Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mai 2009 4 07 /05 /mai /2009 00:06

 

Il y a les climatologues du GIEC. Il y en a d’autres.
 

Il y a d’éminents scientifiques, qu’on ne voit pas à la télé, qui pensent que l’activité éruptive du soleil est un facteur clé des variations climatiques.

 

Les éruptions solaires induisent des orages magnétiques terrestres qui dévient les rayons cosmiques, venus des galaxies et du fond de l'univers, de leur trajectoire en direction de la surface de notre planète . 




Lorsque les éruptions solaires sont brutales, les orages magnétiques terrestres sont intenses et l’ionisation des molécules de notre atmosphère diminue en proportion de la baisse des rayons cosmiques qui l’atteignent.

 




Or, ceci influence la couverture nuageuse de basse altitude de la terre, donc son ensoleillement et sa température. En effet, les électrons, arrachés par l'effet ionisant  des rayons cosmiques aux molécules composant notre atmosphère, participent à la création de petits noyaux de condensation de la vapeur d’eau. Ces noyaux se rassemblent et forment des gouttelettes d'eau. Ces gouttelettes d'eau forment les nuages.

 

En résumé :

 



- forte activité éruptive du soleil = déviation des rayons cosmiques qui, de ce fait, atteignent en moins grand nombre les basses couches de l’atmosphère, la formation de nuages faiblit.

 









- faible activité éruptive du soleil = les rayons cosmiques atteignent en grand nombre les basses couches de l’atmosphère, la formation de nuages augmente.




 



Le soleil connaît des cycles au cours desquels son activité éruptive s'accroît, passe par un maximum puis diminue, jusqu’au début du cycle suivant. Ces cycles ont une durée moyenne de onze ans. Plus la durée du cycle est longue, plus l’activité éruptive moyenne est faible, et réciproquement.

 

Le cycle solaire que les spécialistes désignent par le numéro 23 a été faible. Les températures de la période correspondante ont, avec un décalage de quelques années, connu un tassement. Ce cycle s'est terminé au début de l'année 2008. Certains spécialistes de l’activité solaire prédisent que le cycle 24 sera particulièrement faible ainsi que les deux suivants.



 

En somme, une perspective de plus de  trente-trois ans de climat en net rafraîchissement. Moi qui faisais confiance aux experts du GIEC et espérais ainsi passer une retraite heureuse sous un climat tempéré, mes vieux os risquent d’avoir à subir les frimas pour plus de trois décennies. Autant dire jusqu'à ce que la camarde me mène à ma dernière demeure. Je garde cependant l’espoir que nos enfants connaîtront une retraite plus ensoleillée.



 



Le seul coup de chance ‒ du genre gros lot au loto ‒ que je puisse espérer, serait qu'après ce petit âge glaciaire le réchauffement climatique qui suivra me permette de survivre jusqu'aux environs de 110 ans. Je pourrais alors en bénéficier pendant quinze à vingt ans !








Bibliographie

 

http://www.pensee-unique.fr/index.html

http://climat-sceptique.over-blog.com/

Résumé et conclusion du rapport C'est la nature, et non l'activité humaine, qui détermine le climat : http://www.objectifliberte.fr/2008/07/le-rapport-du-n.html

 
Sur les modèles en climatologie, voir aussi mon article :
Du danger des modèles en sciences

Yves Lenoir, Climat de panique, Éd. Favre

Christian Gérondeau, Écologie, la grande arnaque, Éd. Albin Michel

Rémy Prud'homme, Dioxyde de carbone : raison garder, article publié dans le N°125, printemps 2009, de la revue commentaire


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent Berthod - dans Climat
commenter cet article

commentaires

zaq 02/05/2010 08:08


très intéressant ! finalement notre plus grand devoir reste celui de curiosité... savoir chercher au delà des nuages de fumées que nous recevons en permanence et de partout pour découvrir combien
le discours ambiant est normatif , simplificateur et souvent faux...


Présentation

  • : Le blog de Laurent Berthod
  • Le blog de Laurent Berthod
  • : Les idées d'un blogueur politiquement incorrect. Comment pourrait-il en être autrement, je suis un vieil humaniste kantien et qui dit kantien, dit con et réac !!! Histoire des idées, épistémologie, progrès technique, agriculture intensive, distinction homme/animal, réchauffement climatique, religion et science, etc. : ce blog n’épargne aucune des bienpensances de notre monde postmoderne idéologiquement formaté par l’émotion médiatique.
  • Contact

Recherche