'émerveiller devant un singe qui se reconnait dans un miroir et "parler" comme un enfant de 3 à 5 ans et ne pas avoir la moindre émotion
pour ce que les hommes ont fait de merveilleux et feront encore !


Laurent Berthod 05/02/2010 00:49


Merci pour ce témoignage émouvant par son bon sens, sa clarté, sa vérité et son amour de l'humanité. Ces qualités sont de plus en plus rares de nos jours dans la littérature médiatique et
scientifique. Trop de scientifiques ou soi disant tels se prennent pour Dieu, ayant la prétention de penser que la science de la nature et celle du bien et du mal se
confondent.

NB Benji affirme qu'un chimpanzé se reconnait dans un miroir. Moi j'en étais resté au fait qu'il reconnaissait qu'une tache sur sa face n'était pas sur le miroir mais sur sa face (Cf. mon article
L'homme, l'animal, l'éthologie ). Je doute fort des assertions de
Benji. Franz de Waal ne m'inspire qu'une confiance limitée. Je n'ai pas lu d'ouvrage de lui, mais des interviews. Il a d'un côté des méthodes qui semblent impeccables sur le plan épistémologique
mais il me semble partir de présupposés implicites assez contestables. Ceci n'est qu'un sentiment, que je ne saurais affirmer péremptoirement comme étant juste. Et puis, entre ce que dit Franz
de Waal, savant très subtil, et ce que nous en rapporte Benji, il est probable qu'il y a de la marge. Je dis cela compte tenu de l'expérience que j'ai de ce que Benji
m'impute faussement. 


Présentation

  • : Le blog de Laurent Berthod
  • Le blog de Laurent Berthod
  • : Les idées d'un blogueur politiquement incorrect. Comment pourrait-il en être autrement, je suis un vieil humaniste kantien et qui dit kantien, dit con et réac !!! Histoire des idées, épistémologie, progrès technique, agriculture intensive, distinction homme/animal, réchauffement climatique, religion et science, etc. : ce blog n’épargne aucune des bienpensances de notre monde postmoderne idéologiquement formaté par l’émotion médiatique.
  • Contact

Recherche