Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 février 2018 6 17 /02 /février /2018 14:24

Partager cet article

Repost0
15 février 2018 4 15 /02 /février /2018 20:45

Mon livre, L'Homme et l'Animal,  vient de paraître.

On peut en lire un extrait en cliquant ICI.

Cet ouvrage, politiquement incorrect, se veut un outil de réflexion à propos des idéologies que notre époque post-moderne voit s’épanouir et qui visent à minimiser autant que faire se peut, voir à nier, la différence entre l’homme et l’animal.

 

Le livre commence par mettre en avant les savoirs qui expliquent ce qui fait de l’homme une créature si particulière, qui se distingue de l’animal, biologie et éthologie.

 

Puis il revient sur quelques écoles de pensée concernant les rapports entre l’homme et l’animal. Sont ainsi discutés :

 

  • l’opposition entre les visions de Kant et de Rousseau, éclairée par la neurobiologie,
  • le regard posé par le judéochristianisme sur l’homme et l’animal,
  • l’assimilation de la condition des animaux d’élevage à la Shoah,
  • l’utilitarisme moral de Bentham,
  • l’antispécisme de Peter Singer,
  • la libération animale par les terroristes de l’ALF.

 

L'ouvrage s’attache ensuite, à partir de quelques exemples tirés de la réglementation sur le bien-être animal des animaux d’élevage, à montrer que l’anthropomorphisme, vision dominante chez les humains éloignés de la nature et de la vie animale, n’est pas, contrairement à ses bonnes intentions, bénéfique aux animaux.

 

Un chapitre particulier est consacré aux graves questions posées par le recolonisation du territoire national par le loup, cet animal emblématique des écologistes.

 

En conclusion je me montre partagé entre un optimisme raisonnable  et la crainte que les idéologies animalistes ne conduisent un jour à l’interdiction de la consommation de viande et de produits animaux.

 

D’un style clair, lorsqu’il aborde des notions scientifiques, philosophiques ou techniques inhabituelles au non-spécialiste, il commence par les définir, les expliquer avec des mots simples et à les replacer dans leur contexte.

 

Les éleveurs seront particulièrement sensibles aux chapitres consacrés au bien-être animal et au loup.

 

On peut acquérir l'ouvrage en cliquant ici.

Version numérique :1,99 €

Version papier : 9,50 €

i

 

 

Partager cet article

Repost0
2 février 2016 2 02 /02 /février /2016 18:10

Ce soir mardi, dans son émission Cash Investigation, sur France2, la péronnelle va nous abreuver des lieux communs habituels et diffamatoires sur les pesticides.

 

On peut se faire une idée de cette émission en consultant cette page.

 

On lira une critique utile de ladite émission en allant sur la page qui lui est consacrée par Forumphyto.

 

On disposera des trois contrepoisons à trois idées fausses propagées dans cette émission en consultant trois de mes articles.

 

Les quantités de pesticides utilisées ne constituent pas un critère pertinent pour évaluer la situation d'un pays ou d'une région => Pesticides, le chiffre du jour qui ne veut rien dire 

 

Non, le glyphosate n'est vraiment pas un produit dangereux => Pesticides, le chiffre du jour : 9000

 

L'industrie chimique fait sans cesse des progrès. En cinquante ans, la sécurité des pesticides a été multipliée par quarante-cinq => Pesticides, le chiffre du jour

Partager cet article

Repost0
1 février 2016 1 01 /02 /février /2016 10:50

François Hollande aurait pu accorder une grâce totale à Jacqueline Sauvage et déclarer : « Au nom du droit, la Justice a eu raison de la condamner. Au nom de la miséricorde je la gracie, elle qui a souffert depuis déjà de trop nombreuses années. »

 

Mais Hollande est Hollande. La miséricorde et le panache, il ne sait pas ce que c’est.

Partager cet article

Repost0
31 janvier 2015 6 31 /01 /janvier /2015 14:00

 

Grignan

 

Pour vous tenir régulièrement informé des articles publiés sur ce blog et bénéficier des avant-premières et des exclusivités, abonnez-vous à la Lettre d'information grâce au formulaire "NEWSLETTER" situé dans la colonne de droite de l'écran. C'est gratuit et vous pouvez vous désabonner quand vous le voulez.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
3 février 2014 1 03 /02 /février /2014 00:00

rat-monstrueux



Après que son article sur les rats monstrueux nourris aux OGM a été retiré par la revue qui l’avait publié, Séléralini vient de produire, dans une encore plus obscure revue, les résultats d’une prétendue étude sur la toxicité des pesticides.

 


 

 

pesticides (1)
En résumé, les produits pesticides seraient beaucoup plus toxiques que leurs principes actifs. En effet, un pesticide est constitué d’un principe actif et d’adjuvants facilitant son activité (agents mouillants notamment).

 

 

Or :

1° Selon Séléralini, avant mise sur le marché, seuls les effets de la substance active seraient évalués et non ceux des produits commercialisés, dans lesquels ont été ajoutés les adjuvants. 

2° L’étude a été réalisée in vitro sur cellules humaines.

Ce faisant Séléralini propage deux contrevérités.


En effet :

uipp1° Madame Pommaret, directrice générale de l'UIPP (Union des industries de la protection des plantes), a déclaré que « les produits mis en vente (substances plus coformulants) sont évalués au préalable dans le cadre de la réglementation européenne, contrairement à ce qui a été affirmé à l'occasion de la communication de ces travaux ».

De plus, « tous les pesticides étudiés dans la publication ont déjà été pleinement évalués avec des études de toxicité in vivo » autrement dit sur des animaux vivants, et non in vitro, sur des cellules en cultures. « Ces études sont obligatoires et doivent confirmer l'absence d'augmentation significative de la toxicité de la formulation par rapport à la toxicité de la substance active seule. » précise-t-elle.



Logo Afssa2° En 2009, à propos d’une « étude » du même Séléralini sur la toxicité du Roundup, désherbant bien connu des agriculteurs et des jardiniers, l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa, aujourd’hui fusionnée avec un autre organisme pour former l’Anses) avait formellement invalidé la méthode consistant à mettre des cellules en culture dans une solution pour évaluer la toxicité de ladite solution. Sur ce point Monsieur Séléralini est donc un récidiviste de la contrevérité.

 



Culture cellulaire - lignée humaine

En principe une culture cellulaire bien conduite doit être effectuée à pH 7,4 donc légèrement alcalin. On imagine les résultats d’une culture cellulaire dans du vinaigre ou du jus de citron et la toxicité de ces produits qu’ils démontreraient, alors que nous les ingérons quotidiennement sans danger.*





Munch,le cri, Nal Gal, Oslo

Je me demande si la réaction de la directrice de l’UIPP est à la hauteur de la peur que les déclarations tonitruantes de Séléralini provoquent dans l’opinion. Ne serait-il pas temps de passer à la vitesse supérieure et de dénoncer le dévoiement de la science et la fausse monnaie séléralinienne ?



 

* Pour ceux qui ont une connaissance des pratiques de laboratoire, on peut ajouter que la solution était additionnée d'un solvant (DMSO) qui perturbe la membrane cellulaire, qui facilite son franchissement et augmente donc très fortement la mesure de la toxicité du produit testé. En outre, sur plusieurs autres points la manip n'est pas conforme aux bonnes pratiques de la culture cellulaire.

Pour en savoir plus 

L'étude rapportée par La France Agricole

La déclaration de Madame Pommaret dans La France Agricole

L'avis de l'Afssa du 26 mars 2009

L'étude (in englisch)


A lire aussi

Pesticides, le chiffre du jour : 9000 !

Pesticides, le chiffre du jour

Guy Mollet, Mitterrand, Olivier Ferrand...

Partager cet article

Repost0
2 janvier 2014 4 02 /01 /janvier /2014 14:01

Bonne année

Partager cet article

Repost0
30 décembre 2013 1 30 /12 /décembre /2013 00:01


Il y a quelques semaines, fin octobre, France 3 Languedoc-Roussillon consacrait un sujet aux moustiques intitulé "Il va falloir vivre, à nouveau, avec les moustiques".


Etang de Vaccarès (2) - CopieOn y apprend "qu’anéantis par des campagnes massives de traitements chimiques entre 1970 et 1995, les moustiques des marais étaient devenus rares en Camargue et plus largement sur notre littoral. Mais avec la démoustication raisonnée des années 2000, ils réapparaissent progressivement."




Les Saintes-Marie de la mer - CopieAutrement dit les campagnes massives de traitements chimiques avaient débarrassé la région des nuisances de cet animal indésirable et permis de développer une activité touristique balnéaire jusque là rendue impossible par la pullulation de ces insectes à la belle saison.



le-moustique-.jpgAujourd’hui, la démoustication raisonnée suscite la réapparition progressive de la bête ! On se demande si elle est si bien raisonnée que ça ! En vérité, prétendument ciblée, elle rencontre de grandes difficultés dans le repérage de tous les lieux de ponte et de développement des larves. Il y en a toujours qui échappent à l’observation même la plus vigilante.



Aedes albopictusIl faut savoir qu’une espèce de moustique, Aedes albopictus, le moustique tigre, originaire d’Asie du sud-est, est maintenant présent dans une bonne partie du midi de la France et remonte vers le nord par la vallée du Rhône. Il a colonisé la Corse, les Alpes-Maritimes, le Var, les Bouches-du-Rhône, le Vaucluse, le Gard, l'Hérault. Il a aussi été détecté en Ardèche, dans l'Aude, les Pyrénées-Orientales.


Or le moustique tigre compte parmi les espèces de moustiques qui transmettent à l’homme deux maladies sévères, la dengue et le chikungunya.

Les autorités craignent l’apparition sur le territoire métropolitain de ces maladies, autrefois réservées aux régions tropicales et surveillent attentivement la progression du moustique tigre sur le territoire.

A7
Le trafic routier étant le principal propagateur de ce moustique, des pièges sont installées sur les aires d’arrêt des axes autoroutiers, permettant d’en repérer la présence et d’estimer l’évolution de la population.



Le chikungunya se manifeste par une très forte fièvre, suivie d'un érythème, de courbatures très douloureuses et de vives douleurs des articulations qui obligent à garder le lit. L’épisode peut s’accompagner de douleurs abdominales et de diarrhée. Les douleurs articulaires peuvent persister ou réapparaître pendant plusieurs mois, jusqu’à plus d'un an. Une fatigue peut se poursuivre au-delà d'un an. La mortalité est d'environ 1 pour 1 000 cas, touchant les personnes les plus fragiles, nouveau-nés, personnes âgées, personnes atteintes d’autres maladies.

Cirque de Cilaos, Réunion - Copie (2)

En 2005 et 2006, une épidémie de chikungunya a fait à la Réunion 266 000 victimes de la maladie et 243 décès, pour une population de l’île d’environ 800 000 habitants.




La dengue est une infection virale endémique des pays tropicaux. Elle entraîne classiquement fièvre, mal de tête, douleurs musculaires et articulaires, fatigue, nausées, vomissements et éruption cutanée. La guérison survient généralement en une semaine. Il existe des formes hémorragiques ou avec syndrome de choc, rares et sévères, pouvant entraîner la mort. Ces dernières années la forme hémorragique connaît, dans le monde, un essor certain.

Guyane - 1656 (2)
En 2013 la Guyane française a connu une épidémie de dengue au cours de laquelle on comptait, fin septembre 11 650 cas cliniques dont 3905 biologiquement confirmés, 545 hospitalisation et 5 décès, pour une population de 240 000 habitants.


 

En 2007, l'Italie a connu une épidémie de chikungunya qui a touché 3000 personnes  dont une est décédée

A ce jour, en métropole seuls quatre cas autochtones, autrement dit contractés sur le territoire métropolitain - deux cas de dengue et deux cas de chinkungunya - ont été observés, en 2010, dans les Alpes-Maritimes. Sous nos latitudes, en cas d'épidémie, la transmission du virus, en l'absence de moustiques adultes, serait interrompue pendant l'hiver, ce qui serait un avantage dans sa limitation.

En attendant,

  Vive la remoustication !

Et bon réveillon à tous ! 


Pour en savoir plus :

L'article de France 3
Un article du Midi Libre
Institut de veille sanitaire : l'épidémie de chikungunya à la Réunion
Le quotidien du médecin : l'épidémie de dengue en Guyane



Route-des-Alberes--la-cote---Copie--2-.jpg

 

Partager cet article

Repost0
29 octobre 2013 2 29 /10 /octobre /2013 22:49

 

manifeste2Vingt-quatre intellectuels ont récemment signé un manifeste réclamant que les animaux soient reconnus par le Code civil comme des êtres "vivants et sensibles".




signataires manifeste

On note parmi les signataires Boris Cyrulnik, Jacques Julliard, Michel Onfray, Florence Burgat, Didier Decoin, Elizabeth de Fontenay, Frédéric Lenoir, Erik Orsenna, Irène Frain, Pierre Rahbi, Edgar Morin, Hubert Reeves.





ânes (2) - CopieQue cette litanie d’écolo-gâteux, de plus ou moins jeunes bobos et de raconteurs d’histoires à dormir debout aient signé une telle ânerie ne nous étonne guère.



Pourquoi cette revendication est-elle une absurdité ?


040 La traite - Copie


Reconnaitre les animaux comme êtres sensibles dans le code pénal peut se comprendre. Le code pénal réprime déjà les mauvais traitements aux animaux. Y déclarer que c'est au nom de ce que les animaux sont des êtres sensibles n’est pas déraisonnable.




daumier

On imagine un procureur requérir contre une personne accusée de maltraitance envers un animal.



 

Dans le code civil, c'est absurde. Le code civil établit les droits et obligations qui régissent les rapports entre les personnes. L’animal est-il une personne ?

 

Daumier Les deux avocats



Sauf dans une caricature de Daumier, imagine-t-on un animal venir au tribunal d'instance demander réparation pour une maltraitance ?




Je suis profondément peiné que des penseurs aussi sérieux et réfléchis qu’Alain Finkielkraut, Luc Ferry ou André Comte-Sponville aient cru bon de s’associer à cette pétition. C’est sans doute le signe d'une certaine décadence de la pensée française.


old man1

N’est-ce pas Luc Ferry, dans son ouvrage Le nouvel ordre écologique, paru en 1992, qui contestait de façon solidement argumentée que l’on puisse attribuer la personnalité juridique à des animaux ? La vieillesse pourrait-elle être un naufrage même pour de fins esprits ?


 

 

Pour en savoir plus

 Le manifeste


Lire auss
i

Homme/animal


Partager cet article

Repost0
9 juin 2013 7 09 /06 /juin /2013 15:00

 

Roy Spencer Capture
Le professeur Roy Spencer est un climatologue américain. Il est Directeur de recherches sur les questions climatiques à l'Université de l'Alabama (Huntsville). Spécialiste des mesures satellitaires, il a été chef de projet sur la recherche climatique à la NASA. Avec le Dr John Christy il a reçu la Médaille d'excellence scientifique exceptionnelle de la NASA pour son travail de surveillance de la température mondiale par satellites.


 

Le 6 juin dernier il a publié sur son blog un graphique qui compare les prévisions de température de 73 modèles numériques du réchauffement climatique d’origine anthropique - fondés sur les émissions de gaz à effets de serre - avec les températures mesurées* (troposphère de la zone intertropicale).

 

CMIP5-73-models-vs-obs-20N-20S-MT-5-yr-means1

* Lignes de couleurs : prévisions des modèles. Ligne noire : moyenne des prévisions des modèles. Carrés et ronds : mesures par satellites et par ballons sondes.


Je crois que ce graphique se passe de commentaires. On peut néanmoins lire ceux du Professeur Roy Spencer sur son blog (in English).

Je citerai juste cet extrait :

« La différence entre les modèles et les observations n'est pas un problème nouveau... elle est juste de plus en plus criante au fil du temps.

Il sera intéressant de voir comment tout cela se joue dans les prochaines années. Franchement, je ne vois pas comment le GIEC peut continuer d’affirmer que les modèles ne sont pas "incompatibles" avec les observations. Aucune personne saine d'esprit ne peut penser autrement ».

Lire aussi

Les autres articles de la rubrique Climat


Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de Laurent Berthod
  • : Les idées d'un blogueur politiquement incorrect. Comment pourrait-il en être autrement, je suis un vieil humaniste kantien et qui dit kantien, dit con et réac !!! Histoire des idées, épistémologie, progrès technique, agriculture intensive, distinction homme/animal, réchauffement climatique, religion et science, etc. : ce blog n’épargne aucune des bienpensances de notre monde postmoderne idéologiquement formaté par l’émotion médiatique.
  • Contact

Recherche